Ouvrir le menu principal

Des adolescents sur Carnaby Street en 1966.

Les Swinging Sixties sont une révolution culturelle qui se déroule dans la deuxième moitié des années 1960 au Royaume-Uni. Menée par les jeunes, elle valorise la modernité et l'hédonisme. Les arts, la musique et la mode de Londres en sont l'un des principaux fleurons, ce qui vaut à la capitale britannique le surnom de Swinging London. Cette évolution est alimentée par le baby boom et la forte croissance économique de l'après-Seconde Guerre mondiale. Elle constitue le pendant consumériste de la contre-culture underground qui se développe au même moment.

Parmi les symboles de cette période, on trouve les Beatles, le premier groupe de la British Invasion ; la minijupe de Mary Quant ; les mannequins populaires comme Twiggy ou Jean Shrimpton ; la sous-culture mod ; les grandes zones commerciales de Londres, King's Road, Kensington et Carnaby Street ; l'activisme politique du mouvement antinucléaire ; et la libération sexuelle.

La musique occupe une place prépondérante dans cette culture, avec des groupes comme les Who, les Kinks, les Small Faces ou les Rolling Stones, dont les chansons passent fréquemment sur les radios pirates comme Radio Caroline ou Swinging Radio England (en). Cette révolution touche également le cinéma britannique.

SourceModifier

Articles connexesModifier