Swervedriver

Swervedriver
Description de cette image, également commentée ci-après
Swervedriver en concert en 2011. De gauche à droite : Graham Bonnar, Adam Franklin, Jimmy Hartridge
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock indépendant, rock alternatif, shoegazing
Années actives 19891998, depuis 2008
Labels Creation Records, A&M Records, Zero Hour, Cherry Red
Site officiel www.swervedriver.com
Composition du groupe
Membres Adam Franklin
Jimmy Hartridge
Steve George
Mikey Jones
Anciens membres Adi Vines
Graham Bonnar
Dan Davis
Danny Ingram
Jez Hindmarsh

Swervedriver est un groupe de rock indépendant britannique, originaire d'Oxford, en Angleterre. Il est formé en 1989, et compte un total de quatre albums durant les années 1990. En mars 2015, le groupe signe son retour avec l’album I Wasn't Born to Lose You.

BiographieModifier

Première période (1989–1998)Modifier

Swervedriver se forme en 1989 à Oxford[1], à l'initiative d'Adam Franklin (chant et guitare) et Jimmy Hartridge (guitare), auparavant membres du groupe Shake Appeal (en). En 1991, le groupe publie un premier album intitulé Raise[1], sur les labels Creation au Royaume-Uni, A&M aux États-Unis. La formation effectue une tournée américaine avec les groupes Soundgarden[2] et The Smashing Pumpkins[3].

Deux ans plus tard, après un changement de section rythmique, le groupe publie l'album Mezcal Head[1], produit par Alan Moulder. Ce dernier s'occupe également de l'album suivant, Ejector Seat Reservation[1], qui sort en 1995. Un quatrième album intitulé 99th Dream voit le jour en 1998 sur le label Zero Hour[1]. Le groupe se sépare la même année[2]. Franklin sort ensuite des disques sous son propre nom et avec les groupes Magnetic Morning et Toshack Highway[2],[3].

En 2005, le label Castle Music publie une double compilation retrospective intitulée Juggernaut Rides '89-'98. Leurs trois premiers albums sont remasterisés et réédités en 2009 par Sony-BMG[4]. Le magazine Pitchfork qualifie alors l'album Mezcal Head de « classique oublié du mouvement shoegaze »[4].

Retour (depuis 2015)Modifier

Le groupe reprend son activité en 2008 et publie le single Deep Wound en [2]. En , Swervedriver publie son cinquième album intitulé I Wasn't Born to Lose You[1],[3].

Style et influencesModifier

Swervedriver est associé au mouvement shoegaze, notamment à ses compagnons du label Creation Ride, My Bloody Valentine et Slowdive[3]. Les influences du groupe se situent cependant davantage du côté du rock américain, notamment celui des Stooges et des classiques du label SST, comme Hüsker Dü et Dinosaur Jr.[3],[5],[6],[7].

MembresModifier

Membres actuelsModifier

  • Adam Franklin – chant, guitare (1989–1998, depuis 2008)
  • Jimmy Hartridge – guitare solo (1989–1998, depuis 2008)
  • Steve George – basse (1993–1998, depuis 2008)
  • Mikey Jones – batterie (depuis 2011)

Anciens membresModifier

  • Adi Vines – basse (1989–1992)
  • Graham Bonnar – batterie (1989–1992, 2010–2011)
  • Dan Davis – batterie (1992)
  • Danny Ingram – batterie (1992)
  • Jez Hindmarsh – batterie (1993–1998, 2008–2010)

DiscographieModifier

Albums studioModifier

EPModifier

  • 1990 : Son of Mustang Ford (Creation/A&M)
  • 1990 : Rave Down (Creation/A&M)
  • 1991 : Sandblasted (Creation/A&M)
  • 1991 : Reel to Real (A&M)
  • 1992 : Never Lose That Feeling (Creation)
  • 1998 : Space Travel, Rock 'n' Roll (Zero Hour)

CompilationModifier

  • 2005 : Juggernaut Rides '89-'98 (Castle Music)

SinglesModifier

  • 1992 : Never Lose That Feeling (Creation)

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (en) Leonie Cooper, « Swervedriver announce first album in 17 years », sur New Musical Express, (consulté le 17 mars 2015).
  2. a b c et d (en) Jason Ankeny, « Swervedriver : biography », sur Billboard (consulté le 18 mars 2015).
  3. a b c d et e Cam Lindsay, « Swervedriver est toujours le meilleur groupe américain d'Angleterre », sur Vice, (consulté le 18 mars 2015).
  4. a et b (en) Joe Tangari, « Swervedriver : Raise, Mezcal Head », sur Pitchfork, (consulté le 17 mars 2015).
  5. (en) Josh Modell, « Swervedriver : Raise, Mezcal Head », sur The A.V. Club, (consulté le 17 mars 2015).
  6. (en) « What a Mess, What a Band: Swervedriver's Adam Franklin on Dinosaur Jr », sur The Skinny, (consulté le 18 mars 2015).
  7. (en) Hannah Ehrlich, « Reviews : Swervedriver, I Wasn't Born to Lose You », sur The Quietus, (consulté le 18 mars 2015).

Liens externesModifier