Steven Woolfe

personnalité politique britannique

Steven Woolfe
Illustration.
Fonctions
Député européen

(5 ans)
Élection 22 mai 2014
Circonscription Angleterre du Nord-Ouest
Législature 8e
Groupe politique ELDD (2014-2016)
NI (2016-2019)
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Manchester (Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique UKIP (2010-2016)
Religion Catholicisme[1]

Steven Woolfe, né le à Manchester, est un barrister et homme politique britannique.

Élu député européen en 2014 sous l'étiquette de l'UKIP, il quitte ce parti en 2016.

BiographieModifier

Enfance et étudesModifier

Steven Woolfe, aîné d'une fratrie de quatre enfants, est né le à Moss Side, un quartier de Manchester. Il fréquente l'école primaire catholique St Bernard, situé dans le quartier de Burnage, avant de rejoindre le collège catholique St Bede de Manchester. En 1990, il décroche un Bachelor of Laws à l'université d'Aberystwyth puis poursuit ses études de droit à la City University de Londres. Il fréquente par la suite l'Inner Temple et devient barrister.

Carrière politiqueModifier

Steven Woolfe intègre les rangs du parti UKIP en 2010, par le biais de Malcolm Pearson. L'année suivante, il intègre le Comité exécutif national du parti.

Le 22 mai 2014 il est élu député européen britannique.

Deux ans plus tard, en juillet 2016, il se déclare candidat à l'élection de la présidence du parti faisant suite à la démission de Nigel Farage[2]. Grand favori du scrutin, il est exclu du scrutin début août pour avoir remis son dossier de candidature avec 17 minutes de retard[3].

Le , Diane James annonce sa démission de la tête du parti, seulement 18 jours après son élection[3]. Steven Woolfe se déclare intéressé pour la remplacer mais, le même-jour, il concède avoir envisagé rejoindre le Parti conservateur[4]. Le lendemain, dans un contexte marqué par de fortes tensions internes au sein du parti UKIP, il est hospitalisé à la suite d'une altercation avec un de ses collègues, Mike Hookem, au siège du Parlement européen à Strasbourg[5].

Il annonce sa démission du parti UKIP et sa volonté de continuer à siéger au sein du Parlement européen en tant qu'indépendant le [6].

Il n'est pas réélu en 2019.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Margot Parker: ‘The bishops must meet with Ukip’ », sur Catholoc Herald (consulté le 17 octobre 2016).
  2. (en) « Nathan Gill to be UKIP leadership running-mate to Steven Woolfe », sur BBC, (consulté le 17 octobre 2016).
  3. a et b « Grande-Bretagne : la présidente de l'Ukip démissionne déjà », sur Europe 1, (consulté le 17 octobre 2016).
  4. (en) « Ukip Anger At Steven Woolfe After He Admits Considering Defecting To The Conservatives », sur Huffington Post, (consulté le 16 octobre 2016).
  5. (en) « Ukip's Steven Woolfe rushed to hospital after fight at MEP meeting in Brussels », sur Independent, (consulté le 17 octobre 2016).
  6. (en) « Statement from Steven Woolfe MEP », sur Steven Woolfe, (consulté le 17 octobre 2016).

Voir aussiModifier

Lien externeModifier