Steuart Bedford

chef d'orchestre et pianiste anglais

Steuart John Rudolf Bedford est un chef d'orchestre et pianiste anglais, né le à Londres et mort le [1]. Il est le frère du compositeur David Bedford et du chanteur Peter Lehmann Bedford et petit-fils de la soprano Liza Lehmann.

Steuart Bedford
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Formation
Lancing College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie
Autres informations
Genre artistique
Distinction

BiographieModifier

Bedford est associé particulièrement à la musique de Benjamin Britten, dont il a dirigé la première mondiale de Death in Venice en 1973. Bedford a aussi dirigé d'autres opéras de Britten et arrangé une suite d'orchestre d'après Death in Venice. Entre 1974 et 1998, il a été le directeur artistique du Festival d'Aldeburgh. En 1989, il devient directeur artistique conjoint avec Oliver Knussen[2]. D'autres productions dans l'opéra contemporain incluent notamment, en 1996 à Monte-Carlo, la création mondiale de The Picture of Dorian Gray, de Lowell Liebermann[3] ainsi que la création américaine en 1999[4].

Bedford a dirigé plusieurs enregistrements commerciaux des opéras de Britten, notamment le premier enregistrement de Death in Venice pour Decca, ainsi que The Turn of the Screw (Collins Classics, réédition Naxos)[5]. Il a également enregistré sa suite d'orchestre Death in Venice[6] et les grands cycles vocaux de Britten[7].

Notes et référencesModifier

  1. « Mort à 81 ans du chef d'orchestre et pianiste anglais Steuart Bedford », France Musique, 17 février 2021.
  2. (en) John Rockwell, « Britten's Music Festival Revives Under a Three-Headed Regime », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) K. Robert Schwarz, « Bringing Tonality, and Fans, to Contemporary Music », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) James R. Oestreich, « Wilde With Shades of Mahler and Strauss », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) Andrew Clements, « Britten: The Turn of the Screw: Langridge/ Lott/ Pay/ Hulse/ Cannan/ Secunde/ Aldeburgh Festival Ensemble/ Bedford », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) Stephen Banfield, « Record Reviews: British symphonies », The Musical Times, vol. 128, no 1727,‎ , p. 30 (JSTOR 964640)
  7. (en) Andrew Clements, « Britten: Serenade; Nocturne; Phaedra, Langridge/ Murray/ Lloyd/ Northern Sinfonia/ English Chamber Orchestra/ Bedford », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier