Ouvrir le menu principal

Stockem (Belgique)

localité de Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stockem.

Stockem
Stockem (Belgique)
L'église Sainte-Walburge (1843).
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Arlon
Commune Arlon
Code postal 6700
Zone téléphonique 063
Démographie
Gentilé Stockemois(e)
Population 1 453 hab. ()
Géographie
Coordonnées 49° 41′ 15″ nord, 5° 46′ 20″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Stockem

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Stockem

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Stockem

Stockem (prononcé /stɔ.kεm/, en luxembourgeois Stackem) est un village de la ville belge d'Arlon située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

Il est surtout connu pour le camp militaire Général Bastin et le dépôt ferroviaire de la SNCB.

Sommaire

GéographieModifier

Situé à quatre kilomètres à l’ouest du centre-ville d’Arlon, Stockem est traversé d’est en ouest par la route nationale 83 reliant Arlon et Bouillon. Il est entouré au nord par la ligne ferroviaire 162 Arlon-Namur et par la route nationale 40 Arlon-Mons, au sud-est par la route nationale 82 Arlon-Virton, et au sud-ouest par l’autoroute A4/E411 Arlon-Bruxelles.

La gare ferroviaire se trouve sur la ligne 162 Arlon-Namur.

Localités environnantesModifier

  Heinsch Freylange Viville  
Fouches N Arlon-centre
O    Stockem    E
S
Toernich Schoppach

ToponymieModifier

Stockem est une contraction de Stockheim (suivant une charte de 1282), Stôck signifiant « souche d’arbre » et Stockheim désignant donc un lieu occupant un bois défriché. On rencontre plusieurs orthographes à travers l’histoire : Stockehem, Stockhem[1]

HistoireModifier

En 1286, Aldry de Stoquehem était prévôt d’Arlon. Stockem était une mairie de la prévôté d’Arlon jusqu’en 1795[1].

La famille de Pforzheim détenait entre autres la seigneurie de Stockem[2].

En 1795, Stockem est intégré à la commune de Heinsch.

Stockem est érigé en paroisse, par décret royal de 1842 et décision épiscopale de 1844, l’église étant construite en 1843[1].

La gare ferroviaire est mise en service en 1881.

La SNCB installe en 1926 une gare de formation et des ateliers de réparation qui ne seront mis en service qu’en 1930[2].

Le champ de tir de la garnison d’Arlon se trouvait déjà à Stockem avant 1914. L'école des troupes blindées s’y installe en 1952[1] avec la construction en 1951 du camp militaire Général Bastin[2].

À la fusion des communes de 1977, Stockem est intégré à la commune d'Arlon.

DémographieModifier

Stockem compte 1 453 habitants[3] au .

CuriositésModifier

Vie associativeModifier

Le village comprend une société de musique appelée Royale Harmonie La Stockemoise qui fut fondée en 1908. Les festivités du centenaire se sont déroulées durant un an jusqu’en mars 2009, la fin de cette période correspondant à la fin des travaux commencés en 2007 pour rénover en profondeur et étendre de la salle de musique située derrière l’église[4].

Le village comprend également un club des jeunes nommés « Le pavillon des jeunes de Stockem » où se retrouvent le samedi soir et le dimanche matin les Stockemois, il est géré par Julien G.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Histoire de Stockem, sur le site de l’harmonie
  2. a b et c Chronique de la vie de la phalange arlonaise, sur le site de l’harmonie
  3. Registres officiels de la population de la commune d'Arlon, consultés en août 2013.
  4. Site web de La Stockemoise

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier