Ouvrir le menu principal

Stromberg (Moselle)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stromberg.

Stromberg
Vue depuis le sud.
Vue depuis le sud.
Géographie
Altitude 314 m
Massif Plateau lorrain
Coordonnées 49° 27′ 17″ nord, 6° 21′ 32″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Ascension
Voie la plus facile route
Géologie
Type Butte-témoin

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Stromberg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stromberg

Le Stromberg, en luxembourgeois Strombierg, est une colline située dans le département de la Moselle, en région Grand Est, aux confins de la France et du Luxembourg.

SituationModifier

Située dans la région de Sierck, le Stromberg est une montagne à base elliptique. Elle est baignée au sud et à l'est par la rivière de la Moselle, une vallée sèche ou un grand ravin d'une profondeur d'une centaine de mètres la contourne à l'ouest et au nord ; elle se trouve ainsi isolée des collines qui l'entourent et forme une butte-témoin. Les villages de Schengen et de Contz-les-Bains sont bâtis à ses pieds aux points où le ravin débouche dans la vallée de la Moselle[1].

Cette colline fait partie de l’espace naturel du Stromberg, qui est situé de part et d’autre de la frontière franco-luxembourgeoise, sur la commune française de Contz-les-Bains et sur la commune luxembourgeoise de Schengen. Conscientes de leur patrimoine naturel, ces communes frontalières ont mis en place des mesures assurant une continuité de la protection du site : dès 1993 côté Luxembourgeois, et depuis 2005 côté français[2].

Le sommet de la colline offre un point de vue sur le paysage environnant notamment la vallée de la Fensch. Deux antennes relais se trouvent sur le Stromberg comme sur beaucoup d'autres collines aux alentours.

Fête de la Saint-JeanModifier

Depuis plusieurs siècles, la veille de la Saint-Jean, Les habitants de Contz-les-Bains ont pour coutume de placer en haut de la colline du Stromberg une roue entourée de paille à laquelle on met le feu, puis ils la poussent afin qu'elle descendre le long de la colline en terminant sa course dans la Moselle[3],[4].

Si elle n'arrive pas à mi-pente, les habitants de Contz-les-Bains doivent un panier de cerises à ceux de Sierck, si c'est le contraire, ceux de Sierck doivent une hotte de vin à ceux de Contz. Si la roue atteint la Moselle, les vignerons comptent sur une belle récolte[5].

Notes et référencesModifier

  1. Mémoires de l'Académie impériale de Metz, XXXIVe Année, 1853
  2. Maison de la nature du pays de sierck, Spécificité / Pelouses calcaires et forêt de buis du Stromberg, 7 mars 2012
  3. Guillaume Ferdinand Teissier, Histoire de Thionville, 1828
  4. M. l'abbé Ledain, Les feux et la roue flamboyante de la Saint-Jean, A Sierck, sur la Moselle, paru dans : Mémoires de l'Académie impériale de Metz, Metz, 1866
  5. [PDF]Bibliographie du folklore mosellan, 1961