Station de compression

Une station de compression est une unité dans laquelle une batterie de compresseurs aspire un fluide à une pression basse et le refoule à une pression plus élevée.

Une des stations de compression du terminal gazier de Bacton (en), dans l'est de la Grande-Bretagne.

UsagesModifier

Exploitation des gisementsModifier

On peut avoir besoin d'un fluide sous pression élevée, pour différentes raisons. Pour soutirer le maximum de gaz ou de pétrole d'un gisement, par exemple, on procède à une injection de gaz ou d'eau à l'intérieur.

On fait passer le gaz ou le liquide à injecter à travers plusieurs étages de compression qui l'amènent petit à petit jusqu'à la pression désirée. C'est ainsi qu'en bout de chaîne de compression, on peut avoir jusqu'à 500 bars. Le fluide est ensuite injecté dans le gisement.

Exploitation des réseaux de transport par canalisationModifier

 
Station de compression de gaz naturel GRTgaz à Morelmaison.

On utilise aussi les stations de compression dans les stations de pompage relais pour faire progresser les fluides dans les oléoducs et compenser ainsi la perte de charge.

Sur les gazoducs, les stations de compression répondent à un besoin équivalent pour les fluides gazeux ; les stations de compression y sont en général espacées de 100 à 200 kilomètres. Elles peuvent être employées pour permettre des transports bi-directionnels, par exemple pour diversifier l'approvisionnement en gaz naturel avec des « rebours »[1].

Cela permet aussi d'absorber une production locale de biométhane supérieure à la consommation pour la faire circuler sur un réseau à plus haute pression[2],[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Création d’une capacité rebours de la France vers l’Allemagne à Obergailbach », sur grtgaz.com (consulté le ).
  2. Sophie Fabrégat, « Biométhane : mise en service du premier poste de rebours pour accueillir plus de projets », sur actu-environnement.com, (consulté le ).
  3. Hélène Rousseaux, « Mareuil-lès-Meaux ► Biométhane : le surplus local sera redirigé vers des conduites de transport nationales [Vidéo] », sur magjournal77.fr, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier