Susteren

localité de la commune d'Echt-Susteren

Susteren
Blason de Susteren
Héraldique
Drapeau de Susteren
Drapeau
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commune Echt-Susteren
Province Limbourg néerlandais
Code postal 6114
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 7 384 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 51° 03′ 44″ nord, 5° 51′ 08″ est
Localisation
Localisation de Susteren
Localisation de Susteren dans la commune de Echt-Susteren
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Susteren
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Susteren
Géolocalisation sur la carte : Limbourg
Voir sur la carte administrative du Limbourg
City locator 14.svg
Susteren

Susteren est une petite ville située dans la commune néerlandaise d'Echt-Susteren, dans la province du Limbourg. Le , le village comptait 7 384 habitants.

Susteren, basilique Saint-Amelberg

Susteren a été une commune indépendante jusqu'au . À cette date, elle a fusionné avec Echt, pour former la nouvelle commune d'Echt-Susteren.

HistoireModifier

Découvertes archéologiquesModifier

Les plus anciennes découvertes archéologiques effectuées à Susteren concernent la préhistoire. Il est devenu évident, par exemple, qu'un établissement de l'âge du fer a existé dans le quartier "In de Mehre". Il a peut-être été précédé d'un peuplement à l'âge du bronze. Diverses découvertes ont été faites dans le village et ses environs pour l'époque romaine (après le début de notre ère). Dans les années 1950, des plusieurs sépultures romaines ont été découvertes au nord du noyau médiéval de Susteren. Un établissement datant de la transition de la période romaine tardive au début du Moyen Âge a été fouillé à Holtum, à l'ouest de Susteren. Également lors des fouilles de l'abbaye médiévale, en 1991-1993, des découvertes de l'âge du fer et de l'époque romaine ont été faites. Il s'agit principalement de tessons de poterie retrouvés dans le ruisseau qui passait près de l'abbaye. Il est possible que le domaine donné à Willibrord par Pépin au VIIIe siècle remonte à une villa romaine. Cependant, aucune trace des bâtiments de villa n'a été retrouvée. Lors de la fouille, des vestiges de l'abbaye ont été retrouvés sous forme de traces de bâtiments en bois (VIIIe et Xe siècles), fondations d'édifices en pierre (XIe et XIXe siècles), puits, puisards, fours et plus d'une centaine de sépultures (VIIIe et XIe siècles). Le monastère était situé au nord de la basilique Saint-Amelberg, qui, comme le monastère, était d'abord dédiée à Salvator. Le plus ancien monastère est lié dans son plan aux monastères des VIIe et VIIIe siècles de Northumbrie (Jarrow, Monkwearmouth), la région d'où Willibrord est originaire. Le Salvatorpatrocinium est également dressé sur les fondations d'une église fondée par Willibrord à Utrecht.

HistoireModifier

Le , Pépin de Herstal fonda une abbaye à Susteren, en faisant don du domaine près du ruisseau Suestra à Willibrord, l'abbaye de Susteren (nl). L'abbaye a d'abord été habitée par des moines et à partir de la fin du IXe siècle par des religieuses. Au XIIIe siècle, elle devient le lieu de vie de riches chanoinesses. À l'époque de la présence française révolutionnaire, le monastère a été fermé et démoli peu de temps après[1]. L'actuelle basilique Saint-Amelberg a remplacé l'église romane antérieure de cette abbaye. En 900, le roi Zwentibold y a été inhumé. Susteren est connu comme lieu de pèlerinage pour les personnes ayant des problèmes dentaires et tous les sept ans, une procession a lieu.

Les échevins de Susteren apparaissent pour la première fois le . Cette année-là, Susteren est intégré dans les possessions du comté de Gueldre. La ville a reçu les droits de cité en 1276 par Renaud Ier de Gueldre. L'acte le plus ancien des échevins date du . En 1385, il est fait mention d'un rempart et de douves, ces dernières étant alimentées par le Roode Beek. Jusqu'en 1801, Susteren était le chef-lieu du Landdekenaat de Susteren (nl). De 1400 à 1794 Susteren appartenait au duché de Juliers.

Au début du XIXe siècle, les remparts sont démolis et, à la fin de ce siècle, des aménagements apparaissent à l'extérieur de la limite des anciens remparts, notamment en direction du nord-est.

Notes et référencesModifier