Ouvrir le menu principal

Le substantialisme est une théorie philosophique souvent référée à René Descartes, qui attribue une « existence » substantielle aux idées générales ou postule l'existence de réalités permanentes dans l'Univers.
Elle définirait alors « l'âme ou l'esprit comme une chose, c'est-à-dire un sujet (a subject of properties) »[1].

Il existe une version « simple » du substantialisme et une autre version dite « substantialisme sophistiqué » (qui répond aux critiques faites au premier) [2].

Une théorie opposée serait l'attributivisme (doctrine faisant « de l'âme, de l'esprit, voire de l'intellect une propriété ou disposition du corps », selon Alain de Libera (2008)[1].

Les approches substantialistes d'un problème voudraient que les questions concernant ce problème ne s'imposent qu'en fonction de son importance ou de sa gravité.

Définitions et histoireModifier


Notes et référencesModifier

  1. a et b voir note n°1 en bas de page de l'Avant-propos p.11 in Archéologie du sujet : La quête de l'identité. II Couverture Alain de Libera Vrin, 2008 - 514 pages
  2. Michael Esfeld (2012) Physique et métaphysique : Une introduction à la philosophie de la nature ; PPUR Presses polytechniques, 2 nov. 2012 - 172 pages voir p 62 et suivantes.

BibliographieModifier

Vladimir Jankelevitch, "le pur et l'impur", 1960

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier