Staf Knop

journaliste et dramaturge belge

Staf Knop, né Gustaaf Knop, est un écrivain et acteur belge[1] né à Berchem-Sainte-Agathe le et mort le [2] à Knokke-Heist[3].

Staf Knop
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 96 ans)
Knokke-HeistVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Gustaaf KnopVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Archives conservées par

BiographieModifier

Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1943, Staf Knop est envoyé à Berlin pour le travail obligatoire. Il arrive à s'enfuir et le hasard le met en contact avec un groupe des services secrets britanniques, opérant à Berlin : il les rejoint. Après la guerre et après avoir fait des études de journalisme, il devient journaliste pour le Laatste Nieuws, le plus grand quotidien néerlandophone de Belgique.

Il a écrit trente pièces de théâtre, dont plusieurs sont jouées à Amsterdam, Paris, Sydney, New York, Palerme, Rome, Naples, Milan, sans oublier Bruxelles.

Pensionné en 1986, il écrit douze romans. Il vit à Knokke et continue à écrire avant de décéder en 2018.

ŒuvresModifier

  • Dorpsserenade. Satirisch blijspel in vier bedrijven, 1953 (avec Tuur Bouchez (nl))
  • De knecht. Comedie in drie bedrijven, 1955
  • Mijn geweten en ik. Comedie in drie bedrijven, 1960
  • Juke-box. Vier éénakters, 1960
  • Nana, 1967
  • De neus van Cleopatra, 1974
  • Sterrenboulevard, 2003
  • Ik herinner me… Over beroemdheden, Knokke, het Casino, La Réserve, 2011
  • Wilhelmstrasse 119 Berlijn, 2012
  • Perfect alibi op Punta Baleina, 2013
  • Hollywood mijn lief, 2013
  • Lorette : spionageroman, 2014
  • Krassanova : de biecht van een acteur die zich de vrouwen herinnert die hij zo lief had, 2014
  • De missie van Rudolf Hess, 2014
  • De stem van het geheugen, 2014

Notes et référencesModifier

  1. Biographie sommaire sur IMDb
  2. (nl) « Staf Knop overleden, journalist en mediafiguur », sur vrt.be, (consulté le 7 mars 2018).
  3. (nl) « Auteur Staf Knop overleden », sur knokke-heist.be, (consulté le 8 mars 2018).

AnnexesModifier

Liens externesModifier