Ouvrir le menu principal

Susi Sánchez

actrice
Susi Sánchez
Description de l'image (Susi Sánchez) Noche de los Teatros en la Real Casa de Correos. (33549237781) (cropped).jpg.
Nom de naissance Asunción Sánchez
Naissance
Valence (Espagne)
Nationalité Drapeau d'Espagne Espagnole
Profession actrice

Susi Sánchez, née Asunción Sánchez en à Valence, est une actrice espagnole.

BiographieModifier

Susi Sánchez a notamment suivi des cours d'interprétation à Madrid à la RESAD (Real Escuela Superior de Arte Dramático) et l'école du metteur en scène argentin Juan Carlos Corazza[1].

Elle est peut-être avant tout connue comme comédienne de théâtre, lauréate d'un Prix Max et de deux prix de l'Unión de Actores y Actrices pour ses rôles dans Cara de plata de Ramón María del Valle-Inclán en 2005 et When the Rain Stops Falling d'Andrew Bovell en 2015.

Au cinéma, elle a joué des seconds rôles pour de fameux réalisateurs, espagnols tels Vicente Aranda ou Pedro Almodóvar avec chacun desquels elle a travaillé trois fois, ou étrangers tels l'italien Gabriele Salvatores et la péruvienne Claudia Llosa. Son rôle de mère dans 10.000 noches en ninguna parte de Ramón Salazar en 2013 lui a valu le prix de la meilleure actrice de l'Unión de Actores y Actrices et une nomination au Goya de la meilleure actrice dans un second rôle.

Elle a également joué dans de nombreuses séries télévisées, son rôle de Louise de Savoie dans Carlos, rey emperador lui valant ainsi un nouveau prix de l'Unión de Actores y Actrices.

Vie privéeModifier

Susi Sánchez, lesbienne revendiquée, partage sa vie avec l’actrice Consuelo Trujillo[2].

Filmographie sélectiveModifier

RécompensesModifier

RéférencesModifier

  1. http://todopedroalmodovar.blogspot.fr/2013/10/chicas-almodovar-susi-sanchez.html
  2. (es) Borja Ruiz, « Susi Sánchez, la visibilidad de las actrices lesbianas en los Goya de este año », El Mundo,‎ (lire en ligne)
  3. « Palmarès du festival Cinespaña : Le triomphe de «Carmen et Lola» », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 14 octobre 2018).
  4. (es) « El Goya es para los ‘Campeones’ », sur La Vanguardia, (consulté le 3 février 2019).
  5. (es) « La ceremonia de los Premios Goya 2019, en imágenes », sur El País, (consulté le 3 février 2019).

Liens externesModifier