Starlux

ancienne entreprise française de fabrication de soldats miniatures

Starlux
Création 1948
Disparition 2006
Fondateurs Élie Tarroux, Pierre et Michel Beffara
Personnages clés Francis Lalanne
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration (s.a.i.) (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Coulounieix-Chamiers
Drapeau de la France France
Activité Fabrication de figurines
SIREN 332814029[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Starlux était une entreprise française de fabrication de soldats miniatures qui était basée dans le département de la Dordogne, à Coulounieix-Chamiers, en banlieue de Périgueux[2].

HistoireModifier

La société Starlux est issue d'une fabrique artisanale de jouets de bazar en blanc de Meudon, créée par Élie Tarroux à Paris en 1930. En 1946, Pierre Beffara, succédant à son beau-père Élie Tarroux, se lance dans la fabrication de figurines en matière plastique. En 1948 Pierre Beffara s'associe avec son cousin Michel pour fonder la société Starlux. L'entreprise s'installe à Coulounieix-Chamiers, près de Périgueux. À la suite du décès de Pierre, la direction de l'entreprise est assurée par Michel Beffara de 1962 à 1980, puis par sa fille Maryse et Francis Gaydier de 1980 à 1986, enfin par Jacques Rongère[3]. Au plus fort de son activité, l'entreprise a employé jusqu'à 250 personnes dont « beaucoup travaillaient à domicile pour peindre les sujets »[4].

La liquidation judiciaire de la société est prononcée en 1996[5].

Rachetée par le chanteur Francis Lalanne en 1997 et rebaptisée « New Starlux », l'entreprise ferme définitivement ses portes en 2005[3],[6].

En 2010, une exposition d'environ 10 000 sujets Starlux fournis par le collectionneur Philippe Guillot s'est tenue à Coulounieix-Chamiers[7]. Il fait partie de l'association Starlux qui regroupe des anciens de l'entreprise Starlux ainsi que des élus locaux de l'agglomération périgourdine[7]. Un comité de pilotage entre l'association Starlux et la mairie de Chancelade voit le jour en en juin 2021, avec pour objectif l'ouverture d'un musée provisoire de sujets Starlux de juillet à septembre 2022 dans les locaux rénovés du centre culturel de Chancelade[8]. Philippe Guillot pourrait alors fournir 20 000 sujets[7]. L'association annonce en avril 2022 que cette exposition est annulée pour un problème de financement[9].

ProductionModifier

En 1969, Starlux est le premier fabricant de jouets à créer des figurines de dinosaures. En 1974, Starlux fournit des bâtiments pour ses figurines (châteaux forts, fermes, casernes, forts du Far West)[3],[10].

BibliographieModifier

  • S.A. Starlux, Starlux : la plus grande collection, les plus fidèles reproductions, Starlux, (présentation en ligne)
  • Alain Thomas, Jerry Meimoun et Philippe Guillot, Starlux, historique du géant de la figurine, , 256 p. (ASIN B007K8EI3U).

RéférencesModifier

  1. a et b Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données) 
  2. Hervé Chassain, « Que reste-t-il des petits soldats Starlux ? », sur sudouest.fr, Sud Ouest, .
  3. a b et c « Repères », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Hervé Chassain, « Une histoire de petits soldats liée au Périgord », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 18.
  5. « Starlux », sur opac.lesartsdecoratifs.fr, Les arts décoratifs, centre de documentation des musée (consulté le ).
  6. Hervé Chassain, « Starlux dans les mémoires », Sud Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a b et c Hervé Chassain, « L'idée d'un musée Starlux a fait un grand pas », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 18.
  8. Claude Roumagous, « Le projet de musée Starlux se précise », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 20a.
  9. H. C., « Pourquoi l'exposition Starlux n'aura pas lieu cet été », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 17.
  10. « Starlux », sur www.genieminiature.com (consulté le )

Liens externesModifier