Surface corporelle

la surface externe de la peau recouvrant le corps

La surface corporelle (ou BSA pour Body Surface Area) est la surface externe de la peau recouvrant le corps humain.

La taille et le poids d'une personne sont les données qui permettent, par des formules empiriques, une évaluation de sa surface corporelle. Dans la pratique, on utilise souvent aussi des nomogrammes.

UtilisationsModifier

La notion de surface corporelle d’un humain est couramment utilisée :

- pour le dosage (en mg/m², généralement) de certains médicaments spécifiques (comme les cytostatiques utilisés dans les thérapies d’oncologie),
- pour estimer les lésions de la peau
- pour évaluer les performances du débit cardiaque.

Elle entre dans le calcul de l'indice de corpulence fondé sur la surface corporelle (surface based body shape index ou SBSI), lequel donne de meilleures estimations de la morbidité d'une obésité que l'indice de masse corporelle (IMC) pour des sujets de plus de 18 ans.

Formules de calcul de la surface corporelleModifier

Vidéo montrant les différentes courbes donnant la surface corporelle en fonction du poids et de la taille, d'après Redlarski et al.[1].

Le calcul de la surface corporelle utilise pour données la taille et le poids. La taille est en centimètres, le poids en kilogrammes et la surface corporelle en mètres carrés.

Il existe de nombreuses formules de calcul de la surface corporelle. Redlarski et al.[1] en dénombrent ainsi 25.

Formule pédiatrique pour les enfants de moins de 40 kgModifier

 

Formule de DuBois et DuBoisModifier

La formule de DuBois et DuBois[2] est la plus ancienne et été longtemps la seule utilisée :

 

Formule de MostellerModifier

La formule de Mosteller[3] est celle dont le calcul est le plus simple et qui est aujourd'hui la plus répandue :

  , ou, de façon équivalente :
 

Formule de Shuter et AslaniModifier

La formule de Shuter et Aslani[4] est une actualisation de la formule de DuBois et DuBois. Elle est utilisée dans le calcul de l'indice de corpulence fondé sur la surface corporelle.

 

Autres formulesModifier

Boyd[5]  
Fujimoto[6]  
Gehan et George[7]  
Haycock[8]  
Schlich[9]

 

Takahira[6]  
Lipscombe[10]  

Les formules de Mosteller et de Haycock sont très souvent utilisées pour le calcul de la surface corporelle des enfants.
La formule de Shuter et Aslani est utilisée dans le calcul de l'indice de corpulence fondé sur la surface corporelle (Surface based body shape index, SBSI).

Valeurs moyennesModifier

  • Pour un adulte de taille et de poids standards, la valeur moyenne de la surface corporelle est de 1,7 m2[11].
  • Chez l'homme, cette valeur se situe à près de 1,9 m2.
  • Chez la femme : 1,6 m2.
  • Enfants de 9 ans : 1,07 m2.
  • Enfants de 10 ans : 1,14 m2.
  • Enfants de 12 à 13 ans : 1,33 m2.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Edith Boyd (préf. Richard E. Scammon), The Growth of the Surface Area of the Human Body (Université du Minnesota, The Institute of Child Welfare), Londres, Oxford University Press, coll. « Monograph Series » (no 10), , 145 p.
  • (en) Delafield DuBois et Eugene F. DuBois (en), « A formula to estimate the approximate surface area if height and weight be known », Archives of Internal Medicine (en), Chicago, vol. 17, no 6_2,‎ , p. 863–871 (DOI doi:10.1001/archinte.1916.00080130010002, lire en ligne).
  • (ja) Shigeki Fujimoto, Tsutomu Watanabe, Atsushi Sakamoto, Koichi Yukawa et Kazue Morimoto, « 日本人の体表面積に関す る研究 第18篇 三期にま とめた算出式 » [« Studies on the physical surface area of Japanese. 18. Calculation formulae in three stages over all ages »], Nippon Eiseigaku Zasshi, vol. 23, no 5,‎ , p. 443–50 (PMID 5752712, DOI 10.1265/jjh.23.443).
  • (en) Edmund A. Gehan et Stephen L. George, « Estimation of human body surface area from height and weight », Cancer Chemotherapy Reports Part 1, vol. 54, no 4,‎ , p. 225–235 (PMID 5527019).
  • (en) George B. Haycock, George J. Schwartz et David H. Wisotsky, « Geometric method for measuring body surface area : A height-weight formula validated in infants, children and adults », The Journal of Pediatrics (en), vol. 93, no 1,‎ , p. 62–66 (PMID 650346, DOI 10.1016/s0022-3476(78)80601-5, lire en ligne).
  • (en) R. D. Mosteller, « Simplified calculation of body-surface area », The New England Journal of Medicine, vol. 317, no 17,‎ , p. 1098 (PMID 3657876, DOI 10.1056/NEJM198710223171717).
  • (en) Borys Shuter et Alireza Aslani, « Body surface area : Du bois and Du bois revisited », European Journal of Applied Physiology, vol. 82, no 3,‎ , p. 250–254 (PMID 10929220, DOI 10.1007/s004210050679).
  • (de) Elmar Schlich, Melitta Schumm et Michaela Schlich, « 3-D-Body-Scan als anthropometrisches Verfahren zur Bestimmung der spezifischen Körperoberfläche », Ernährungs Umschau, vol. 57, no 4,‎ , p. 178–183 (lire en ligne).
  • (en) Trevor Lipscombe, « Body Surface Area Formula by Use of Geometric Means », Medicina Internacia Revuo, vol. 29, no 114,‎ , p. 11–18 (lire en ligne).
  • (en) Grzegorz Redlarski, Aleksander Palkowski et Marek Krawczuk, « Body surface area formulae : An alarming ambiguity », Scientific Reports, no 6,‎ , article no 27966 (PMID 27323883, PMCID 4914842, DOI 10.1038/srep27966).