Tôle

plaque de métal

Une tôle est une fine feuille de métal obtenue par laminage. On distingue les tôles fines (< 3 mm) ou fortes (> 3 mm) suivant leur épaisseur.

Des produits en tôle
Tôle à Nyhavn, Danemark.

Fabrication des tôles en alliage d'aluminiumModifier

Parmi les tôles, on distingue les tôles minces (épaisseur inférieure à 3 mm) fabriquées le plus souvent en bande bobinées d'épaisseur allant de 3 à 8 mm et enfin les tôles fortes dont l'épaisseur peut atteindre 300 mm.

Cette différenciation repose sur des chemins de fabrications plus ou moins élaborés, néanmoins, tout débute par la production d'une plaque à laminer, appelée brame. Cette brame est obtenue généralement directement par coulée continue, ou par le laminage (le slabbing) d'un lingot. Pour en améliorer la qualité de surface, elle peut être écriquée sur une profondeur d'environ 15 mm, sur les faces supérieures et inférieures.

UtilisationsModifier

 
Tôle d'acier perforée sur la structure en acier d'un fauteuil d'extérieur dit « ajouré ».
 
Catalogue Milliken Brothers, tôles ondulées, 1901

La tôle a de très nombreuses applications, notamment :

  • les carrosseries (automobiles mais aussi de nombreuses machines et appareils : grille-pain, bétonnière, ordinateur, pompe à essence, lave-linge…) ;
  • le bardage pour la couverture des bâtiments ;
  • les emballages alimentaires (boîtes de conserve) ;
  • les surfaces anti-dérapantes (caillebotis en tôles embouties perforées) ;
  • les pièces techniques en tôle emboutie (jantes des roues pour l'automobile, équerres de fixation, grilles en tôle perforée, capsule de bouteille en verre, cuves en inox…) ;
  • les pièces arrondies en tôle cintrée puis soudée (tuyaux, bouteille de gaz…) ;
  • les pièces de ventilation industrielle ou d'amenée de matière première (apport de céréales, de granulés, évacuation d'air, trémies…).

La tôle perforée sert entre autres dans des procédés de criblage de grains, de touraillage de malt ou de houblon, de lavage de minerais, de fabrication de papier... Elle est transformée en pièces utilisées dans l'assemblage de machines à laver, de séchoirs, d'essoreuses ou celui de filtres-presses pour sucreries, raffineries et distilleries. L'entreprise Krieg & Zivy à Montrouge (Hauts-de-Seine), spécialiste de la tôle perforée sous toutes ses formes, se lança en 1897 dans la création de mobilier d'extérieur muni de plateaux de tables et d'assises de sièges ajourés[1].

La tôle d'acier piquée est transformée notamment en outils de râpage[1]. Elle revêt aussi divers supports servant au décorticage mécanique de grains, de graines et de légumes secs.

Technicité de la tôleModifier

La tôle est une fabrication courante mais qui répond à des exigences strictes. Ainsi, l'état de surface d'une tôle pour l'automobile doit être rigoureusement contrôlé tout au long du processus : si sa rugosité est insuffisante, il est impossible de peindre la tôle, car la peinture n'adhère pas. Au contraire, si le relief est excessif, la carrosserie finie risque de présenter un aspect de « peau d'orange » qui déplaît au consommateur.

Le rouleau du laminoir est donc texturé, par exemple par un faisceau d'électrons (procédé « EBT »), pour imprimer volontairement et précisément la rugosité nécessaire et suffisante directement sur la tôle.

Type de tôleModifier

Il existe différents types de tôle. On peut les distinguer selon :

  • leur état de surface :
    • gaufrée ou larmée ;
    • gravée ;
  • leur revêtement :
  • leur planéité :
  • leur dimension :

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Gamme de production de Krieg & Zivy, Montrouge, spécialiste de la tôle perforée (avant 1960).

Voir aussiModifier