Ouvrir le menu principal

Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise

Syndicat mixte pour la
protection et la gestion de la
Camargue gardoise
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Siège Nîmes
Gallician
Communes 8
Président Léopold Rosso
Date de création juillet 1993
Code SIREN 253002588
Démographie
Population 45 398 hab. (1999)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Superficie 551 km2
Liens
Site web www.camarguegardoise.com
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Le Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise (SMCG) est une structure de coopération intercommunale française qui associe huit communes de Petite Camargue au Conseil départemental du Gard, en région Languedoc-Roussillon.

Il est notamment chargé de la gestion des ressources naturelles de cette zone humide qu'est la Camargue gardoise, ainsi que de la mise en valeur de son patrimoine. À ce titre, il mène l'opération Grand Site en Camargue gardoise[1].

Historique et compositionModifier

FondationModifier

Le SMCG a été fondé en juillet 1993. Ce syndicat mixte a été créé sur la base d’une charte d’environnement signée avec l’État en décembre 1995 et autour d’un programme d’actions quinquennal, élaboré en concertation avec les élus, les partenaires institutionnels et les acteurs de terrain.

Communes concernéesModifier

Les huit communes du SMCG sont :

AdministrationModifier

Comité syndicalModifier

Le syndicat mixte est administré par un comité syndical, composé du président, de trois autres conseillers départementaux (et leurs suppléants) et d'un délégué titulaire pour chaque commune membre (et son suppléant)[2].

Depuis sa création, le SMCG est successivement présidé par Louis Girard, Jean Denat et Patrick Bonton. Celui-ci conserve conserve sa fonction, après que son mandat de conseiller général a pris fin[3],[4], jusqu'en  ; il est remplacé à cette date par Léopold Rosso[5].

Comités consultatifsModifier

Le SMCG dispose également de plusieurs comités consultatifs, en relation avec ses compétences et missions (gestion de l'eau, observatoire des zones humides, zone Natura 2000, opération Grand Site...)[2].

Compétences et missionsModifier

Objectifs prioritairesModifier

 
Réserve naturelle régionale du Scamandre, gérée par le SMCG

À sa création, le SMCG comportait six objectifs prioritaires :

  1. la maîtrise de l’espace ;
  2. la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel ;
  3. l'amélioration de la gestion de l’eau et des déchets ;
  4. la promotion des activités économiques favorisant un développement durable ;
  5. l'éducation à l’environnement ;
  6. la mise en œuvre et le suivi de la charte.

Élargissement des compétencesModifier

En 1998, le SMCG a choisi de modifier ses statuts et par là même, d'élargir le champ de ses compétences en matière de protection de l'environnement.

 
Réserve naturelle régionale de Mahistre et Musette, gérée par le SMCG

Ces compétences impliquent notamment la promotion du territoire de la Camargue gardoise, l'ouverture au public de sites d'intérêt environnemental et touristique, l'expertise scientifique relative au milieu naturel et à l'environnement ou encore la lutte contre les pollutions et les nuisances.

Outils de gestionModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier