Târgu Jiu

commune roumaine

Târgu Jiu (en allemand : Tergoschwyl ; en hongrois : Zsilvásárhely) est une ville de Roumanie, chef-lieu du județ de Gorj, de la région historique d'Olténie, actuellement région de développement Sud-Ouest-Olténie.

Târgu Jiu
ROU GJ Targu Jiu CoA.png
Image dans Infobox.
Nom local
(ro) Târgu JiuVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Localisation géographique
Chef-lieu
Târgu Jiu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Capitale de
Superficie
161 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
268 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Targu Jiu jud Gorj.png
Démographie
Population
82 504 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
512,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Municipalité de Roumanie (en), chef-lieu de județ (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Marcel Laurențiu Romanescu (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Târgu Jiu (d), Bârsești (d), Drăgoieni (d), Iezureni (d), Polata (d), Preajba Mare (d), Romanești (d), Slobozia (d), Ursați (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Identifiants
Code postal
210101–210260Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Prononciation

Cette ville abrite quelques-unes des œuvres du sculpteur Constantin Brâncuși, trois de ses plus importantes créations : la Colonne sans fin, La Porte du baiser et La Table du silence.

Comme toute la Roumanie, Târgu Jiu a subi les régimes dictatoriaux carliste, fasciste et communiste de à , mais connaît à nouveau la démocratie depuis 1990.

Sur son territoire se trouvait pendant la Seconde Guerre mondiale un camp de travail où des opposants à la dictature fasciste comme le futur dirigeant de la République populaire roumaine, Gheorghe Gheorghiu-Dej, mais aussi des « légionnaires » de la Garde de fer et des opposants démocrates comme Nicolae Carandino, furent détenus jusqu'au renversement d'Antonescu.

DémographieModifier

Évolution de la population
AnnéePop.±%
1912 9 763—    
1930 13 030+33.5%
1948 17 698+35.8%
1956 19 618+10.8%
1966 30 805+57.0%
1977 63 651+106.6%
1992 98 238+54.3%
2002 96 641−1.6%
2011 82 504−14.6%

Lors du recensement de 2011, 90,68 % de la population se déclarent roumains, 3,21 % comme roms (5,94 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 0,15 % déclarent appartenir à une autre ethnie)[1].

PolitiqueModifier

Composition du conseil municipal (2020-2024)[2]
Parti Conseillers
Parti national libéral (PNL) 10
Parti social-démocrate (PSD) 7
Pro Romania(PRO) 2
Parti vert (PV) 2

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :