Sybirak

Polonais exilés en Sibérie par les Russes à différentes périodes

Sybirak est un mot polonais (prononciation ; sɨˈbirak, pluriel : sybiracy) qui, comme son équivalent russe sibiryák peut qualifier tout habitant de la Sibérie, mais qui désigne plus particulièrement les Polonais emprisonnés ou exilés en Sibérie[2], voire ceux envoyés dans l'Arctique russe ou dans le Kazakhstan pendant les années 1940[3].

Ce tableau montre l'exil de Polonais après l'Insurrection de janvier 1863. L'obélisque qu'on voit marque la frontière entre l'Europe et l'Asie, et on peut apercevoir le peintre de cette toile intitulée Adieu à l'Europe, Aleksander Sochaczewski, qui fut lui aussi exilé, sur la droite[1].

HistoireModifier

La déportation de Polonais commença dès le 18e siècle lors de l'Empire russe, notamment avec ceux qui souhaitaient étendre l'influence de la République des Deux Nations, et plus particulièrement les partisans de la Confédération de Bar[4].

Après que le droit pénal russe ait été changé en 1847, faisant du travail forcé et du katorga des peines communes, les Polonais y furent de plus en plus nombreux, commençant à être dénommés Sybiraks et à y former une minorité.

La plupart des Sybiraks étaient en Sibérie à la suite de l'insurrection de Novembre de 1830, l'insurrection de janvier 1863[5],[6] et la révolution polonaise de 1905. Puis, avec l'Invasion soviétique de la Pologne en 1939, ce fut des centaines de milliers de Polonais qui furent déplacés.

Au 18e siècle, il n'y eut qu'un nombre limité de colons volontaires, attirés par le développement économique possible de la Sibérie. Ils y formèrent une minorité polonaise en Russie avec les condamnés à qui il était interdit de retourner chez eux, même après l'exécution de leur peine, et qui purent contribuer à la construction du Transsibérien.

Nombreux furent les intellesctuels polonais à étudier la Sibérie : Aleksander Czekanowski, Jan Czerski, Benedykt Dybowski, Victor Godlewski, Agaton Giller (en), Bronisław Piłsudski et Waclaw Sieroszewski[7].

Près de 20 000 Polonais vivaient en Sibérie dans les années 1860, et ils se soulevèrent en 1866 : Soulèvement des Sybiraks.

GalerieModifier

DocumentsModifier

ŒuvresModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Applebaum, A. (2004). GULAG A History, Penguin, (ISBN 0-14-028310-2).
  • Cienciala, M. (2007). Katyn A Crime Without Punishment, Yale University, (ISBN 978-0-300-10851-4).
  • Davies, N. (1986). God's Playground A History of Poland Volume II, Clarendon, (ISBN 0-19-821944-X).
  • Ferguson, N. (2006). The War of the World, Allen Lane, (ISBN 0-7139-9708-7).
  • Gross, J. T. (2002). Revolution from Abroad, Princeton, (ISBN 0-691-09603-1).
  • Hope, M. (2005). Polish Deportees in the Soviet Union, Veritas, (ISBN 0-948202-76-9).
  • Jolluck, K. (2002). Exile & Identity, University of Pittsburgh, (ISBN 0-8229-4185-6).
  • Krupa, M. (2004). Shallow Graves in Siberia, Birlinn, (ISBN 1-84341-012-5).
  • Malcher, G. C. (1993). Blank Pages, Pyrford, (ISBN 1-897984-00-6).
  • Mikolajczyk, S. (1948). The Pattern of Soviet Domination, Sampsons, low, Marston & Co.
  • Piesakowski, T. (1990). The Fate of Poles in the USSR 1939~1989, Gryf, (ISBN 0-901342-24-6).
  • Piotrowski, T. (2004). The Polish Deportees of World War II, McFarland, (ISBN 978-0-7864-3258-5).
  • Polian, P. (2004). Against their Will, CEU Press, (ISBN 963-9241-73-3).
  • Rees, L. (2008). World War Two Behind Closed Doors, BBC Books, (ISBN 978-0-563-49335-8).

Notes et référencesModifier

  1. http://archiwum.wiz.pl/1996/96013100.asp
  2. (pl) « Sybirak », dans Stanisław Dubisz, Uniwersalny słownik języka polskiego, Warsaw, web, , 5426 p. (ISBN 83-01-12837-2, lire en ligne)
  3. http://www.emazury.com/sybiracy/index.htm#english
  4. Norman Davies, Europe: A History, Oxford University Press, 1996, (ISBN 0-19-820171-0), Google Print, p.664
  5. (en) Dennis J. Dunn, The Catholic Church and Russia : popes, patriarchs, tsars, and commissars, Londres, Ashgate Publishing, , 260 p. (ISBN 0-7546-3610-0, lire en ligne), p. 57
  6. Jerzy Jan Lerski, Piotr Wróbel, Richard J. Kozicki, Historical Dictionary of Poland, 966-1945, Greenwood Publishing Group, 1996, (ISBN 0-313-26007-9), Google Print, 538
  7. (pl) « sybiracy », dans Internetowa encyklopedia PWN, Warsaw, PWN (lire en ligne)


Liens externesModifier