Syndrome pyramidal

affection de la motricité volontaire

Le syndrome pyramidal est l'ensemble des symptômes et signes cliniques dus à une atteinte de la partie centrale de la voie pyramidale (support de la motricité volontaire). Ce syndrome présente généralement une faiblesse motrice pouvant gêner les activités courantes telles que la marche, une claudication motrice intermittente, des sensations de raideur, parfois des troubles de la phonation et de la déglutition, plus rarement des mictions impérieuses.

Lorsqu'au contraire, il y a une atteinte du neurone périphérique, on ne parle pas de syndrome pyramidal. C'est le cas par exemple d'une paraplégie périphérique.

Signes cliniquesModifier

On trouve les signes suivants :

Si le syndrome pyramidal comporte rarement l'intégralité de ces signes, il est en revanche souvent associé à d'autres anomalies neurologiques ainsi qu'à un déficit moteur (hémiplégie, paraplégie ou tétraplégie).

Diagnostic étiologiqueModifier

Lésions hémisphériquesModifier

Lésions du tronc cérébralModifier

  • Syndrome unilatéral :
    • AVC ischémique :
      • bulbaire paramédian (respect de la face) ;
      • protubérantiel paramédian (exemple : Foville) ;
      • mésencéphalique paramédian (exemple : syndrome de Weber, lacune) ;
    • Hématome localisé.

Lésions médullairesModifier

  • Syndrome unilatéral (±BROWN-SEQUARD) :
    • Compression (plutôt extramédullaire tumorale) ;
    • Traumatisme (blessure) : rare.
  • Syndrome bilatéral :
    • Ischémie (artère spirale antérieure) ;
    • Compression tumorale (intra ou extramédullaire), mécanique (hernie discale, myélopathie cervicarthrosique) ou infectieuse ;
    • Traumatique ;
    • Inflammatoire (sclérose en plaques (SEP), granulome) ;
    • Infectieuse (myélopathie vacuolaire du VIH, paraplégie spastique tropicale de l’HTL VI) ;
    • Carentielle (vitamine B12 : sclérose combinée) ;
    • Myélite transverse ;
    • Iatrogène (hématome intrarachidien par complication des anticoagulants, chimiothérapie intrathécale).

Pathologies dégénérativesModifier

SLA : combinaison d’une atteinte des faisceaux pyramidaux donnant un syndrome pyramidal et d’une atteinte des motoneurones.

Autres pathologiesModifier