Stanley Lubungo

supérieur général des Pères Blancs

Stanley Lubungo, né en 1967, est un prêtre zambien, élu en 2016 supérieur général des Pères blancs.

Stanley Lubungo
Biographie
Naissance
Ndola
Ordre religieux Missionnaires d'Afrique
Ordination sacerdotale
Autres fonctions
Fonction religieuse

BiographieModifier

Stanley Lubungo est né le à Ndola en Zambie[1],[2], tout près de la frontière avec la République démocratique du Congo[3].

Il commence ses études religieuses à Kahangala en Tanzanie de 1988 à 1991. Il les continue en Suisse, à Fribourg en 1991-1992, puis à Ituri au Congo de 1992 à 1994, et les termine à Toulouse[1]. C'est à Toulouse qu'il prononce le serment le et qu'il est ordonné prêtre le [2].

Pendant quelques années, le P. Lubungo est missionnaire au Congo[4]. En même temps, il y devient conseiller provincial des Missionnaires d'Afrique (les « Pères blancs ») en 1998[1]. De 2002 à 2004 Il fait une maîtrise en théologie dogmatique à l'Université pontificale grégorienne de Rome, avant de suivre une formation pour formateurs à Dublin en Irlande. Il prend part ensuite à la formation des candidats de la société des missionnaires d'Afrique, à Abidjan, où il enseigne la théologie pendant sept ans[1],[3] à l'Institut catholique missionnaire d'Abidjan[4],[5].

Il retourne ensuite en France en 2012 pour des études complémentaires, en théologie dogmatique, à Paris, et y entame un doctorat à l'Institut catholique de Paris[1],[3]. Son doctorat porte sur l'engagement chrétien dans la transformation des sociétés ; il étudie notamment la théologie de Roger Schütz (Frère Roger de Taizé)][3]. En même temps, pendant trois ans, il est aumônier à la prison de Fleury-Mérogis[3].

Stanley Lubungo devient en provincial de la province de l'Afrique australe, comprenant le Malawi, l'Afrique du Sud, le Mozambique et la Zambie[1],[4].

Le P. Richard Baawobr, supérieur général, ayant été nommé évêque, la congrégation des Pères blancs élit le P. Lubungo à cette charge le [1]. Parmi ses attributions, il est vice-chancelier de l'Institut pontifical d’études arabes et d'islamologie (PICAI) à Rome[4].

Gérard Chabanon, un de ses prédécesseurs, le juge « à la fois souriant, profond et spirituellement très solide »[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g C. Lesegretain, « Les Pères Blancs ont élu le P. Stanley Lubungo supérieur général », sur la-croix.com, .
  2. a et b « Fr. Stan Lubungo is our new Superior General », sur peres-blancs.cef.fr, .
  3. a b c d e et f L. Besmond de Senneville, « Le P. Lubungo, nouveau supérieur des pères blancs », sur la-croix.com, .
  4. a b c et d (en) « Fr. Stanley Lubungo new Vice Grand chancellor of Pisai », sur en.pisai.it, Institut pontifical d’études arabes et d'islamologie (consulté le ).
  5. Stan Lubungo, « Ma vie à Paris », sur peres-blancs.cef.fr (consulté le )

Bibliographie et sourcesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier