Ouvrir le menu principal

Tébéo

chaîne de télévision française

Tébéo
Logo de Tébéo
Logo de Tébéo

Création
Propriétaire Groupe Télégramme
Slogan Télé Bretagne Ouest
Format d'image 1080i, 16:9 (HDTV)
Langue Français et Breton
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste locale privée
Siège social 19 rue Jean Macé
29 200 Brest
Site web www.tebeo.bzh
Diffusion
Numérique TNT - Canal 31 depuis le 12 décembre 2012.
Câble Numericable - Réseau brestois
chaîne no 95
IPTV Orange TV : chaîne no 353
Freebox TV : chaîne no  929
Alicebox : chaîne no  366
Bbox : chaîne no  383
Aire Finistère
Côtes-d'Armor (la moitié ouest)
Morbihan (le tiers nord-ouest)

Tébéo, signifiant Télé Bretagne Ouest, est une chaîne de télévision locale privée diffusant dans le Finistère, l'Ouest des Côtes-d'Armor et une partie du Morbihan.

Sommaire

Histoire de la chaîneModifier

 
Siège de l'entreprise à Brest.

Le projet présenté au CSA portait le nom de Canal Ouest, renommé Bretagne Ouest TV (BO TV) lorsque la chaîne a été agréée. Le nom Tébéo, pour Télé Bretagne Ouest, est la dénomination commerciale finale.

Les émissions régulières commencent à être diffusées le 30 novembre 2009.

En novembre 2012, le projet de rachat de la chaîne morbihannaise Ty Télé par le Groupe Télégramme est acté permettant une mutualisation des programmes avec Tébéo comme les programmes « Bien dans votre assiette » ou « Bretons d'Ailleurs ». Ty Télé est par ailleurs renommée TébéSud en septembre 2013[1].

Le 5 avril 2016, la chaîne est désormais diffusée en haute définition[2].

Le 8 août 2018, les chaînes du groupe Télégramme signent un accord pour rejoindre le réseau national de télévisions locales dénommé « Vià », constitué de 22 chaînes. Cette association a pour but de stabiliser leur modèle économique et d'entrer sur le marché national de publicité en partageant des programmes et des équipements, tout en développant leur communication par la même occasion[3].

OrganisationModifier

DirigeantsModifier

 
Véhicule de fonction Tébéo.

Président :

Directeur général :

  • Olivier Clech, rédacteur en chef multimédia du journal Le Télégramme

CapitalModifier

Le chaîne est détenue à 51 % par le Groupe Télégramme, à 7,5 % pour chacune des banques, Crédit mutuel de Bretagne, Crédit agricole du Finistère et la Caisse d'Épargne de Bretagne, à 5 % par la chambre de commerce et d'industrie de Brest, à 20 % par le Club des entreprises, à 5 % par le Groupe SIPA - Ouest-France, à 3 % par le Stade brestois et à 2 % par TVR (Bretagne), anciennement TV Rennes 35. Le budget de départ est fixé à 1,3 million d'euros.

PartenariatsModifier

En 2010, Tébéo a créé une unité de programmes communs avec les deux autres chaînes locales de la région Bretagne (TV Rennes et TébéSud)[4],[5].

En 2016, un contrat d'objectifs et de moyens a été signé entre la région Bretagne et les principaux diffuseurs télé de Bretagne, France 3, Brezhoweb, Tébéo, TébéSud et TV Rennes[6], afin de dynamiser la fillière audiovisuelle bretonne et en langue bretonne. De nouveaux programmes sont ainsi produits et diffusés en partenariat entre ces chaînes de télévision.

ProgrammesModifier

 
Émission L'Avant-Scène (interview de Matmatah) en 2017.

Progressivement, la chaîne propose deux heures de programmes inédits par jour : un journal télévisé de quinze minutes, un débat télévisé d'actualité, réalisé en studio ou en déplacement, et aussi un magazine (culture, économie, sports, cuisine, seniors, jeunes, etc.). Tébéo diffuse également des réalisations audiovisuelles de producteurs locaux. Ses émissions sont multidiffusées 24h/24, à des horaires décalés.

La chronique des activités du Stade brestois tient une place importante, ainsi que le nautisme.

Depuis le 14 janvier 2017, une émission consacrée aux Côtes-d'Armor présentée par Mathilde Quéméner est retransmise le samedi à 18 heures et aborde différentes thématiques comprenant notamment l'économie, la culture, le sport ou la vie associative du département. Le programme est élaboré en collaboration avec le conseil départemental costarmoricain et les deux autres chaînes bretonnes, et pallie ainsi la disparition d'Armor TV en 2016[7].

AudiencesModifier

Voir aussiModifier