Ouvrir le menu principal

Cet article recense les subdivisions administratives de l'Érythrée.

RégionsModifier

ListeModifier

 
Carte de l'Érythrée divisée en régions.

L'Érythrée est divisée en six régions administratives.

Nom
(français)
Nom
(tigrinya)
Nom
(arabe)
Capitale
1 Maekel ዞባ ማእከል المنطقة المركزية Asmara
2 Debub ዞባ ደቡብ لمنطقة الجنوبية Mendefera
3 Gash-Barka ዞባ ጋሽ ባርካ منطقة القاش وبركا Barentu
4 Anseba ዞባ ዓንሰባ منطقة عنسبا Keren
5 Semien-Keih-Bahri ዞባ ሰሜናዊ ቀይሕ ባሕሪ منطقة البحر الأحمر الشمال Massaoua
6 Debub-Keih-Bahri ዞባ ደቡባዊ ቀይሕ ባሕሪ منطقة البحر الأحمر الجنوب Assab

HistoireModifier

Pendant la période coloniale, la colonie italienne d'Érythrée est organisée en huit provinces dont le découpage est fortement basé sur les frontières historiques de la région. Ces provinces sont utilisées comme districts après l'annexion de l'Érythrée par l'Éthiopie, en 1962.

Lors de son indépendance en 1993, ce découpage est conservé, en partageant toutefois deux des provinces afin d'en former dix au total. En 1996, l'organisation du pays est modifiée : les six régions actuelles sont créées, regroupant 59 neus zobas qui regroupent elle-même 701 kebadis[1].

GouvernementModifier

Chaque région possède une assemblée régionale localement élue, tandis que l'administrateur local est nommé par le président d'Érythrée. Pendant les réunions du gouvernement, le président rencontre également les administrateurs régionaux.

Les assemblées régionales ont la charge du budget pour les programmes locaux (événements culturels, infrastructure, etc.)

DistrictsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry, Erythrée, un naufrage totalitaire, Paris, Presse universitaire de France, , 335 p. (ISBN 978-2-13-063126-2), p. 36

Article connexeModifier