Ouvrir le menu principal

Stade d'Angondjé

bâtiment en Afrique
Stade de l'Amitié
Cameroon celebrating winning 2017 Africa Cup of Nations.jpg
Généralités
Surnom
Stade d'Angondjé
Nom complet
Stade de l'Amitié sino-gabonaise
Adresse
Angondjé, Libreville, Gabon
Construction et ouverture
Construction
avril 2010
Construction
22 mois
Ouverture
10 novembre 2011[1]
Architecte
Shangai Construction
Coût de construction
30 milliards de francs CFA[2]
Utilisation
Propriétaire
État gabonais
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
40 000
Affluence record
40 000 spectateurs le 12 février 2012 lors la finale Coupe d'Afrique des nations 2012
Dimensions
36 000 m2
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Gabon
voir sur la carte du Gabon
Red pog.svg

Le stade d'Angondjé ou stade de l'Amitié sino-gabonaise est un stade de football situé dans la périphérie nord de Libreville au Gabon dans le quartier d'Agondjé. Il peut accueillir 40 000 personnes. C'est le deuxième plus grand stade du pays après le stade Omar-Bongo et avant le stade de Franceville.

HistoireModifier

À l'origine, le stade de l'amitié est un cadeau de la république populaire de Chine à l'État gabonais. Il est construit par Shangaï Construction group. Cependant, la destination du stade sera très vite orientée vers l'accueil des matchs de l'édition 2012 de la coupe d’Afrique des nations dont le Gabon est le pays hôte avec la Guinée équatoriale.

Alors que la rapidité d'exécution du chantier suscite des inquiétudes tant des populations que de la Confédération africaine de football, le gouvernement décide sa fermeture provisoire le 4 juin 2010[3] suite à des informations signalant la découverte de pierres d’un brillant jaune assimilées à l'or. La propagation de cette information a fait converger les populations des quartiers alentour décidées à trouver des pierres précieuses. Une dizaine de jours plus tard, le gouvernement décide de la réouverture du chantier.

Le 10 novembre 2011, le stade accueille sa première rencontre internationale alors que les travaux ne sont pas totalement achevés. Le Gabon est alors opposé au Brésil devant 32 723 spectateurs et s'incline sur le score de 2-0[4].

L'inauguration officielle du stade intervient deux semaines plus tard, le 28 novembre 2011, par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. La cérémonie est suivie d'une rencontre opposant l'équipe du Gabon des moins de 20 ans aux espoirs chinois qui se séparent sur un match nul 2-2[5].

Déroulement des travauxModifier

Démarré en janvier 2010, le stade de l’Amitié a été achevé en 22 mois. Plus de 600 ouvriers ont participé à la réalisation de cet édifice.

Plusieurs difficultés ont été rencontrées. Les fortes pluies, la pénurie de matériaux de construction, les problèmes de « déguerpissement » des habitants d'Agondjé… S'y ajoutait le fait que les délais de livraison initiaux (26 mois) étaient jugés courts.

Finalement, les délais furent respectés et même avancés de 4 mois.

Au cours du match test ayant opposé les panthères du Gabon au Brésil, l'état de la pelouse fut critiqué par les joueurs et par la presse. Une commande en urgence fut alors passée en Afrique du Sud afin de la renouveler totalement. Deux mois plus tard, la nouvelle pelouse était installée et prête pour la CAN 2012.

CaractéristiquesModifier

L’originalité du stade tient à sa structure métallique en arc de cercle de 320 mètres de long, la plus grande d’Afrique, qui représente le pont d’amitié entre le Gabon et la Chine[6].

Le complexe sportif s'étend sur une superficie de plus de 36 000 m2, il est composé d'un stade de 40 000 places assises, sept billetteries, une piste d'athlétisme aux normes internationales, un plateau sportif comprenant les terrains de handball, basket-ball, tennis et volley-ball, et un terrain d'entraînement.

Hormis les compétitions de football et d'athlétisme, le Stade de l’Amitié peut accueillir d’autres rencontres sportives grâce à sa zone réservée au saut en longueur et au triple saut ainsi qu'à ses terrains de handball et de tennis.

À cela s'ajoutent un bâtiment accessoire pour les terrains d'entraînement, des équipements réservés aux activités physiques et sportives, la route encerclant le stade, des parkings, une clôture, la canalisation, le système antiincendie, etc.

Le stade, dont les travaux ont été conduits par le groupe Shanghai Construction, a vu ses travaux s'achever avec quatre mois d'avance[7].

Espace consacré à « Pelé »Modifier

À l'occasion de la finale de la coupe d'Afrique des nations 2012, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé fut invité par Ali Bongo, chef de l’État gabonais. Sa présence à Libreville fut l'occasion de lui consacrer le hall VIP du stade où trône désormais une exposition de photographies retraçant les grands moments de la carrière du plus grand footballeur de tous les temps. Pelé a également dévoilé un buste à son effigie qui est exposé dans la même salle. Enfin, ses empreintes de pieds furent conservées dans du plâtre afin de compléter l'exposition[8].

ÉvénementsModifier

CAN 2012Modifier

Le stade de l’amitié sino-gabonaise d’Angondjé a accueilli les matchs du groupe C : Gabon, Tunisie, Maroc, Niger de la 28e Coupe d'Afrique des nations de football 2012. Initialement, les matchs se déroulant à Libreville devaient se jouer dans le stade Omar-Bongo rénové pour l’occasion, mais les travaux ont pris tellement de retard que les Gabonais ont demandé aux Chinois d’accélérer la construction d’un nouveau stade baptisé Angondjé, qui aura duré environ 22 mois.

Matchs de poulesModifier

Groupe C

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Gabon 9 3 3 0 0 6 2 +4
2   Tunisie 6 3 2 0 1 4 3 +1
3   Maroc 3 3 1 0 2 4 5 -1
4   Niger 0 3 0 0 3 1 5 -4

Groupe D

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff


1   Ghana 7 3 2 1 0 4 1 +3
2   Mali 6 3 2 0 1 3 3 0
3   Guinée 4 3 1 1 1 7 3 +4
4   Botswana 0 3 0 0 3 2 9 -7

1re journée Gabon   2 - 0   Niger Stade d'Angondjé (Libreville)
23 janvier 2012
17h00 (UTC+1)
Aubameyang   30e
N'Guéma   45e
Spectateurs : 38 000
Arbitrage :   Eddy Maillet
Rapport
23 janvier 2012
20h00 (UTC+1)
Maroc   1 - 2   Tunisie Stade d'Angondjé (Libreville)
Kharja   86e Korbi   34e
Msakni   75e
Spectateurs : 18 000
Arbitrage :   Daniel Bennett
Rapport

2e journée Tunisie   2 - 1   Niger Stade d'Angondjé (Libreville)
27 janvier 2012
17h00 (UTC+1)
Msakni   4e
Jemâa   90e
N'Gounou   9e Spectateurs : 20 000
Arbitrage :   Janny Sikazwe
Rapport
27 janvier 2012
20h00 (UTC+1)
Gabon   3 - 2   Maroc Stade d'Angondjé (Libreville)
Aubameyang   77e
Cousin   79e
Zita   97e
Kharja   24e   90e (pén.) Spectateurs : 35 000
Arbitrage :   Bakary Gassama
Rapport

31 janvier 2012
19h00 (UTC+1)
Maroc   1 - 0   Niger Stade d'Angondjé (Libreville)
Belhanda   79e Spectateurs : 4 000
Arbitrage :   Hamada Nampiandraza
Rapport
3e journée Mali   2 - 1   Botswana Stade d'Angondjé (Libreville)
1er février 2012
19h00 (UTC+1)
Dembélé   56e
Keita   74e
Ngele   50e Spectateurs : 20 000
Arbitrage :   Khalid Abdel Rahman
Rapport

Quart de finaleModifier


17h00 (UTC+1)
Gabon   1 - 1 a.p.   Mali Stade d'Angondjé (Libreville)
Mouloungui   55e Diabaté   84e Spectateurs : 30 000
Arbitrage :   Djamel Haimoudi (Algérie)
Rapport
Poko  
Zita  
Mouloungui  
Aubameyang  
Manga  
Tirs au but
4 - 5
  Diabaté
  Yatabaré
  Kanté
  Traoré
  Keita

Demi-finaleModifier


20h00 (UTC+1)
Mali   0 - 1   Côte d’Ivoire Stade d'Angondjé (Libreville)
Gervinho   45e Spectateurs : 32 000
Arbitrage :   Daniel Bennett
Rapport

FinaleModifier

12 février 2012
20h30 (UTC+1)
Zambie   0 - 0 a.p.   Côte d’Ivoire Stade d'Angondjé (Libreville)
Spectateurs : 40 000
Arbitrage :   Badara Diatta
Rapport
Katongo  
Mayuka  
Chansa  
Katongo  
Mweene  
Sinkala  
Chisamba  
Kalaba  
Sunzu  
Tirs au but
8 - 7
  Tioté
  Bony
  Bamba
  Gradel
  Drogba
  Tiéné
  Konan
  Touré
  Gervinho

Notes et référencesModifier

  1. http://www.worldofstadiums.com/africa/gabon/stade-de-lamitie-sino-gabonaise/
  2. « http://www.infosplusgabon.com/article.php3?id_article=4466 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. Gaboneco, « Gabon : Le stade d’Agondjé les pieds dans l’or ? », sur www.gaboneco.com, Gaboneco, (consulté le 3 mars 2012)
  4. Hugues Sionis, « Le Gabon n'a pas à rougir », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr, (consulté le 28 novembre 2011)
  5. Hugues Sionis, « Le stade de la finale inauguré », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr, (consulté le 28 novembre 2011)
  6. Présidence de la république gabonaise, « A quelques semaines de la CAN, le Président Ali Bongo Ondimba inaugure le Stade de l’Amitié », sur http://www.presidentalibongo.com/, communiqué, (consulté le 3 mars 2012)
  7. Chine Nouvelle (Xinhua), « Le stade de l'amitié sino-gabonaise sera officiellement inauguré dimanche », sur http://www.chine-informations.com, chine-informations.com, (consulté le 3 mars 2012)
  8. La REDACTION (TF1), « La photo du jour : Pelé, Ali Bongo et la modestie », sur www.tf1.fr, TF1, (consulté le 3 mars 2012)

AnnexesModifier