Star Wars Jedi: Fallen Order

jeu vidéo de 2019

Star Wars Jedi: Fallen Order est un jeu vidéo d'action-aventure, basé sur la licence Star Wars, développé par Respawn Entertainment et édité par Electronic Arts. Le jeu est sorti le sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One, et le 11 juin 2021 sur PS5 et Xbox Series X.

Star Wars Jedi
Fallen Order
Star Wars Jedi Fallen Order Logo.svg
Logo du jeu.

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Stieg Asmussen (réalisateur)
Chris Avellone (scénariste)
Compositeur
Stephen Barton
Gordy Haab

Début du projet
2016
Date de sortie
Windows, PS4, Xbox One

Stadia

PS5, Xbox Series X
Franchise
Genre
Mode de jeu
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Langue
Moteur

Évaluation
PEGI 16 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Le jeu est exclusivement axé sur une campagne solo, il s'insère au sein de la saga Star Wars entre les épisodes III et IV et met en scène des survivants de l'ordre Jedi, contraints de vivre dans la clandestinité pour échapper à la purge menée par l'Empire galactique. Le joueur incarne ainsi un ancien padawan, condamné à fuir après avoir été débusqué par les inquisiteurs impériaux.

Le jeu est bien accueilli par les joueurs comme par la critique. Il atteint des chiffres de vente très satisfaisants et permet d'envisager le développement d'autres jeux basés sur la licence à l'avenir.

TrameModifier

GénéralitésModifier

Le jeu s'insère chronologiquement au sein de l'univers Star Wars entre l'épisode III (2005) et l'épisode IV (1977) , cinq ans après les événements relatés dans La Revanche des Sith (2005).

PersonnagesModifier

L'histoire suit Cal Kestis (Cameron Monaghan)[1],[2], ancien padawan du Jedi Jaro Tapal[3] (Travis Willingham) ayant survécu à l'Ordre 66[1],[3] décrété par l'empereur Palpatine. Exilé sur la planète Bracca, il travaille pour la Guilde des Ferrailleurs et fait notamment la rencontre de Prauf (JB Blanc)[2].

 
Tony Amendola interprète Eno Cordova.

Il est un jour retrouvé puis traqué par Trilla Suduri / la Deuxième Sœur[3](Elizabeth Grullón)[2] et la Neuvième Sœur [3](Misty Lee)[2], deux Inquisitrices formées par le seigneur Sith Dark Vador (Darth Vader) (Scott Lawrence)[2]. Cal est sauvé par Cere Junda (Debra Wilson)[2], une ancienne Jedi[3] et par Greez Dritus (Daniel Roebuck)[2], un Latero propriétaire et pilote du Stinger Mantis.[3] Cere demande l'aide de Cal pour obtenir un holocron caché par son ancien maitre Jedi, Eno Cordova (Tony Amendola)[4], se trouvant dans un sanctuaire construit par les Zeffos sur la planète Bogano et contenant la liste de personnes sensibles à la Force[3]. Sur la planète Cal rencontre le droïde BD-1 (Ben Burtt) qui deviendra son compagnon.[3].

Plusieurs personnages de la franchise apparaissent dans le jeu, dont notamment Tarfful, le chef des Wookiees aperçu brièvement dans le film La Revanche des Sith (2005) et Saw Gerrera (Forest Whitaker)[1],[2], venu aider ce dernier sur sa planète Kashyyyk avec l'aide de ses partisans[3] dont Maria Kosan (Sumalee Montano). Lors d'un flashback plusieurs soldats clones (Dee Bradley Baker )sont également présents.

Cal se rendra également sur la planète Dathomir[3] où il rencontrera Taron Malicos (Liam McIntyre)[3], un ancien Jedi qui s'est écrasé durant la purge[3], ainsi que Merrin (Tina Ivlev), une membre du clan des Soeurs de la nuit (Nightsisters)[3],[5] et une des rares survivantes de l'attaque du Général Grievous contre son clan[3],[5]. Cet événement avait été montré dans l'épisode « Massacre » de la série The Clone Wars[3],[5].

