Super Homer

épisode des Simpson

Super Homer
Saison 21 Épisode no 1

Titre original Homer the Whopper
Titre québécois Gros jambon
Code de production LABF13
1re diffusion aux É.-U. 27 septembre 2009
1re diffusion en France 5 septembre 2010
1re diffusion au Québec 9 septembre 2010
Tableau noir La hamster de la classe ne fait pas que dormir
Gag du canapé Les Simpson arrivent à une station de métro. Un métro arrive alors et, en s'ouvrant, dévoile leur salon. Ils s'assoient alors sur le canapé.
Scénariste Seth Rogen et Evan Goldberg
Réalisateur Lance Kramer
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 21
Liste des épisodes des Simpson

Super Homer (France) ou Gros jambon (Québec) (Homer the Whopper) est le 1er épisode de la saison 21 de la série télévisée Les Simpson.

SynopsisModifier

Bart et Milhouse entrent chez le vendeur de BD pour se moquer de lui, celui-ci est furax car ils n'ont aucune idée de la valeur des exemplaires rares qu'il possède. Les garçons découvrent alors les planches d'une bande dessinée inédite et inconnue. Cela raconte l'histoire d'Everyman, homme ordinaire qui se transforme en super-héros pour combattre le crime en absorbant les pouvoirs des héros de chaque BD qu'il touche. Bart et Milhouse sont captivés, à la grande surprise du vendeur de BD, qui craignait la critique. Il décide de la publier à compte d'auteur et celle-ci rencontre un grand succès auprès des enfants de l'école, puis dans tout le pays. À tel point que des producteurs hollywoodiens en achètent les droits pour en réaliser un film. Le vendeur n'accepte qu'à condition de pouvoir choisir l'acteur qui interprétera le héros.

Un casting est organisé, mais personne ne convient pour le rôle, quand soudain Homer entre par hasard. Le vendeur de BD a trouvé l'acteur idéal et l'engage malgré les réserves des producteurs. Homer doit alors perdre beaucoup de poids et se muscler. La production du film recrute les services d'un entraîneur de célébrités, Lyle McCarty. Celui-ci le soumet à un entraînement intensif et à un régime draconien. Homer souffre beaucoup, mais finit par devenir mince et musclé. Le tournage peut commencer, mais Lyle étant parti, Homer a toutes les peines du monde à résister à la nourriture en abondance sur le plateau. Il recommence à grossir et met la production du film en danger.

Audience américaineModifier

L’audience aux États-Unis a atteint lors de sa première diffusion 8,31 millions de téléspectateurs.

