Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Struthiomimus

genre de dinosaures

Struthiomimus altus

Struthiomimus est un genre éteint de dinosaures du clade des ornithomimosaures et de la famille des ornithomimidés. Son nom signifie « semblable à l'autruche » car il présente une forte ressemblance avec une autruche.

Ses restes fossiles ont été découverts en Amérique du Nord, en particulier au Canada, en Alberta dans les formations géologiques de Dinosaur Park et de Horseshoe Canyon. Ces formations datent de la fin du Crétacé supérieur (Campanien et Maastrichtien).

Une seule espèce est rattachée au genre : Struthiomimus altus.

Sommaire

ÉtymologieModifier

Le nom de genre, Struthiomimus, est composé de deux mots du grec ancien στρούθειος/stroutheios signifiant « de l'autruche » et μῖμος/mimos « imitateur ou semblable », pour donner « imitateur de l'autruche ».

DescriptionModifier

 
Taille du plus grand spécimen connu de S. altus comparé à un humain.
 
Squelette de Struthiomimus.
 
Dessin de Struthiomimus altus.
 
Squelette presque complet de Struthiomimus, découvert en 1914.

C'est un dinosaure théropode de taille modeste. Selon G. S. Paul, il pouvait mesurer jusqu'à 4,3 mètres de long, 1,4 mètre de haut au niveau des hanches et peser jusqu'à 150 kg[2]. Ce bipède avait de longues pattes arrière avec un squelette léger, très bien adaptés à la course. Comme tous les autres « dinosaures autruches » ses mâchoires étaient dépourvues de dents et se terminaient par un bec.

C'est le mieux connu des « dinosaures autruches » (les « imitateurs des oiseaux », comme le genre Pelecanimimus). La grande abondance de ses fossiles indique qu'il s'agissait plutôt d'un herbivore ou d'un omnivore[3]. Il se tenait debout sur ses deux pattes postérieures et son corps bien équilibré lui permettaient de faire de grands pas ; il pouvait ainsi courir très vite. Les puissants muscles de ses cuisses, reliés au bassin et à la base de la queue, actionnaient les jambes. Celles-ci ressemblaient à deux gigantesques pilons de poulet, un repas appétissant pour les gros carnivores qui le croisaient.

Il se nourrissait de petits reptiles, de graines, d'insectes et de végétaux qu'il pouvait trancher avec son bec étroit. Il devait utiliser ses bras et ses mains fines pour attraper facilement sa nourriture. Il se servait sans doute de son long cou comme le fait aujourd'hui encore l'autruche : l'oiseau dresse la tête, jette des regards rapides et gobe l'aliment dans son bec.

ClassificationModifier

 
Griffes des mains de Struthiomimus.

L'analyse phylogénétique réalisée sur les ornithomimidés par Li Xu et al. en 2011 regroupe en tout sept genres dans la famille, dont Struthiomimus qui est placé en groupe frère avec Ornithomimus[4] :

Ornithomimidae

Archaeornithomimus


unnamed

Sinornithomimus


unnamed


Anserimimus



Gallimimus



unnamed

Qiupalong


unnamed

Struthiomimus



Ornithomimus







Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) H. F. Osborn. 1916. Skeletal adaptations of Ornitholestes, Struthiomimus, Tyrannosaurus. Bulletin of the American Museum of Natural History 35(43):733-771
  2. (en) Gregory S. Paul, Predatory Dinosaurs of the World, New York, Simon & Schuster, , 387–389 p. (ISBN 0-671-61946-2), « Ornithomimus altus »
  3. (en) Paul M Barrett, « The diet of ostrich dinosaurs (Theropoda: Ornithomimosauria) », Palaeontology, vol. 48, no 2,‎ , p. 347–358 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2005.00448.x, lire en ligne)
  4. (en) Li Xu, Yoshitsugu Kobayashi, Junchang Lü, Yuong-Nam Lee, Yongqing Liu, Kohei Tanaka, Xingliao Zhang, Songhai Jia and Jiming Zhang, « A new ornithomimid dinosaur with North American affinities from the Late Cretaceous Qiupa Formation in Henan Province of China », Cretaceous Research, vol. 32, no 2,‎ , p. 213–222 (DOI 10.1016/j.cretres.2010.12.004, lire en ligne)

Références taxinomiquesModifier

Voir aussiModifier