Le tactisme, ou taxie, est le déplacement orienté d'un organisme vivant lié à un stimulus extérieur. Il se distingue du tropisme qui est une réaction d'orientation des organes, résultat d'une croissance inégale, et des nasties qui sont une déformation d'organes par des structures de sustentations.

Principales formes de tactismeModifier

AérotactismeModifier

L'aérotactisme est la réponse d'un organisme à la variation de la concentration d'oxygène. Ce phénomène se trouve principalement chez les bactéries aérobies[1].

ChimiotactismeModifier

Le chimiotactisme, ou chimiotaxie, est le phénomène par lequel des organismes uni- ou multicellulaires dirigent leurs mouvements en fonction de certaines espèces chimiques présentes dans l’environnement.

ÉlectrotactismeModifier

L'électrotactisme est le phénomène par lequel des cellules ou organismes uni- ou multicellulaires dirigent leurs mouvements en fonction du champ électrique présents dans leur environnement proche.

PhototactismeModifier

Le phototactisme, ou phototaxie, est le phénomène par lequel des organismes uni- ou multicellulaires dirigent leurs mouvements en fonction du gradient de luminosité.

ThermotactismeModifier

Le thermotactisme est la migration selon un gradient de température. Certains myxomycètes et nématodes peuvent migrer selon des gradients de températures inférieurs à 0.1 °C/cm[2]. Ils utilisent ce mécanisme pour atteindre certains niveaux dans le sol.

ThigmotactismeModifier

Le thigmotactisme, ou tactisme de contact, est la tendance à suivre les discontinuités linéaires du milieu, c'est-à-dire à suivre les hétérogénéités rencontrées au cours du déplacement. C'est un cas fréquent chez les insectes rencontrant un obstacle.

RhéotactismeModifier

Le rhéotactisme est le phénomène de locomotion orientée, déclenchée et entretenue par un courant d'eau et s'effectuant soit dans sa direction (rhéotaxie positive), soit dans la direction contraire (rhéotaxie négative)[3].

PhonotactismeModifier

Le phonotactisme, ou phonotaxie, est le phénomène de locomotion orientée, déclenchée et entretenue par les sons (exemple : chant des grillons).

Notes et référencesModifier

  1. (en) Macmillan Dictionary of Life Sciences, Macmillan Press, , p. 362
  2. (en) David Dusenbery, Sensory Ecology, W.H. Freeman, New York, 1992, p. 114
  3. rhéotaxie sur Centre national de ressources textuelles et lexicales