Stationnement en épi

Un stationnement en épi désigne une organisation du stationnement pour laquelle l'axe des emplacements de stationnement et celui de l'allée de circulation ne sont ni perpendiculaires ni parallèles.

Ce mode de stationnement en oblique est ancien et existait déjà à Philadelphie en 1930[1].

TypologieModifier

Bien qu'il n'existe pas de règle[2] en la matière, autre que l'usage, on distingue couramment trois types de stationnement en épi : à 45°, à 60° et à 75°.

Il n’existe pas non plus de norme internationale, ni européenne définissant les dimensions minimales d´emplacements de stationnement et de circulations les desservant. Chaque pays a sa propre réglementation.

En France par exemple la Norme NF P 91-100 [3] définit ces dimensions minimales pour les parcs de stationnement. Sur chaussées, les spécifications ne concernent que la nature et la largeur des lignes.

On distingue les trois cas suivants.

 
Stationnement en épi à 45° pour voitures particulières
 
Stationnement en épi à 60° pour voitures particulières


 
Stationnement en épi à 75° pour voitures particulières

Gare routièreModifier

 
Autocars sur un stationnement en épi, à la gare routière du Centre intermodal d'échanges de Limoges

En France, le stationnement en épi est adopté par certaines gares routières, notamment la gare routière de Toulouse ou la gare routière de la gare d'Aix-en-Provence.

NotesModifier

  1. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k755558/f71.image
  2. Instruction interministérielle sur la signalisation routière, Article 118-2 : Marques relatives au stationnement
  3. Norme NF P 91-100 - Parcs de stationnement accessibles au public - Règles d´aptitude à la fonction - Conception et dimensionnement – mai 1994

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :