Ouvrir le menu principal

Le substantialisme est une théorie philosophique souvent référée à René Descartes, qui attribue une « existence » substantielle aux idées générales ou postule l'existence de réalités permanentes dans l'Univers.
Elle définirait alors « l'âme ou l'esprit comme une chose, c'est-à-dire un sujet (a subject of properties) »[1].

Il existe une version « simple » du substantialisme et une autre version dite « substantialisme sophistiqué » (qui répond aux critiques faites au premier) [2].

Une théorie opposée serait l'attributivisme (doctrine faisant « de l'âme, de l'esprit, voire de l'intellect une propriété ou disposition du corps », selon Alain de Libera (2008)[1].

Les approches substantialistes d'un problème voudraient que les questions concernant ce problème ne s'imposent qu'en fonction de son importance ou de sa gravité.

Sommaire

Définitions et histoireModifier


Notes et référencesModifier

  1. a et b voir note n°1 en bas de page de l'Avant-propos p.11 in Archéologie du sujet : La quête de l'identité. II Couverture Alain de Libera Vrin, 2008 - 514 pages
  2. Michael Esfeld (2012) Physique et métaphysique : Une introduction à la philosophie de la nature ; PPUR Presses polytechniques, 2 nov. 2012 - 172 pages voir p 62 et suivantes.

BibliographieModifier

Vladimir Jankelevitch, "le pur et l'impur", 1960

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier