Superclásico

Match de football entre les clubs de River Plate et de Boca Juniors

Superclásico
Daniel Onega (à gauche) et Julio Meléndez (à droite) lors d'un Superclásico dans les années 1960.
Daniel Onega (à gauche) et Julio Meléndez (à droite) lors d'un Superclásico dans les années 1960.
Généralités
Sport Football
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Villes ou région Buenos Aires
Rivalité Superclásico (Superclassique)
Statistiques
BocaNulsRiverTotal

Total898283254
Situation actuelle
Division 1 Boca Juniors
River Plate
Localisation des clubs
Géolocalisation sur la carte : Buenos Aires

Le Superclásico est un match de football opposant les clubs argentins de Boca Juniors et de River Plate. Le terme « Superclásico » est formé à partir du mot espagnol « clásico » qui désigne un derby, plus particulièrement la rencontre entre le Real Madrid et le FC Barcelone ; le préfixe « super » a été ajouté car Boca Juniors et River Plate sont les équipes les plus populaires d'Argentine. C'est l'un des derbys les plus connus dans le monde.

BocaJuniors-La12.jpg

HistoireModifier

River Plate est fondé le dans le quartier de La Boca. Boca Juniors est créé le dans le même quartier par des immigrés génois. Toutefois la première rencontre entre les deux clubs n'a lieu que le sur le terrain du Racing Club de Avellaneda, River Plate s'impose deux buts à un. Dans les années 1920, River quitte le quartier de La Boca pour s'installer à Núñez, un quartier très résidentiel regroupant des Argentins de la classe moyenne[1]. River évolue au El Monumental. Boca évolue à La Bombonera.

Le dimanche , River Plate bat le Boca Juniors 3 à 1 lors d'une finale de Copa Libertadores historique.

Origine de la rivalitéModifier

La rivalité est née à la suite d'un match disputé le  : le match fut arrêté après 65 minutes de jeu à la suite de l'expulsion de trois joueurs et à une bagarre générale entre les joueurs[1]. Il y eut ensuite des affrontements entre supporters car les fans de River Plate auraient brûlé un drapeau du Boca Juniors. Les supporters furent ensuite dispersés à coup de gaz lacrymogènes[2],[3].

ConfrontationsModifier

Historique des rencontresModifier

Liste des rencontres officielles
Date Rencontre Score Compétition Stade Buteur(s)
Boca Juniors - River Plate 0 - 0 Copa Sudamericana (demi-finale aller) La Bombonera -
River Plate - Boca Juniors 1 - 0 Copa Sudamericana (demi-finale retour) El Monumental   16e Pisculichi (1-0)
River Plate - Boca Juniors 1 - 0 Copa Libertadores (huitième de finale aller) El Monumental   81e (pén.) Sánchez (1-0)
Boca Juniors - River Plate 0 - 0 Copa Libertadores (huitième de finale retour) La Bombonera -
Boca Juniors - River Plate 0 - 2 Supercoupe d'Argentine Malvinas-Argentinas   18e (pén.) Martínez (0-1),   70e Scocco (0-2)
Boca Juniors - River Plate 0 - 2 Championnat d'Argentine La Bombonera   15e Martínez (0-1),   69e Scocco (0-2)
Boca Juniors - River Plate 2 - 2 Copa Libertadores (finale aller) La Bombonera   33e Ábila (1-0),   35e Pratto (1-1),   45e Benedetto (2-1),   60e (csc) Izquierdoz (2-2)
River Plate - Boca Juniors 3 - 1 ap Copa Libertadores (finale retour) Santiago-Bernabéu   43e Benedetto (0-1),   67e Pratto (1-1),   108e Quintero (2-1),   120+1e Martínez (3-1)
River Plate - Boca Juniors 0 - 0 Championnat d'Argentine El Monumental -
River Plate - Boca Juniors 2 - 0 Copa Libertadores (demi-finale aller) El Monumental   6e (pén.) Borré,   69e Fernández
Boca Juniors - River Plate 1 - 0 Copa Libertadores (demi-finale retour) La Bombonera   79e Hurtado

BilanModifier

Type Compétitions Matches Boca victoires Nuls River Victoires
Championnat Primera División 210 77 64 69
Total (championnat) 210 77 64 69
Coupes
Copa Competencia Jockey Club 3 0 1 2
Copa Centenario de la AFA 2 0 1 1
Copa Adrián Escobar 1 0 1 0
Copa de Competencia Británica 1 1 0 0
Supercopa Argentina 1 0 0 1
Total (coupes) 8 1 3 4
CONMEBOL compétitions
Copa Libertadores 28 11 9 9
Copa Sudamericana 2 0 1 1
Supercopa Libertadores 2 0 2 0
Total (CONMEBOL) 32 11 12 10
Total (official matches) 251 89 79 83

StatistiquesModifier

 
Severino Varela s'illustra lors de plusieurs Superclásicos dans les années 1940.
 
Supporters de CA River Plate, le , jour d'un Superclásico (victoire 2 à 0 de River Plate).
Victoires les plus larges
Locaux Score Visiteurs Date Stade Buts
Boca Juniors 6-0 River Plate 1928 La Bombonera Tarasconi (2), Kuko (2) et Cherro (2)
Boca Juniors 5-0 River Plate 2015 Estadio Malvinas Argentinas, Mendoza Cristaldo, S.Palacios, Chavez, Calleri et Bentancur
River Plate 5-1 Boca Juniors 1941 El Monumental Labruna, Moreno, Deambrossi (2) (R), Boyé (B)
Boca Juniors 5-1 River Plate 1959 La Bombonera Nordiello, Rodríguez, Yudica, Mansilla (B), Rodriguez (R)
River Plate 1-5 Boca Juniors 1982 El Monumental Tevez (R), Ruggeri, Gareca (2) et Córdoba (2)
River Plate 4-0 Boca Juniors 1942 El Monumental Deambrossi, Labruna (2) et Moreno
River Plate 0-4 Boca Juniors 1955 Estadio Presidente Juan Domingo Perón Pizzutti, Navarro (2) et Cucchiaroni
River Plate 0-4 Boca Juniors 1972 El Monumental Ponce (2) et Curioni (2)
Matchs les plus prolifiques
Résultats Date
River 5-4 Boca
River 5-3 Boca
Boca 2-5 River
Boca 5-2 River
Boca 5-2 River
Records de participations
Joueur Équipe Nb de matchs
  Reinaldo Merlo River Plate 42
  Hugo Gatti Les deux 38[4]
  Silvio Marzolini Boca Juniors 37
  Ángel Labruna River Plate 35
  Roberto Mouzo Boca Juniors 35
Meilleurs buteurs
Joueur Équipe Buts
(matchs officiels)[5]
Buts
(matchs amicaux)
  Ángel Labruna River Plate 16 6
  Oscar Más River Plate 12 1
  Paulo Valentim Boca Juniors 10 3
  Carlos Morete River Plate 9 4
  Roberto Cherro Boca Juniors 8 -
  Bernabé Ferreyra River Plate 8 -
  Luis Rongo River Plate 7 2
  Hugo Curioni Boca Juniors 7 -
  Osvaldo Potente Boca Juniors 7 1
  Diego Latorre Boca Juniors 6 -
  Alfredo Rojas Boca Juniors 6 -
  Félix Loustau River Plate 6 -
  Francisco Varallo Boca Juniors 6 1
  Martín Palermo Boca Juniors 6 6
  Enzo Francescoli River Plate 5 2
  Diego Maradona Boca Juniors 5 -
  Severino Varela Boca Juniors 5 -
Buts les plus rapides
Rang Joueur Performance
1.   Manuel Lanzini de River Plate 40 secondes (, contre Boca)[6].
2.   Pablo Ledesma de Boca Juniors 50 secondes (, contre River)[7].
3.   Norberto Menéndez de River Plate 60 secondes (, contre Boca)[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Rivalité Boca Juniors - River Plate, sur fr.fifa.com
  2. Alexandre Juillard, « L'Argentine en apnée » in L'Équipe, jeudi 23 mars 2006, page 6.
  3. Boca Juniors - River Plate sur lagrinta.fr
  4. Gatti joua 9 matchs avec River et 29 avec Boca.
  5. Matchs sous l'égide de l'AFA
  6. Boca Juniors et River Plate se neutralisent, bfmtv.com
  7. Vidéo du match de 2007, sur Youtube
  8. Diego Ariel Estévez, 320 Superclásicos, Edition Continente, page 59. (ISBN 978-950-754-237-4)

Articles connexesModifier