Suite armoricaine

film de Pascale Breton, sorti en 2015
Suite armoricaine
Réalisation Pascale Breton
Scénario Pascale Breton
Acteurs principaux
Sociétés de production Zadig Films
Sylicone
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film dramatique
Durée h 28
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Suite armoricaine est un film dramatique français réalisé par Pascale Breton et présenté en 2015 en sélection officielle au Festival international du film de Locarno où il remporte le Prix FIPRESCI, et en salles en France en mars 2016.

SynopsisModifier

Une année universitaire à l'université Rennes 2 vécue par deux personnages dont les destins s’entrelacent : Françoise, enseignante en histoire de l’art, et Ion, étudiant en géographie. Trop occupés à fuir leurs fantômes, ils ignorent qu’ils ont un passé en commun.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Accueil critiqueModifier

Pour Frédéric Strauss de Télérama, « en faisant se croiser et se recroiser ces personnages dans les mêmes lieux, filmés selon leurs différents points de vue, le scénario crée des résonances, des échos. Ce petit univers, replié autour du campus, se déploie. Une jeune fille aveugle, dont Ion tombe amoureux, perçoit une réalité plus vaste, par-delà les apparences. Dans ses cours, Françoise invite, elle aussi, à explorer des dimensions cachées : elle ouvre des perspectives dans un tableau de Nicolas Poussin, Les Bergers d'Arcadie, et fait voyager le regard au cœur du paysage peint par Patinir dans Charon traversant le Styx. La cinéaste accompagne avec ferveur ce mouvement d'avancée inscrit dans le titre. Elle accueille la fragilité des personnages, qui ont tous perdu et pas encore retrouvé leurs repères, pour mieux les entraîner vers un territoire à défricher, à déchiffrer, dont ils prennent peu à peu la belle mesure : leur vie. »[1].

Pour Vincent Ostria des Inrockuptibles, « le film brasse le passé récent, lointain, immémorial, l’histoire, la peinture, la musique et la géographie, sans oublier la langue (bretonne, of course), fil rouge énigmatique. [...] C'est dire l'ambition de cette œuvre complexe et complète, où la cinéaste semble vouloir condenser toute sa vie et son œuvre, en jonglant avec les contradictions et les registres disparates. En deçà d'un regard esthétique sur la ville (Rennes) et le paysage – la Bretagne se confondant avec l'Arcadie fantasmée par Nicolas Poussin. [...] La vision apaisante de cette Arcadie de fiction (plan magique sur la boucle d'un fleuve striée par un hors-bord) est le point d’orgue d'un périple nostalgique, aussi mental que matériel, qui happe et intrigue sans recourir aux conventions habituelles du cinéma romanesque. Un pèlerinage habité. »[2].

PrixModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Strauss, « Suite armoricaine », sur Télérama, (consulté le 15 décembre 2016).
  2. Vincent Ostria, « Suite armoricaine », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 15 décembre 2016).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier