Ouvrir le menu principal

Stargate (jeu vidéo, 1981)

jeu vidéo de 1981
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stargate (homonymie).

Stargate
Image illustrative de l'article Stargate (jeu vidéo, 1981)

Éditeur Williams Electronics
Développeur Vid Kidz
Concepteur Larry DeMar, Eugene Jarvis

Date de sortie 1981
Genre Shoot 'em up
Mode de jeu Un à deux joueurs (en alternance)
Plate-forme Arcade
Média Cassette, cartouche, disquette
Langue Anglais
Contrôle Joystick + 6 boutons (arcade), manette, souris + clavier

Stargate, également appelé Defender II, est un jeu vidéo développé par Vid Kidz, produit par Williams Electronics, sorti en 1981 sur borne d'arcade. Le jeu a été conçu par Larry DeMar. Il s'agit de la suite de Defender (1980), célèbre shoot 'em up créé par Eugene Jarvis.

Sommaire

Système de jeuModifier

Stargate repose sur la même base de jeu que Defender. Il introduit cependant quinze types d'aliens différents et la possibilité de se téléporter d'une face à l'autre de la planète selon les situations[1].

DéveloppementModifier

Le jeu a été développé par la société Vid Kidz, fondée par Eugene Jarvis et Larry DeMar. Le développement a pris quatre mois.

ExploitationModifier

Stargate est commercialisé à partir de novembre 1981 en salle d'arcade. Le nombre d'unités produites est estimé à 27000. À la fin de la commercialisation du jeu d'arcade, Williams a rebaptisé le jeu Defender II pour des raisons de droits.

Des conversions ont été réalisées sur Commodore VIC-20 (1982), Apple II, PC (1983), Atari 2600, Atari 5200 (1984), NES (1987), Amiga et Atari ST (1990).

Midway Games a réédité le jeu dans la compilation Williams Arcade Classics à partir de 1995.

Defender II de Jeff MinterModifier

Defender II est un jeu conçu par Jeff Minter (Yak), développé par Llamasoft et édité par ARC (Atari UK), sorti en 1990 sur Amiga et Atari ST. Il implémente Defender, Stargate et Defender II. Les deux premiers sont des conversions fidèles des originaux tandis que Defender II est un remake qui implémentent de nouvelles armes et ennemis. La réalisation demeure très « 8-bit » dans l'esprit. La jouabilité a été adapté pour un contrôle simultané à la souris et au clavier.

Notes et référencesModifier

  1. Tony Mott, Les 1001 jeux vidéo auxquels il faut avoir joué dans sa vie, Flammarion, , 960 p. (ISBN 978-2-0812-6217-1), p. 45

Lien externeModifier