Résumé de l'histoireModifier

Cinq ans après l'exécution de l'Ordre 66 et le début de la Grande purge Jedi, Cal Kestis, ancien padawan, se cache du nouvellement créé Empire galactique. Sur la planète Bracca, où il travaille comme ferrailleur sur des carcasses de vaisseaux de la guerre des clones, Cal utilise la Force pour sauver son ami Prauf d’une chute mortelle. L'incident est enregistré par un droïde sonde impérial, qui relaie l'information à l'Empire. Celui-ci envoie deux inquisiteurs — les Deuxième et Neuvième Sœurs, dont la mission est de traquer les survivants de l’ordre Jedi — pour poursuivre Cal. Elles tuent Prauf, qui avait commencé une diatribe contre l'Empire en toute connaissance de cause, pour forcer le padawan à se démasquer. Ce dernier parvient à s’échapper, engageant brièvement la Deuxième Sœur en combat avant d'être secouru par une ancienne Jedi, Cere Junda, et son partenaire pilote Greez Dritus dans leur navire, le Stinger Mantis.

Cere emmène Cal sur la planète Bogano, en espérant qu’il puisse accéder à un ancien sanctuaire sans lui en expliquer clairement les raisons. En chemin, Cal se lie d'amitié avec un petit droïde nommé BD-1, qui lui montre un message d'un ancien maître Jedi nommé Eno Cordova. Le message révèle que le sanctuaire a été construit par une civilisation ancienne, les Zeffos, et qu'un holocron Jedi contenant une liste d'enfants sensibles à la Force a été caché à l'intérieur par Cordova. Cere pense que cette liste pourrait aider à reconstruire l'Ordre Jedi, mais le seul moyen d'y accéder est de suivre les traces de Cordova. Cal se dirige ainsi vers le monde natal des Zeffos et explore un ancien temple. Là, il trouve un indice pointant vers un ami de Cordova, le chef des Wookiees, Tarfful, sur la planète Kashyyyk.

Sur Kashyyyk, Cal détourne un AT-AT impérial et se dirige vers les forêts, rencontrant en chemin le célèbre insurgé Saw Gerrera. Cal fait équipe avec les rebelles pour vaincre les forces impériales et libérer leurs travailleurs esclaves Wookiees. Incapable de trouver Tarfful, Cal retourne sur Zeffo pour trouver plus d'indices concernant le coffre où est caché l’holocron. Là, il est pris en embuscade par la Deuxième Sœur, qui se révèle être l'ancienne Padawan de Cere, Trilla Suduri, qui avait été capturée par l'Empire après que Cere ait révélé, sous la torture, où elle se cachait. De nouveau, Cal parvient à lui échapper ; Trilla parvient toutefois à l’avertir que Cere le trahira inévitablement, tôt ou tard.

Cal apprend qu'il doit trouver un artefact Zeffo appelé l’Astrium pour déverrouiller le coffre, mais est ensuite capturé avec BD-1 par un chasseur de primes de la Nuée d'Haxion. Il est forcé de combattre différents ennemis dans une arène de gladiateurs appartenant à Sorc Tormo, le patron d'Haxion qui lui apprend que Greez a d'énormes dettes de paris. Cal et BD-1 sont secourus par Cere et Greez, puis reçoit une communication de Tarfful, qui est prêt à le rencontrer. De retour sur Kashyyyk, Tarfful demande à Cal de chercher des réponses en haut de l'Arbre des Origines. Lors de son ascension, il est attaqué par la Neuvième Sœur, dont le vaisseau est abattu par une grande créature ailée. Cal trouve la créature blessée par l'attaque et la soigne, lui permettant d'accéder au sommet de l'Arbre des Origines par la voie des airs. Il trouve un enregistrement de Cordova lui disant qu'un Astrium peut être trouvé dans une tombe Zeffo sur Dathomir. Cal est de nouveau attaquée par la Neuvième Sœur et la vainc.

Sur Dathomir, la progression de Cal est entravée par Merrin, une sœur de la nuit qui blâme les Jedi pour le massacre de son peuple pendant la guerre des clones — causé en réalité par le Général Grievous sur ordre de son maître sith, le Comte Dooku — et tente de l'éloigner en invoquant une armée de revenants. Cal a par la suite une vision de son ancien maître, Jaro Tapal, se sacrifiant pour le protéger pendant l'Ordre 66, puis est attaqué par l'esprit de Jaro, entraînant la destruction du cristal de son sabre laser. Cal rencontre ensuite l'ancien Jedi Taron Malicos, qui s'est écrasé sur Dathomir pendant la Purge et cherche à apprendre la magie des sœurs de la nuit. Malicos propose d'enseigner à Cal comment gérer ce pouvoir sombre, mais il refuse et s'enfuit après que Merrin les ait attaqués tous les deux avec une armée de mortes-vivantes.

À bord du Mantis, Cere admet que lorsqu'elle a appris que Trilla est devenue une Inquisitrice, elle est brièvement tombée du Côté Obscur, c'est pourquoi elle a choisi de se couper de la Force. Après avoir voyagé sur Ilum pour reconstruire son sabre laser, Cal retourne sur Dathomir, où il récupère l'Astrium et surmonte sa culpabilité pour sa part de responsabilité dans la mort de Jaro. Malicos essaie à nouveau de tenter Cal vers le côté obscur, mais Cal le combat et est capable de le vaincre avec l'aide de Merrin, qui enterre Malicos vivant sur Dathomir. Merrin accepte alors de rejoindre l'équipage du Mantis.

L'équipage revient sur Bogano, où Cal utilise l'Astrium pour déverrouiller le coffre-fort du sanctuaire et s’emparer de l’holocron — ayant brièvement une sombre vision dans laquelle il devient un Inquisiteur impérial après avoir échoué à rebâtir l'Ordre Jedi — mais il est à nouveau attaqué par Trilla, qui le lui vole et parvient à s'échapper après que Cal l'ait vaincue. De retour sur le Mantis, Cere choisit de renouer avec son statut de Maître Jedi et accorde à Cal le rang de Chevalier. Ensemble, ils attaquent le quartier général de l'Inquisition Impériale, une station sous-marine cachée dans les eaux de la planète Nur. Cal atteint la chambre d'interrogatoire où il affronte de nouveau Trilla, la vainc et récupère l'holocron.

Cere intervient alors, faisant amende honorable auprès de Trilla pour la sortir du côté obscur. Mais alors que Trilla semble sauvée, Dark Vador surgit et la tue pour son échec. Incapable de vaincre Vador, Cal et Cere échappent à grand peine à son emprise avec l'aide de BD-1 et Merrin. De retour sur le Mantis, Cal — ayant réalisé que trouver et rassembler les enfants listés sur l'holocron en ferait des cibles faciles pour l'Empire — choisit de détruire l'holocron, estimant qu'il était préférable pour ces enfants de découvrir leur propre destin, sans interférence extérieure...

Système de jeuModifier

Star Wars Jedi: Fallen Order est un jeu d'action-aventure en solo et en vue à la troisième personne[6],[7].

DéveloppementModifier

Star Wars Jedi: Fallen Order est développé par Respawn Entertainment[8]. Il s'agit d'un studio américain, formé en 2010 par les fondateurs d'Infinity Ward (à l'origine de la série à succès Call of Duty). La phase de développement du jeu débute en 2016[8] ; à cette date, le studio n'a produit que Titanfall (2014) et une suite (2016) pour Electronic Arts (EA), lesquels sont en partenariat dans le cadre du programme EA Partners[9]. Plus tard, courant 2019, le studio sort le jeu Apex Legends, qui connait un franc succès. De l'aveu de Stig Asmussen, directeur créatif du jeu, c'est EA qui a proposé à Respawn de créer un jeu vidéo sur l'univers de Star Wars. Le studio a accepté, abandonnant instantanément le développement d'un autre jeu, alors mal défini[10].

Côté narration, Chris Avellone s'est targué de son rôle de scénariste[11]. Le jeu est conçu comme une "expérience" exclusivement jouable en solo[7]. Le jeu est développé avec la dernière version du moteur Unreal Engine[12].

Distribution des rôlesModifier

Cameron Monaghan a été annoncé lors de la Star Wars Celebration de 2019 à Chicago[13].

Scott Lawrence reprend le rôle de Dark Vador (Darth Vader) qu'il a déjà incarné dans plusieurs jeux depuis 1994[2]. Forest Whitaker reprend une nouvelle fois le rôle de Saw Gerrera après l'avoir interprété dans le film Rogue One (2016) et la série Rebels (2017)[1],[2],[3]. Les soldats clones sont interprétés par Dee Bradley Baker comme depuis le film Star Wars: The Clone Wars (2008).

CommercialisationModifier

C'est lors d'une conférence organisée à l'Electronic Entertainment Expo 2018 de Los Angeles que Star Wars Jedi: Fallen Order est annoncé. L'intrigue promet alors de se dérouler après les événements du film Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith, en permettant d'incarner un Padawan traqué, à la suite de la Grande purge Jedi ordonnée par l'empereur Palpatine[14].

Dans le cadre de la Star Wars Celebration 2019, le jeu s'offre un premier trailer[15].

Fait rare pour un jeu édité par Electronic Arts, prompt à commercialiser des jeux de type game as a service, celui-ci est développé sans micro-transactions ni loot boxes[16].

Après avoir fuité dans la presse par des revendeurs, la sortie du jeu est annoncée pour le sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One[12],[16].

AccueilModifier

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 8/10[17]
Gamekult (FR) 7/10[18]
GameSpot (US) 8/10[19]
IGN (US) 9/10[20]
Jeuxvideo.com (FR) 16/20[21]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 81 (PS4)[22] ; 82 (XBO)[23] ; 83 (PC)[24]

L'accueil de la presse spécialisée est globalement positif, le jeu étant généralement considéré comme bon et agréable à jouer en dépit de quelques lacunes et imperfections[réf. nécessaire].

Contenu liéModifier

Comics

Jedi Fallen Order - Dark Temple (2019) écrit par Matthew Rosenberg et illustrée par Paolo Villanelli : Le Maître Jedi Eno Cordova et sa Padawan, Cere Junda, enquêtent sur la planète Ontotho à la suite de la découverte des ruines d'un temple.[25]

PostéritéModifier

Devant le succès du premier opus, une suite est en cours de développement intitulée Star Wars Jedi: Fallen Order 2[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « On a vu Star Wars Jedi Fallen Order à l’E3 : Uncharted avec des sabres laser » sur numerama.com
  2. a b c d e f g h i et j « Jedi: Fallen Order Character & Cast Guide » sur numerama.com
  3. a b c d e f g h i j k l m n o et p « OHow Jedi: Fallen Order connects to the larger Star Wars universe » sur ew.com
  4. « Jedi Master Bra’tac: Tony Amendola Is In Star Wars Jedi: Fallen Order » sur gateworld.net
  5. a b et c « Jedi: Fallen Order’s General Grievous Reference Explained » sur screenrant.com
  6. MalloDelic, « Star Wars : Jedi Fallen Order précise son rendez-vous du 13 avril », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  7. a et b ChewbieFR, « Star Wars Jedi : Fallen Order sera un jeu purement solo », sur Jeuxvideo.com, .
  8. a et b Clementoss, « E3 2018 : Electronic Arts annonce Jedi Fallen Order par Respawn (Titanfall) », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  9. (en) Martin Robinson, « Ex-Infinity Ward Heads Join EA : Zampella and West form Respawn Entertainment. », sur IGN, (consulté le ).
  10. daFrans, « Respawn a laissé tomber un autre projet pour Star Wars Jedi : Fallen Order », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  11. Anagund, « Star Wars : Jedi Fallen Order : Chris Avellone a travaillé sur le scénario », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  12. a et b ChewbieFR, « Star Wars Jedi : Fallen Order se base sur le moteur Unreal Engine 4 », sur Jeuxvideo.com, .
  13. « SWCC 2019: 5 things we learned from the Star Wars Jedi: Fallen Order Panel » sur starwars.com
  14. « [E3] Star Wars : Un nouveau jeu vidéo annoncé...Star Wars Jedi - Fallen Order ! - Les Toiles Héroïques », Les Toiles Héroïques,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. Logan, « Star Wars Jedi : Fallen Order - Story Trailer, infos et date de sortie officielle », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  16. a et b Zack Zwiezen, « Our First Look At Star Wars Jedi: Fallen Order, A Single-Player Game Starring A Jedi Survivor », sur Kotaku, .
  17. Jonathan Bushle, « TEST de Star Wars Jedi Fallen Order : Quand le pouvoir de la Force rencontre Tomb Raider et Sekiro », sur Gameblog, (consulté le ).
  18. « STAR WARS JEDI : FALLEN ORDER, À FORCE D’Y CROIRE », sur Gamekult, (consulté le ).
  19. (en-US) Phil Hornshaw, « Star Wars Jedi: Fallen Order Review - Postal Service », sur GameSpot, (consulté le ).
  20. (en) Dan Stapleton, « Star Wars Jedi: Fallen Rder Review - IGN », sur IGN, (consulté le ).
  21. Logan, « Star Wars Jedi : Fallen Order, la véritable Force d’un AAA Solo ? », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  22. « Star Wars Jedi : Fallen Order sur PS4 », sur Metacritic.com (consulté le ).
  23. « Star Wars Jedi : Fallen Order sur X-Box One », sur Metacritic.com (consulté le ).
  24. « Star Wars Jedi : Fallen Order sur PC », sur Metacritic.com (consulté le ).
  25. « Jedi Fallen Order - Dark Temple : Une nouvelle minisérie de comics annoncée » sur starwars-holonet.com'

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier