Syndrome d'hyperviscosité

Syndrome d'hyperviscosité

Classification et ressources externes
CIM-10 R70.1Voir et modifier les données sur Wikidata
DiseasesDB 20944
eMedicine 780258

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le syndrome d'hyperviscosité est un syndrome clinique d'augmentation de la viscosité sanguine entraînant une résistance à l'écoulement du flux sanguin dans les vaisseaux.
C'est une urgence thérapeutique médicale[1].

Selon Gaétan Chevalier & al. (2013), « l'augmentation de la viscosité du sang dans la population générale peut être prédictrice d'événements cardiovasculaires en raison de ses influences sur l'hypertension, la thrombogenèse, l'ischémie et l'arthrogénèse »[2]. En 1991, Stoltz et Donner avaient proposé qu'un profil hémorhéologique (c'est-à-dire un profil de viscosité sanguine) soit dressé lors de l'analyse de sang des patients[3]. Selon une étude de 2008, la viscosité du sang est cependant devenue un facteur de risque oublié, peu mesurée en pratique clinique[4],[3]

ÉtiologieModifier

Des causes rares sont des complications d'hypergammaglobulinémies majeures, parfois associées au VIH[9], à des hépatites[10], à une maladie de Castleman[11] ; une hausse modérée de la viscosité sanguine au cours des dyslipidémies est clairement associée au risque d’accident ischémique[12], les cas de SHV sont exceptionnels[13] ; mais les (rares) myélomes hyperlipidémiques semblent plus fréquemment associés à un SHV[14].

CliniqueModifier

  • Signes généraux : asthénie, anorexie et altération de l'état général ;
  • Signes neurologiques avec céphalées, troubles du comportement, somnolence, troubles de la vigilance (pouvant aller jusqu'au coma) ;
  • Signes neuro-sensoriels :
  • Signes cardiovasculaires avec majoration éventuelle d'une ischémie préexistante, par thromboses artérielles ou veineuses.

TraitementsModifier

Un traitement étiologique est la plupart du temps nécessaire.

Parfois, dans l'hyperviscosité plasmatique symptomatique, il est nécessaire de réaliser un traitement d’urgence par saignées (notamment en cas d'hyperviscosité lié à une maladie de Vaquez).

Dans l'hyperviscosité symptomatique par élévation de l'hématocrite : hémodilution (prélèvement du sang et réinjection du plasma et d'un substitut compensant le volume des hématies).

Traitement symptomatique avec anticoagulants et antiagrégants plaquettaires.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliograhieModifier

  • G. Dumas, S. Merceron, L. Zafrani et E. Canet, « Syndrome d’hyperviscosité plasmatique », La Revue de Médecine Interne, vol. 36, no 9,‎ , p. 588–595 (DOI 10.1016/j.revmed.2015.02.005, lire en ligne, consulté le )
  • Boroviczeny K, Dintenfass L, Fukada E, et al. (1984) Recommendation for a selected method for the measurement of plasma viscosity: International Committee for Standardization in Haematology., J Clin Pathol, vol. 37
  • Dintenfass L. , Blood Microrheology (1971) Viscosity Factors in Blood Flow, Ischaemia and Thrombosis,, vol. 41 New York, NYAppleton Century-Croftspg. 326
  • Fahey JL, Barth WF, Solomon A (1965) Serum hyperviscosity syndrome., JAMA, vol. 192 6(pg. 120-123)
  • MacKenzie MR, Babcock J. Studies of the hyperviscosity syndrome: II. Macroglobulinemia., J Lab Clin Med, 1975, vol. 85 2
  • Mehta J, Singhal S (2003) Hyperviscosity syndrome in plasma cell dyscrasias., Semin Thromb Hemost,, vol. 29 (pg. 467-471)
  • Phillips MJ, Harkness J (1976) Plasma and whole blood viscosity., Br J Haematol, vol. 34 (pg. 347-352)
  • Perry MC, Hoagland HC (1976). The hyperviscosity syndrome., JAMA,, vol. 236 4
  • Rosencranz R, Bogen SA (2006) Clinical laboratory measurement of serum, plasma, and blood viscosity., Am J Clin Pathol, vol. 125 1
  • Sigle JP, Buser A (2011) Hyperviscosity syndrome, Blood,, vol. 117 5pg. 1446
  • Stone MJ. Waldenström's macroglobulinemia: hyperviscosity syndrome and cryoglobulinemia., Clin Lymphoma Myeloma, 2009, vol. 9 1
  • Wells R. Medical intelligence (1970) Current concepts: syndromes of hyperviscosity., N Engl J Med,, vol. 283 4(pg. 183-186)

Notes et référencesModifier

  1. (en) Marvin J. Stone et Steven A. Bogen, « Evidence-based focused review of management of hyperviscosity syndrome », Blood, vol. 119, no 10,‎ , p. 2205–2208 (ISSN 0006-4971, DOI 10.1182/blood-2011-04-347690, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Gaétan Chevalier, Stephen T. Sinatra, James L. Oschman et Richard M. Delany, « Earthing (Grounding) the Human Body Reduces Blood Viscosity—a Major Factor in Cardiovascular Disease », The Journal of Alternative and Complementary Medicine, vol. 19, no 2,‎ , p. 102–110 (ISSN 1075-5535 et 1557-7708, PMID 22757749, PMCID PMC3576907, DOI 10.1089/acm.2011.0820, lire en ligne, consulté le )
  3. a et b J. F. Stoltz et M. Donner, « New trends in clinical hemorheology: an introduction to the concept of the hemorheological profile », Schweizerische Medizinische Wochenschrift. Supplementum, vol. 43,‎ , p. 41–49 (ISSN 0250-5525, PMID 1843037, lire en ligne, consulté le )
  4. Gábor Késmárky, Péter Kenyeres, Miklós Rábai et Kálmán Tóth, « Plasma viscosity: a forgotten variable », Clinical Hemorheology and Microcirculation, vol. 39, nos 1-4,‎ , p. 243–246 (ISSN 1386-0291, PMID 18503132, lire en ligne, consulté le )
  5. (en) M. J. Stone et V. Pascual, « Pathophysiology of Waldenstrom's macroglobulinemia », Haematologica, vol. 95, no 3,‎ , p. 359–364 (ISSN 0390-6078 et 1592-8721, PMID 20207842, PMCID PMC2833063, DOI 10.3324/haematol.2009.017251, lire en ligne, consulté le )
  6. (en) Mr MacKenzie et Tk Lee, « Blood viscosity in Waldenstrom macroglobulinemia », Blood, vol. 49, no 4,‎ , p. 507–510 (ISSN 0006-4971 et 1528-0020, DOI 10.1182/blood.V49.4.507.507, lire en ligne, consulté le )
  7. (en) Malcom R. Mackenzie, Ellen Brown, H. H. Fudenberg et Lucy S. Goodenday, « Waldenström’s Macroglobulinemia: Correlation Between Expanded Plasma Volume and Increased Serum Viscosity », Blood, vol. 35, no 3,‎ , p. 394–408 (ISSN 0006-4971 et 1528-0020, DOI 10.1182/blood.V35.3.394.394, lire en ligne, consulté le )
  8. Bloch KJ, Maki DG. Hyperviscosity syndromes associated with immunoglobulin abnormalities, Semin Hematol, 1973, vol. 10 2(pg. 113-124)
  9. (en) Laurent Garderet, Bettina Fabiani, Karine Lacombe et Pierre Marie Girard, « Hyperviscosity syndrome in an HIV-1—positive patient », The American Journal of Medicine, vol. 117, no 11,‎ , p. 891–893 (DOI 10.1016/j.amjmed.2004.09.011, lire en ligne, consulté le )
  10. (en) William M. Lee, Oscar Lebwohl et Shu Chien, « Hyperviscosity syndrome attributable to hyperglobulinemia in chronic active hepatitis », Gastroenterology, vol. 74, no 5,‎ , p. 918–921 (DOI 10.1016/0016-5085(78)90155-5, lire en ligne, consulté le )
  11. R. Jorge, I.U. Scott, R.C. Oliveira, R.A. Costa, R.C. Siqueira, P. Louzada-Júnior Ocular findings in a patient with Castleman's disease before and after treatment with immunosuppression and plasmapheresis Ophthalmic Surg Lasers Imaging Off J Int Soc Imaging Eye (2010), p. 41
  12. Robert S Rosenson, Susan Shott, Liping Lu et Christine C Tangney, « Hypertriglyceridemia and other factors associated with plasma viscosity », The American Journal of Medicine, vol. 110, no 6,‎ , p. 488–492 (ISSN 0002-9343, DOI 10.1016/s0002-9343(01)00643-x, lire en ligne, consulté le )
  13. R. Inokuchi, A. Matsumoto, R. Azihara, H. Sato, Y. Kumada, H. Yokoyama, et al. Hypertriglyceridemia as a possible cause of coma: a case report J Med Case Reports, 6 (2012), p. 412
  14. (en) Benjamin Misselwitz, Jeroen S. Goede, Bernhard C. Pestalozzi et Urs Schanz, « Hyperlipidemic myeloma: review of 53 cases », Annals of Hematology, vol. 89, no 6,‎ , p. 569–577 (ISSN 0939-5555 et 1432-0584, DOI 10.1007/s00277-009-0849-9, lire en ligne, consulté le )