Table de jeu

Une table de jeu est une pièce de mobilier spécialisée, apparue dans sa version occidentale au XVIe siècle[1] Sa forme s'adapte au jeu qu'elle est destinée à accueillir et donc au nombre de joueurs : elle est selon les cas triangulaire (brelan), pentagonale (reversis), carrée ou ronde[2]. Elle est quelquefois conçue pour héberger plusieurs jeux. Elle est alors dotée d'un plateau ouvrant par le milieu ou le côté, ou coulissant et d'un tiroir destiné à recueillir les pièces du jeu : pions de dames, pièces d'échecs, etc[3].

Tableau du XVIIIe siècle de Paul-Joseph Delcloche, représentant une table de trictrac.

Les plus riches d'entre elles sont des tables de trictrac[4].

RéférencesModifier

  1. Sylvie Le Clech, Chancellerie et culture au XVIe siècle : Les Notaires et secrétaires du roi de 1515 à 1547, Presses univ. du Mirail, , 352 p. (ISBN 978-2-85816-198-0 et 2858161984, lire en ligne), p. 141.
  2. Guillaume Janneau, Le Meuble bourgeois en France, Garnier, , 187 p. (lire en ligne).
  3. Monica Burckhardt, Mobilier Régence, Louis XV, C. Massin date =1976 (lire en ligne), p. 41, 76.
  4. Thierry Holleville, Vivre à Blois au XVIIIe siècle, Atramenta, , 206 p. (ISBN 978-952-273-259-0, lire en ligne).