Références culturellesModifier

  • Le titre original est une parodie d'un ancien slogan de Burger King « Home of the Whopper ».
  • On voit une affiche de Swatchmen, parodie de Watchmen sur le mur de la boutique de BD, ainsi qu'un peu plus tard une affiche de Flash.
  • Le vendeur de BD fait allusion à la toute première apparition de Spider-Man. C'était dans une histoire publiée dans le quinzième numéro du comic book Amazing Fantasy en juin 1962[1].
  • Il s'écroule ensuite sur une pile de mains d'Hulk invendus.
  • Découvrant la BD d'Everyman, Milhouse remarque que ce n'est pas un héros de Marvel, DC ou Wildstorm et que celui-ci absorbe les pouvoirs des BD qu'il touche, comme Iron Man ou Plastic Man, le gangster préférant alors aller à Sing Sing.
  • Le vendeur de BD, qui a peur que son œuvre soit ridiculisée sur internet, fait des références à Spock, au Dark Knight et à South Park.
  • La couverture de la BD d'Everyman Gone Dog fait sans doute référence à la bande-dessinée Robin #175 "R.I.P" et décrit la mort de Marmaduke.
  • Au cours de l'épisode, Nelson Muntz peint une réplique parodiée de Guernica, l'une des plus célèbres œuvres de Pablo Picasso. On entend alors Une petite musique de nuit de Mozart.
  • Dans la vitrine de la boutique Mylar Baggins, référence à Bilbo Baggins (Bilbon Sacquet), on aperçoit le casque de Boba Fett et une panoplie de Wonder Woman. Le stand The Maltese Vulcan est une référence au Faucon maltais et à Star Trek.
  • Le vendeur de BD mentionne le jeu Stratego et la productrice le nom de Brett Ratner (et non Brett Rapper comme la version française !).
  • Krusty utilise un fax compatible avec l'Amiga, un des plus puissants micro-ordinateurs des années 1980, or aucun fax n'était fabriqué pour fonctionner avec l'Amiga.
  • Krusty caricature le président américain Richard Nixon.
  • Sur les murs à l'entrée de la société de production cinématographique fictive Ginormous Pictures, figurent des affiches parodiant Star Wars et Alvin et les Chipmunks.
  • L'entraîneur Lyle McCarthy presente à Homer une photo de Brad et Angelina auparavant obèses. Le vendeur de BD devenu riche a adopté un enfant cambodgien, comme des stars comme Angelina Jolie, et l'a prénommé Prius, clin d'œil aux noms d'enfants de stars ridicules.
  • Quand l'entraîneur demande à Homer pourquoi il se goinfre, celui-ci répond "Ben, on a pas toujours le temps de se masturber", ce dernier mot a été censuré par un bip [2].
  • Il veut entraîner Homer sur le titre Eye of the Tiger du groupe de rock américain Survivor, mais ce dernier préfère réaliser son entraînement sur le titre Heroes de David Bowie.
  • L'entraîneur de Homer fait référence aux films Pur Sang, la légende de Seabiscuit ainsi qu'à L'Œuvre de Dieu, la part du Diable, en parlant avec l'acteur principal Tobey Maguire, il mentionne également John Travolta.
  • Le personnage d'Everyman remercie Captain America et Wonder Woman pour avoir absorbé leurs pouvoirs.
  • Le monstre "grillon-raptor" du film avale un acteur et recrache le fauteuil de Sir Ben Kingsley.
  • Apu fait référence à l'année 1961 quand tout le monde dansait le Twist again.
  • Le vendeur de BD dit que ce film devient un problème de l'amplitude d'une "menace fantôme", référence à Star Wars et parle de la "poigne mortelle de Vulcain", référence à Star Trek.
  • L'épisode fait référence à Batman et Robin, lorsqu'un homme dans la poubelle dit « Ma seule faute a été de croire en George Clooney ! ».
  • Lyle McCarthy mentionne Turtle de la série Entourage.
  • Dans la scène où Lyle retrouve Homer à la fin de l'avant-première du film, on peut voir les affiches Alvin et les Chipmunks 3 - Ils ont attrapé la rage (Gettin' Rabbies), Costume d'obèse (Fat Suit) avec Eddie Murphy, parodie du Professeur foldingue et Bon retour parmi nous, M. Potter (Welcome Back, Mr. Potter) avec un Harry Potter vieillissant, référence aussi à Welcome Back, Kotter. Ces films sont d'abord dans cet ordre. Or, dans la scène d'après, on voit que l'affiche de costume d'obèses se retrouve en premier et que l'affiche d’Alvin et les Chipmunks 3 a disparu. Mais dans la scène encore après toutes les affiches reviennent dans l'ordre.
  • Matt Groening fait une apparition dans son propre rôle.
  • Cet épisode a été écrit par Seth Rogen (qui apparaît comme l’entraîneur physique d’Homer) et Evan Goldberg, les deux scénaristes de SuperGrave et C'est la fin.
  • La musique du générique de fin est une référence à celle de John Williams pour le film Superman.
  • C'est la troisième fois qu'Homer perd du poids après Les Jolies Colonies de vacances et Homer fait la grève de la faim.
  • Cet épisode est la suite spirituelle de Radioactive Man au niveau du contenu et de la structure du scénario.

Notes et référencesModifier