Tachibana no Moroe

Tachibana no Moroe
Tachibanano Moroe.jpg
Tachibana no Moroe, dessin de Kikuchi Yōsai dans le Zenken Kojitsu.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
橘諸兄Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Yoshi Tsutomuo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Agata Inukai no Michiyo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Tachibana Tasukutame (d)
Kōmyō
Muro no Ookimi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Fujiwara no Tobino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Tachibana no Moroe (橘 諸兄?, 684-757) est un prince impérial japonais, dignitaire de la cour de l'empereur Shōmu[1] et de l'impératrice Kōken[2] et poète.

Il est le père de Tachibana no Naramaro[3].

  • 738 (Tenpyō 10, 1er mois) : Moroe est fait udaijin (Ministre de droite) à la cour impériale[4].
  • 740 (Tenpyō 12) : Moroe réprime une révolte menée par Fujiwara no Hirotsugu.
  • 742 (Tenpyō 14) : L'empereur envoie Moroe à Ise pour transmettre ses félicitations aux kamis[5].
  • 743 (Tenpyō 15) : Moroe est élevé à un rang presque égal à celui de sadaijin (Ministre de la gauche)[5].
  • 756 (Tenpyō-shōhō 8, 2e mois) : L'impératrice Kōken est informée que le Sadaijin Moroe prépare une révolte mais elle refuse d'accorder crédit à cette rumeur. Moroe démissionne cependant[2].
  • 757 (Tenpyō-hōji 1) : Moroe meurt à l'âge de 74 ans et son rang est élevé à titre posthume par l'impératrice[6].

L'œuvre poétique de Tachibana no Moroe est compilée dans le Man'yōshū[1].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Nussbaum, Louis-Frédéric. (2005). Tachibana no Moroe Japan Encyclopedia, p. 921 sur Google Livres.
  2. a et b Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du Japon, p. 74. sur Google Livres
  3. Nussbaum, Tachibana no Naramaro in Japan Encyclopedia, p. 921 sur Google Livres
  4. Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du Japon, p. 70. sur Google Livres
  5. a et b Titsingh, p. 71. sur Google Livres
  6. Titsingh, pp. 74-75. sur Google Livres

Source de la traductionModifier