Ouvrir le menu principal

Stade (unité)

unité de longueur antique

Le stade est une unité de longueur antique.

Il existe plusieurs valeurs :

  • pour les Égyptiens, il valait 157,50 mètres et correspondait au « stade grec itinéraire ». Dans Description de l'Égypte, ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'armée française publié par les ordres de sa majesté Napoléon le Grand, publiée en 1809[1], une estimation de la longueur du stade utilisé par Ératosthène pour sa détermination de la circonférence de la Terre à partir de la distance entre Alexandrie et Syène (la moderne Assouan) utilisant le stade égyptien, on trouve pour un stade égyptien = 158,1 mètres ;
  • pour le stade attique, depuis Lehmann-Haupt[2], on retient généralement la valeur 177,6 m, mais des valeurs comprises entre 150 et 300 m existent ; cependant, bon nombre de ces valeurs ne sont pas quelconques ; en particulier, pour la Grèce antique, le plus ancien stade connu serait celui de la piste d'Olympie, construite (au plus tard) vers le VIe siècle av. J.-C. ; sa valeur est de 192,27 m ;
  • pour les Romains, il équivalait à 1/8 du mille romain (Pline, HN, II, 247, Strabon, VII, 7, 4), c'est-à-dire 185 m[3], ce qui fait 1/10 du mille marin moderne (1 852 m).

On désignait aussi sous le nom de stade chinoise[4] l'unité de longueur li, qui valait selon les époques entre environ 350 m et 550 m, et vaut aujourd'hui 500 m.

Notes et référencesModifier

  1. Description de l'Égypte, ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'armée française publié par les ordres de sa majesté Napoléon le Grand, Imprimerie impériales, Paris, 1809, tome 1, p. 32-33 (lire en ligne)
  2. Lehmann-Haupt, RE, s.v. stadion, 1934-1942.
  3. Donald Engels, "The Length of Eratosthenes' Stade", The American Journal of Philology, Vol. 106, No. 3 (Autumn, 1985), p. 309, [1].
  4. Amyot et Langlès, Dictionnaire tartare-mantchou, tome 1, p. 505.