Sylvio De Franceschi

historien français

Sylvio De Franceschi (né en 1972) est un historien français.

Sylvio De Franceschi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
AntibesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Sylvio-Hermann De FranceschiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Franco De Franceschi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Élisabeth De Franceschi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

BiographieModifier

Fils de Franco et Élisabeth De Franceschi[1], Sylvio Hermann De Franceschi naît le à Antibes, dans les Alpes-Maritimes[2].

Licencié ès lettres classiques et diplômé d'études approfondies en italien[3], archiviste paléographe[4] (major de la promotion 1999)[2], agrégé d'histoire (1999), ancien membre de l'École française de Rome (2001-2002)[2], docteur en histoire (2004)[5] et habilité à diriger des recherches en histoire moderne (2010)[3], il est successivement attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'École normale supérieure (1999) et aux universités de Paris-IV (2000) et Lyon-III (2004), maître de conférences (2004) à l'École pratique des hautes études[2], professeur à l'université de Limoges (2011-2012) et directeur d'études à l'EPHE (depuis 2012)[3]. Il est depuis 2014 directeur du Laboratoire d'études sur les monothéismes, UMR 8584[6].

TravauxModifier

OuvragesModifier

  • Dir., Antiromanisme doctrinal et romanité ecclésiale dans le catholicisme posttridentin : XVIe-XXe siècles, Lyon, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, coll. « Chrétiens et Sociétés : documents et mémoires » (no 7), , 165 p. (notice BnF no FRBNF41436481).
  • La Crise théologico-politique du premier âge baroque : antiromanisme doctrinal, pouvoir pastoral et raison du prince : le Saint-Siège face au prisme français, 1607-1627 (thèse de doctorat en histoire remaniée), Rome, École française de Rome, coll. « Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome » (no 340), , 979 p. (ISBN 978-2-7283-0842-2).
  • Entre saint Augustin et saint Thomas : les jansénistes et le refuge thomiste, 1653-1663 : à propos des 1re, 2e et 18e Provinciales (préf. Gérard Ferreyrolles), Paris, Nolin, coll. « Univers Port-Royal » (no 14), , 280 p. (ISBN 978-2-910487-38-6).
  • Raison d'État et raison d'Église : la France et l'Interdit vénitien, 1606-1607 : aspects diplomatiques et doctrinaux, Paris, Honoré Champion, coll. « Bibliothèque d'histoire moderne et contemporaine » (no 31), , 567 p. (ISBN 978-2-7453-1820-6).
  • Dir., Le Pontife et l'Erreur : anti-infaillibilisme catholique et romanité ecclésiale aux temps posttridentins : XVIIe-XXe siècles, Lyon, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, coll. « Chrétiens et Sociétés : documents et mémoires » (no 11), , 187 p. (notice BnF no FRBNF42431811).
  • Dir., Histoires antiromaines : antiromanisme et critique dans l'historiographie catholique, XVIe-XXe siècles, t. I, Lyon, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, coll. « Chrétiens et Sociétés : documents et mémoires » (no 15), , 202 p. (ISBN 978-2-9537928-6-7).
  • La Puissance et la Gloire : l'orthodoxie thomiste au péril du jansénisme, 1663-1724 : le zénith français de la querelle de la grâce (préf. Olivier Chaline), Paris, Nolin, coll. « Univers Port-Royal » (no 20), , 555 p. (ISBN 978-2-910487-46-1).
  • Dir. avec Franz Xaver Bischof (de), Histoires antiromaines : l'antiromanisme dans l'historiographie ecclésiastique catholique, XVIe-XXe siècles, t. II, Lyon, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, coll. « Chrétiens et Sociétés : documents et mémoires » (no 23), , 258 p. (ISBN 979-10-91592-08-6).
  • Les Intermittences du temps : lire Alphonse Dupront, Paris, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, coll. « En temps et lieux » (no 53), , 396 p. (ISBN 978-2-7132-2454-6).
  • Dir., Théologie et érudition de la crise moderniste à Vatican II : autour du Dictionnaire de théologie catholique, Limoges, PULIM, coll. « Histoire : trajectoires », , 377 p. (ISBN 978-2-84287-632-6).
  • Morales du Carême. Essai sur les doctrines du jeûne et de l’abstinence dans le catholicisme latin (XVIIe-XIXe siècle), Paris, Beauchesne, coll "Théologie historique" (n°126), 2018, 568 p.
  • Thomisme et théologie moderne. L’École de saint Thomas à l’épreuve de la querelle de la grâce (XVIIe-XVIIIe siècles), Paris-Perpignan, Artège Lethielleux, coll "Sed contra", 2018, 794 p.

Autres publicationsModifier

Voir son CV.

PrixModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Sylvio Hermann De Franceschi », sur prosopo.ephe.fr.
  2. a b c d et e « De Franceschi (Sylvio-Hermann) », dans Bernard Barbiche (dir.), Livret de l'École des chartes (1967-2007), Paris, École des chartes, (ISBN 978-2-35723-009-5, notice BnF no FRBNF42222797), p. 129.
  3. a b et c « CV », sur lem.vjf.cnrs.fr.
  4. Sous la dir. de Jean-Robert Armogathe et Bruno Neveu, Antiromanisme doctrinal, pouvoir et raison du prince : le prisme du prince (1606-1611) (thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe), Paris, École nationale des chartes, .
  5. Sous la dir. de Bruno Neveu, La Crise théologico-politique du premier âge baroque : antiromanisme doctrinal, pouvoir pastoral et raison du prince ; le Saint-Siège face au prisme français (1606-1627) (thèse de doctorat en histoire), Paris, École pratique des hautes études, , 1 245 p. (SUDOC 105756342).
  6. « Sylvio De Franceschi », sur lem-umr8584.cnrs.fr.

Liens externesModifier