Symphonie no 4 d'Alfvén

de Hugo Alfvén

Från Havsbandet
Aux confins de l'archipel

Symphonie no 4
en do mineur
opus 39 (Rudén 93)
Från Havsbandet
Aux confins de l'archipel
Image illustrative de l’article Symphonie no 4 d'Alfvén
Hugo Alfvén, plaque à l'hôtel de ville de Stockholm

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 1
Musique Hugo Alfvén
Effectif soprano, ténor, orchestre symphonique
Durée approximative 45 minutes
Dates de composition
Dédicataire À Margita, ma fille
Création
Académie musicale de Stockholm
Représentations notables

La Symphonie no 4 en do mineur opus 39 (Rudén 93), sous titrée Från Havsbandet (Aux confins de l'archipel), a été écrite par le compositeur suédois Hugo Alfvén entre le et le .

HistoriqueModifier

Alfvén avait esquissé le plan de cette symphonie très tôt, mais n'avait pas franchi le moment de la composition. Les premières notes datent de 1908 alors qu'il était sur l'une des petites îles au large des côtes suédoises. Le travail est resté en l'état jusqu'à ce qu'Alfvén se remette à la composition en 1913, mais encore une fois l'œuvre est restée dans un tiroir. Après avoir pris un congé sabbatique de l'Université d'Uppsala et avoir fait un autre voyage dans les îles, il s'est mis à la composition de sa quatrième symphonie le . Le , elle était terminée.

La création a eu lieu le lors d'un gala de l'Académie musicale de Stockholm devant un public invité. La symphonie a été jouée en public au Théâtre royal le .

Le sous-titre fait référence aux voyages en bateau qu'Alfvén a fait vers les petites îles rocheuses qui se trouvent au large de la côte est de la Suède. À travers l’affrontement de la mer et des rochers, l'œuvre décrit une histoire d'amour, l’amour entre deux êtres humains. Le compositeur dessine un dialogue musical entre deux voix qui chantent sans paroles. La symphonie consiste en un seul mouvement d'une durée d'environ 45 minutes. Elle comporte quatre épisodes, qui s'enchaînent sans interruption. Le premier épisode est dominé par la voix soliste de la figure masculine, un ténor qui chante comme une sirène au-dessus de l'orchestre et exprime son désir brûlant. La deuxième section contient un chant semblable confié à la voix féminine de soprano et exprime le désir rêveur de la jeune fille. Dans la section trois, les voix chantent le dernier jour du bonheur de l'amour, quand deux amants se sont retrouvés et qu'ils sont ravis de la félicité céleste. Dans la section quatre, les voix se taisent. Les tons sombres par lesquels la symphonie a débuté, réapparaissent; l'histoire d'amour est terminée.

Pour cette époque, la symphonie était apparemment trop en avance selon les normes suédoises; les critiques ont alors donné à l'œuvre un autre sous-titre moqueur Sinfonia erotica.

Le compositeur a dédicacé la symphonie « à Margita, ma fille » (âgée à l'époque de quatorze ans).

StructureModifier

La symphonie comporte un seul mouvement divisé en 4 épisodes enchaînés.

  1. Épisode 1 : Moderato, en do mineur, à  , avec un solo de ténor (sans paroles)
  2. Épisode 2 : Allegretto, ma non troppo, en sol mineur, à  
     
    , avec un solo de soprano (sans paroles)
  3. Épisode 3 : Lento, à  , avec un duo de soprano et ténor (sans paroles)
  4. Épisode 4, en do mineur

Durée : environ 45 minutes

OrchestrationModifier

Instrumentation de la symphonie no 4
Voix
soprano,
ténor
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
4 flûtes
dont une jouant du piccolo,
4 hautbois,
dont un jouant du cor anglais,
4 clarinettes
dont une jouant de la clarinette basse,
4 bassons,
dont un jouant du contrebasson
Cuivres
8 cors,
4 trompettes
3 trombones
1 tuba
Claviers - harpes
1 célesta,
1 piano,
2 harpes
Percussions
timbales

RéférencesModifier

Liens externesModifier