Style galant

On appelle style galant celui de la musique qui prévaut entre les dernières manifestations du baroque vers les années 1730 et l’apogée de la période classique à la fin du XVIIIe siècle, début XIXe siècle.

Abandonnant la rigueur du style contrapuntique, le style galant recherche les mélodies faciles, empreintes de grâce et d’insouciance. Il est avant tout destiné à plaire. Il se situe donc nettement plus dans la tradition de Antonio Vivaldi que de Johann Sebastian Bach (bien que Bach soit représentatif de la conciliation d'un style sévère et contrapuntique avec de nouveaux idiomes galants)[1].

C’est un peu l’équivalent en musique des styles rococo ou Louis XV. Il est personnifié plus tard par des compositeurs tels que Johann Joachim Quantz, Johann Stamitz, Johann Christian Bach, Baldassare Galuppi, les jeunes Haydn et Mozart, etc.

Le style galant est contemporain des mouvements esthétiques, également en réaction avec le style austère de la période précédente, de l'Empfindsamkeit et du Sturm und Drang visant à émouvoir directement les auditeurs par des effets expressifs.

Compositeurs ayant composé en partie en style galantModifier

FranceModifier

ItalieModifier

AllemagneModifier

AngleterreModifier

AutricheModifier

SuèdeModifier

RéférencesModifier

  1. Martha Cook, L'art de la fugue, Fayard, , p.249