Taïfa de Mértola

entité politique (1033-1044)
Taïfa de Mértola
Taifa de Martulah

10331110

Description de cette image, également commentée ci-après
La taïfa vers 1037.
Informations générales
Statut Taïfa
Capitale Mértola
Religion Islam
Monnaie Dinar
Histoire et événements
1033 Fondation

Émirs

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La taïfa de Mértola (ou taifa de Martulah) est un royaume musulman médiéval situé au sud-ouest de l'actuel Portugal[1]. Il existe lors de deux périodes précises. Il naît en 1033 sur les décombres du califat de Cordoue et dure pour cette première phase jusqu'à 1044. Il renaît cent ans plus tard en 1144 sous l'égide d'Ahmad ibn Qasi ; l'assassinat de ce dernier en 1151 le fait tomber dans les mains des almohades[2].

ArchéologieModifier

Les territoires du sud-ouest de l'actuel Portugal sont marqués par la présence nombreuse d'ateliers de productions de céramiques dites des taïfas[3],[4]. Au centre de ce territoire la poterie de Mértola se définit par une composition où se retrouvent des couleurs qui ressortent comme le vert et le violet. Ces dernières ayant donné leur nom à ces productions dites céramiques vertes et violettes de Mértola[5].

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. (es) Susana Gómez Martínez, « Mertola islámica - Los espacios de vivienda », Jornadas de cultura islámica, Almonaster la Real - Huelva,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Cláudio Torres, Santiago Macias et Susana Gómez, In the Lands of the Enchanted Moorish Maiden : Islamic Art in Portugal, Lisbonne, Museum with No Frontiers, (ISBN 978-3-902782-13-7, lire en ligne)
  3. (es) Susana Gómez Martínez, « Las cerámicas taifas del sudoeste peninsular », Bataliús III - Estudios sobre el reino aftasí : remembranza de un ciclo de conferencias tenido en Badajoz el 13 y el 14 de marzo de 2014,‎ (lire en ligne)
  4. (es) Susana Gómez Martínez, « El arrabal portuario de Mértola (Portugal): el registro cerámico andalusí », Onoba - revista de arqueologia y anteguedad, Université de Huelva, no 4,‎
  5. (es) Susana Gómez Martínez, « La cerámica" verde y morado" de Mértola (Portugal) », Arqueologia medieval,‎ (ISSN 0872-2250, lire en ligne)