Ouvrir le menu principal

Stanislas de Sèze

professeur de médecine français, père de la rhumatologie français, président de l'Académie nationale de médecine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir de Sèze.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Sèze.
Stanislas de Sèze
Stanislas-de-seze-legion-honneur.jpg
Fonction
Président
Académie nationale de médecine
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Autres informations
Distinction

Stanislas de Sèze, né le à Paris[1] et mort le à Paris[2], est un professeur de médecine français, père de la rhumatologie française[3].

Président de l'Académie nationale de médecine, il est, en 1969, le créateur de la Revue du rhumatisme, organe de la Société française de rhumatologie[3] (SFR).

Il était commandeur de l'ordre national de la Légion d'honneur.

CarrièreModifier

Ancien interne des hôpitaux de Paris (IHP), ancien chef de clinique à la faculté de médecine de Paris puis médecin des hôpitaux et professeur de rhumatologie, il créa le service de rhumatologie de l’hôpital Lariboisière (centre Viggo-Petersen).

C'est lui qui, le premier, en 1939, démontre l'origine discale de la sciatique, ouvrant ainsi la voie à son traitement chirurgical[4]. Il a ouvert la rhumatologie à la pratique de la radiographie et des manipulations[5].

Il fut président de l'Académie nationale de médecine.

De 1969 à 1971 il dirigea l'European League Against Rheumatism (en)[6] (EULAR).

PostéritéModifier

Une technique de radiographie porte son nom, le cliché de de Sèze : cliché dorso-lombo-pelvi-fémoral de face.

JusteModifier

Une enquête est actuellement en cours pour déterminer s'il peut être déclaré Juste parmi les nations pour son aide à cacher des juifs à l'hôpital de la Cité universitaire et à la clinique Grignon d'Orly durant la Seconde Guerre mondiale[7].

PublicationsModifier

  • Publication princeps de la Presse Médicale, 1940.
  • Maladies des os et des articulations, en coll. avec A. Ryckewaert, Paris, Flammarion, 1953. Plusieurs éditions jusqu'en 1992.
  • Radio-diagnostic en rhumatologie, ouvrage collectif sous la direction du Pr de Sèze et de Micheline Phankim-Koupernik et les médecins du Centre de rhumatologie Viggo Petersen, Paris, Expansion Scientifique Française, 1967.
  • Atlas pratique des infiltrations neuro-articulaires, en coll. avec Françoise Audisio, Didier Mrejen, Paris, Vigo, 1996.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier