Renault TRM 10000

camion militaire français conçu pour le transport logistique et les systèmes d'armes
(Redirigé depuis TRM 10000)

Renault TRM 10000
Renault TRM 10000

Marque Renault V.I.
Années de production 1985
Production inf à 2 000 exemplaire(s)
Classe Poids lourd tactique de transport militaire
Moteur et transmission
Énergie Moteur diesel
Moteur(s) MIDR 06.20.45 6 cylindres
Cylindrée 9 830 cm3
Puissance maximale 300 ch
Couple maximal 1250 N m
Transmission 6 × 6
Boîte de vitesses Manuelle à 9 rapports
Poids et performances
Poids à vide 10 290[1] kg
PTAC 23 000 et 29 000 kg
Vitesse maximale 89 km/h
Autonomie 1200 km
Consommation mixte 50 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabine avancée
Dimensions
Longueur 9 450 mm
Largeur 2 500 mm
Hauteur Cabine comprise : 3 060 mm
Empattement 2 800 mm

Le Renault TRM 10000 est un camion militaire français en service depuis 1987[2]. Il est conçu pour le transport logistique (VTL) et les systèmes d'armes.

HistoriqueModifier

La production du TRM 10000 a commencé en 1985. Il a été développé à partir du TRM 9000, qui était destiné principalement à l'exportation. Il en diffère par un empattement plus long, une meilleure transmission et un moteur plus puissant.

Initialement prévu pour les forces armées françaises pour une production de 5 000 camions, il y a eu finalement moins de 2 000 véhicules commandés. Le TRM 10000 a été produit en plusieurs versions.

1 322 camions sont en service en 2015 contre 1 137 en 2014. Leur âge moyen en 2015 est de 24 ans. Leur taux de disponibilité en 2014 est de 59 %, et en 2015 de 39 %. Le coût unitaire de leur maintien en conditions opérationnelles (MCO) en 2015 est de 50 439 euros[3]. Au 31 décembre 2019, le parc est de 946 camions d'un âge moyen de 27 ans, de 46 % de disponibilité et ayant coûté 11 422 euros en MCO[4].

CaractéristiquesModifier

Le TRM 10000 possède trois essieux moteurs (6x6) pour une utilisation sur routes, pistes et en tout-terrains. La garde au sol est de 0,63 mètre.

Il peut transporter entre 10 et 16 tonnes de charge utile, notamment des abris en dur montés sur plateau (shelters) de 15 ou 20 pieds, ou 24 soldats sur des bancs à l'arrière. Il existe en version CLD (Camion Lourd de Dépannage) avec une grue à flèche télescopique 360° assurant les fonctions halage, remorquage et treuil[5].

Il existe une version spéciale avec une cabine agrandie de tracteur pour l'obusier français canon 155 TRF1, le Pont Flottant Motorisé et la Semi-Remorque Porte Travures.

Le moteur est un 6-cylindres diesel MIDR 06.20.45[6]. La consommation est de 50 l aux 100 km pour une autonomie de 1 200 km.


Culture populaireModifier

CinémaModifier

Jeu vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Renault TRM 10 000 », sur military-today.com (consulté le ).
  2. Renault AveC no 45, mars 1987.
  3. Olivier Berger, « Cher MCO de l'armée de terre : vieillissement et usure du matériel, inflation du coût du maintien en condition opérationnelle », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  4. « Question N° 25691 de M. François Cornut-Gentille (Les Républicains - Haute-Marne ) », sur Assemblée nationale française, (consulté le )
  5. « TRM 10000 CLD » (version du 29 août 2016 sur l'Internet Archive), sur defense.gouv.fr,
  6. Voir appellations des moteurs de poids lourd.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier