Sylvie Lainé

auteur de nouvelles de science-fiction
Sylvie Lainé
Description de cette image, également commentée ci-après
Sylvie Lainé aux Utopiales en 2014
Naissance (63 ans)
Saint-Lô, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • L'Opéra de Shaya

Sylvie Lainé, née le à Saint-Lô, est une autrice française connue principalement comme nouvelliste, bien qu'elle ait aussi écrit des novellas. Ses textes relèvent pour la plupart de la science-fiction, mais certains relèvent davantage du fantastique ou se rapprochent de la littérature blanche. Ses œuvres ont été distinguées par plusieurs prix littéraires, dont quatre Prix Rosny aîné de la nouvelle et deux Grands Prix de l'Imaginaire.

BiographieModifier

Sylvie Lainé a été passionnée par la lecture dès son enfance. À 10 ans, son père lui fait découvrir la science-fiction[1]..

Ingénieur en informatique (INSA Lyon, 1978), autrice d'une thèse en informatique documentaire, elle est à partir de 1982 enseignante en sciences de l’information à l'UCBL (Université Lyon 1)[2].

En 1984, Sylvie Lainé commence à publier des nouvelles dans le fanzine Lames vorpales. Elle reprend une activité de publication au début des années 2000.

En 2003, Sylvie Lainé est élue professeur de sciences de l’information et de la communication à l'Université Jean Moulin de Lyon où elle forme de futurs documentalistes, explorant les nouveaux modes de publication et de communication à l’ère du numérique[3].

En 2007 elle publie son premier recueil de nouvelles, Le Miroir aux Éperluettes, aux éditions ActuSF. Elle publie régulièrement plusieurs autres recueils les années suivantes.

Son œuvreModifier

Sylvie Lainé apprécie particulièrement la forme littéraire de la nouvelle à cause de la force que le format court confère à ce type de texte[4]. Parmi les codes du genre qui lui paraissent importants figurent l'unité de lieu et d'action, ainsi que le choix de montrer plutôt que d'expliquer[4]. Lainé pratique également le genre de la novella avec Les Yeux d'Elsa (2006) et L'Opéra de Shaya (2014). Pour les novellas, elle adopte une méthode différente : elle rédige un scénario et travaille sur l'univers avant de passer à l'écriture du texte proprement dit[4]. Elle n'a pas d'habitudes particulières en matière de lieu ou d'horaire de travail, mais aime essayer toujours de se renouveler dans ce qu'elle écrit[4].

Principalement connue comme autrice de science-fiction, elle écrit aussi des nouvelles relevant davantage du fantastique ou même de la littérature blanche[4]. La rencontre de l'autre et de soi à travers l'autre, la communication et ses fêlures, ses ratés, l’ambiguïté, les limites de la perception, physique ou intellectuelle, sont les principaux thèmes de ses récits.

ŒuvresModifier

NouvellesModifier

  • La ballade de Johny Gueux, Les Lames Vorpales n°1B, , et Hors Service no 5, 1999.
  • L'écrivain, Les Lames Vorpales no 2, .
  • Le meyeur des mondes, Les Lames Vorpales no 2, .
  • Un cahier de 280 minutes, (avec Markus Leicht), Les Lames Vorpales no 2, .
  • Partenaires, Les Lames Vorpales no 2, , et Univers 85, J'Ai Lu.
  • Le cycle de Joclin (5 nouvelles), Les Lames Vorpales no 2, .
  • Un remède à la solitude, Les Lames Vorpales no 3, .
  • Brume, Les Lames Vorpales no 5, .
  • Le Chemin de la Rencontre, SFère no 22, mai-, Prix Rosny aîné de la nouvelle 1986. Réédité dans Yellow Submarine no 116, .
  • Question de mode, Les Lames Vorpales no 7, .
  • Thérapie douce, Le Monde supplément Dimanche, du .
  • Un rêve d'herbe, Les Lames Vorpales no 10, , et dans l'anthologie Un œil au cœur, CCL Éditions, Grenoble, (1987).
  • Carte Blanche, Imagine… no 35, , et Magie Rouge no 15, 1er trimestre 1987, Prix Septième Continent 1986.
  • Le passe plaisir, Yellow Submarine no 116, .
  • Dérapages (1995)
  • Définissez : priorités, dans l'anthologie Escales 2001, Fleuve Noir, (2000).
  • La Mirotte, Étoiles vives no 9, (2002).
  • Un Signe de Setty, Galaxies no 24, , Prix Rosny aîné de la nouvelle 2003.
  • La bulle d'Euze, Revue Galaxies no 29, 2003.
  • Les Yeux d'Elsa, Revue Galaxies no 37, 2005, Prix Rosny aîné de la nouvelle 2006, Grand prix de l'Imaginaire 2007, Prix du Lundi 2006.
  • Mélomania, anthologie 42, éditions Parchemins et Traverses, 2015.
  • Le Karma du chat, revue Galaxies no 38, 2015.

Recueils de nouvellesModifier

Nouvelles graphiquesModifier

  • L'Animal, éditions Organic, collection Petite Bulles d'Univers, N°9, en collaboration avec Francis-Olivier Brunet, 2014.
  • Les Îles noires, éditions Organic,collection Petite Bulles d'Univers, N°11, en collaboration avec Philippe Aureille, 2019.

TraductionModifier

  • Demain pourrait être pire, un alphabet des clichés de la science-fiction, de John Brunner, éditions Lames Vorpales, 1985.

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. [1]Interview Res Futurae Sylvie Lainé
  2. [2] thèse Sylvie Lainé Université Claude Bernard Conception de systèmes de recherche d'informations: accès aux documents numériques scientifiques
  3. [3] article Sylvie Lainé Université J.M. approches techno collaborative des auteurs d'imaginaire
  4. a b c d et e Dans la tête d'une nouvelliste : Sylvie Lainé, entretien sur le blog Tintama(r)re, la gazette de l'association CoCyclics, le 17 novembre 2015. Page consultée le 15 novembre 2018.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :