Suré

commune française du département de l'Orne

Suré
Suré
L'église Saint-Martin.
Blason de Suré
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Intercommunalité Communauté de communes Maine Saosnois
Maire
Mandat
Bernard Michel
2014-2020
Code postal 61360
Code commune 61476
Démographie
Gentilé Suréens
Population
municipale
280 hab. (2017 en augmentation de 6,87 % par rapport à 2012)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 08″ nord, 0° 23′ 53″ est
Altitude Min. 93 m
Max. 181 m
Superficie 17,44 km2
Élections
Départementales Canton de Ceton
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Suré
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Suré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Suré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Suré

Suré est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 280 habitants[Note 1].

GéographieModifier

La commune est aux confins du Perche et du Saosnois. Administrativement, cette position lui vaut à la fois d'être rattachée au département de l'Orne (arrondissement de Mortagne-au-Perche) et d'adhérer à la communauté de communes Maine Saosnois. Son bourg est situé à 3,5 km au nord-est de Mamers, à 9 km au sud de Pervenchères et à 14 km à l'ouest de Bellême[1].

Le point culminant (181 m) se situe en limite nord-ouest, près du lieu-dit Rue Bourdelière. Le point le plus bas (93 m) correspond à la sortie de l'Orne saosnoise du territoire, au sud.


Communes limitrophes de Suré[2]
Montgaudry La Perrière La Perrière
Marollette (Sarthe),
Mamers (Sarthe)
  Chemilli
Mamers (Sarthe) Origny-le-Roux Chemilli,
Origny-le-Roux

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Suriacus en 861, Sureyum en 1373[3].

Un anthroponyme serait à l'origine du toponyme Suré : le latin Surius pour Albert Dauzat et Charles Rostaing[4], le roman Severius ou Seperius pour René Lepelley[5] suffixé de -acum/-acus.

Le gentilé est Suréen.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

 
La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2008 Henri Hayes   Retraité
mars 2008[6] En cours Bernard Michel[7] SE Agent hospitalier
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[7].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2017, la commune comptait 280 habitants[Note 2], en augmentation de 6,87 % par rapport à 2012 (Orne : -2,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Suré a compté jusqu'à 932 habitants en 1836.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
742815872820932927892858871
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
797798760719644633585514481
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
467433407417393374390358292
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017
279241253258291294269278280
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Martin.

Activités et manifestationsModifier

Un vide-greniers a lieu tous les ans au mois de juin.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
Coupé ondé : au 1er : parti au I de gueules à deux léopards d'or armés et lampassés d'azur, l'un au-dessus de l'autre, au II de sinople à l'épée renversée d'argent posée en barre, la lame recouverte d'un manteau d'or, au 2e d'azur à sept épis de blé d'or posés en éventail et liés de gueules.
Détails
Création Jean-François Binon. Adopté en juin 2016.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 450 - (ISBN 2600028838).
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 249
  6. « Bernard Michel élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 novembre 2014)
  7. a et b Réélection 2014 : « Suré (61360) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Œuvres mobilières à Suré », base Palissy, ministère français de la Culture.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier