Ouvrir le menu principal

Système de mesure ancien

Le système de mesure ancien comprend différents systèmes de différents pays.

Parmi beaucoup d'autres, font partie de cet ancien système de mesure notamment :

Les systèmes de l'Égypte ancienne, de la Mésopotamie, de la Grèce ancienne et de l'Autriche et beaucoup d'autres en font partie également.

Les ratios internes
Ratio
(doigts)
Nom de l'unité relative Nom grec Exemple
relatif au pied romain
16 Pied Pous Pied romain
18 Coudée macédonienne Pygme Pied Drusien
20 Coudée de vingt doigts Pygon Remen égyptien
21 Coudée de vingt-et-un doigts non-attesté avec doigt romain
24 Coudée gréco-romaine Pechys Coudée romaine
25 Coudée de vingt-cinq doigts non-attesté avec doigt romain
27 Coudée arabe Coudée arabe
28 Coudée égyptienne Neilos Coudée de Nippur
30 Coudée sumérienne Kus Coudée de garde
32 Coudée nubienne ou Double-pied Nibou Le double pied romain

Entre le pied – toujours divisé en seize doigts dans l'Antiquité – et son double le « nibou », il y avait huit autres unités potentielles, dont la coudée dite naturelle, de 24 doigts, fut la plus importante. Les Sumériens avaient une préférence pour la division par trente (cf. système sexagésimal). Les Égyptiens par contre, divisèrent leurs coudées par vingt-huit.

Le mètre – par hasard – est proche de la « verge Drusienne » car : 3 × 333,396 mm = 1 000,188 mm. Cette valeur est d'ailleurs seulement de 0,00086 % inférieure à la valeur initialement recherchée dans la définition du mètre[1]. Jean-Baptiste Delambre et Pierre Méchain, après sept années de mesure, avaient trouvé une valeur nettement moins bonne que les mesures pré-révolutionnaires de Nicolas Louis de Lacaille.

Aujourd'hui les métrologues se référent à une coudée de Nippur de 720 × 720 µm = 518 400 µm. Cela donnerait un pied romain théorique de 296,228 571 428 mm.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier