Suraphol Sombatcharoen

chanteur thaïlandais
Suraphol Sombatcharoen
Nom de naissance สุรพล สมบัติเจริญ
Naissance
Suphanburi
Décès
Nakhon Pathom
Activité principale Chanteur
Genre musical pop  • Luk thung

Suraphol Sombatcharoen (thaï : สุรพล สมบัติเจริญ[1] ou Lamduan Sombatcharoen de son vrai nom[2] ; - ) est un chanteur pop Luk thung[3] thaïlandaise[4],[5],[6].

Il est le compositeur de la chanson Mai Lum (« N'oublie pas ») que l'on entend dans le film Monrak Transistor (2001) de Pen-ek Ratanaruang.

DiscographieModifier

  • Siew Sai (เสียวใส้)
  • Khong Plom (ของปลอม)
  • Khon Hua Lan (คนหัวล้าน)
  • Sae See Ai Lue Jek Jung (แซซี้อ้ายลือเจ็กนัง)
  • Yik Tao Low Suea (ยิกเท้าโหลซัวะ)
  • Luem Mai Long (ลืมไม่ลง)
  • Kaew Luem Dong (แก้วลืมดง)
  • Sip Hok Pee Haeng Kwam Lang (สิบหกปีแห่งความหลัง)

Notes et référencesModifier

  1. Arnaud Dubus, Thaïlande : Histoire, Société, Culture, Paris, La Découverte (éditions), , 224 p. (ISBN 978-2-7071-5866-6), p. Musique des rizières, théâtre des campagnes page 198.
  2. Jean Baffie et Thanida Boonwanno, Dictionnaire insolite de la Thaïlande, Cosmopole (éditions), , 160 p. (ISBN 978-2-84630-084-1), p. Chants de la rizière page 28.
  3. « Thaïlande, 1970 : les rizières pop (dans l'émission Métronomique). Emission de musique à écouter et à podcaster sur France Culture (radio du service public) (durée : 59 minutes) », sur franceculture.fr, .
  4. Khanthong, Thanong (September 6, 2002). "OVERDRIVE: PM Thaksin to embrace Suraphol Doctrine?".
  5. "SUNDAY TALK: 'Look thung' family keeps going strong", August 26, 2001, The Nation.
  6. Napack, Jonathan (May 12, 1999) "A revival of authentic Thai pop", The New York Times.