Ouvrir le menu principal

Tadeusz Bór-Komorowski

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Komorowski.

Tadeusz Komorowski
Tadeusz Bór-Komorowski
Tadeusz Bór-Komorowski

Surnom Bór
Naissance 1er juin 1895
Lwów
Décès 24 août 1966 (à 71 ans)
Londres
Origine Polonais
Allégeance Flag of Austria-Hungary (1869-1918).svg Autriche-Hongrie (1910-1918)
Drapeau de la Pologne Pologne (1918-1939)
Flaga PPP.png Armia Krajowa (1941-1944)
Années de service 1910-1945
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre soviéto-polonaise
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Campagne de Pologne
Insurrection de Varsovie
Autres fonctions Premier ministre du Gouvernement polonais en exil (1947-1949)

Tadeusz Bór-Komorowski né en 1895 à Lwow (aujourd'hui Lviv en Ukraine) et mort le 24 août 1966, est un général de l'Armée polonaise et homme d'État polonais. Il fut commandant en chef de l'Armée de l'intérieur polonaise (Armia Krajowa en abrégé A.K.) du 1er juillet 1943 au 2 octobre 1944 sous le nom de guerre de « Bór » (en français : Forêt ).

BiographieModifier

Dès 1919, il avait le grade de capitaine et combattait contre les Russes dans les rangs du 9e régiment de cavalerie. Un an plus tard, il commandait le 12e régiment des lanciers à Podolie, se taillant surtout la réputation d'un brillant cavalier.

Puis, il devient instructeur d'équitation à l'école d'artillerie de Varsovie (1922-1923). Il participe ainsi aux Jeux olympiques d'été de 1924, à Paris, ainsi qu'en 1936, à Berlin.

De 1928 à 1938, il commande le 9e régiment de Uhlans.

En 1938 – 1939, il est commandant de l'École centrale de cavalerie de Grudziądz.

Pendant la campagne de Pologne de 1939, il est à la tête d'une brigade de cavalerie.

Après l'invasion et l'occupation de la Pologne à l'automne 1939 par les troupes allemandes puis soviétiques, il crée Organizacja Wojskowa (OW), une organisation militaire clandestine dans la région de Cracovie qu'il dirige jusqu'à sa fusion avec Związek Walki Zbrojnej (ZWZ), l’ancêtre de l'AK, en janvier 1940. En , il rejoint Varsovie où il est nommé adjoint du commandant en chef de l'AK le général Stefan Rowecki.

Après l'arrestation de ce dernier par la Gestapo en mars 1943, Tadeusz Komorowski prend le commandement de l'AK. Le 1er Août 1944, le général Komorowski donna l’ordre de soulèvement de Varsovie.

L'insurrection est une action militaire dirigée contre l’occupant allemand entreprise à Varsovie par les forces de l’Armée de l’Intérieur ( AK, Armia Krajowa) dans le cadre du plan « Tempête » (burza) face à l’arrivée imminente de l’Armée rouge dans la capitale polonaise. Pendant 63 jours, la bataille fait rage avec une sauvagerie sans précédent. L’Armia Krajowa compte environ 50 000 soldats dont seulement la moitié étaient armés. Mis à part les soldats de l’AK, d’autres se portent volontaires, y compris des femmes et des enfants tout juste adolescents. Alors que la situation des insurgés devenait de plus en plus dramatique, l’Armée rouge reste passive, arrêtée sur la rive droite de la Vistule. Elle bloqua même l’approvisionnement en munitions des unités polonaises de l’Armée populaire (alliée des Soviétiques) pour les empêcher de secourir leurs compatriotes assiégés. L’insurrection de Varsovie reçut un soutien très limité de la part des Alliés occidentaux. Des parachutages peu nombreux d’armes et d’autres matériels n’eurent que très peu d’impact.

Le 2 octobre, le général Bor-Komorowski signe la capitulation et les survivants civils furent brutalement évacués pour être envoyés dans les camps de concentration. Hitler ordonne que Varsovie soit « rasée sans laisser de traces ». La ville fut détruite à 85%. Bor-Komorowski, qui vient d'être nommé commandant suprême de Forces Armées Polonaises par le gouvernement polonais en exil à Londres est fait prisonnier. Il est interné dans un camp de prisonniers de guerre, l'Oflag 73

Libéré par les Alliés en , il s'exile à Londres où il est obligé de gagner sa vie comme tapissier.

Premier ministre du gouvernement polonais en exil de 1947 à 1949,

Il meurt le 24 août 1966.

En 1994, son fils apporte les cendres du général en Pologne. Il est enterré au quartier général du siège de l'armée de la République à Powązki, à Varsovie.

Voir aussiModifier