Staßfurt

ville d'Allemagne

Staßfurt
Staßfurt
Le pont Bode à Staßfurt.
Blason de Staßfurt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Saxe-Anhalt Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Salzland
Bourgmestre
(Bürgermeister)
René Zok
Code postal 39240, 39418, 39439, 39443, 39446
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
15 0 89 310
Indicatif téléphonique 03925, 039265 (Löderburg), 039266 (Förderstedt teilw., Glöthe)
Immatriculation SLK, ASL, BBG, SBK, SFT
Démographie
Population 25 385 hab. ()
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 51′ 03″ nord, 11° 35′ 01″ est
Altitude 73 m
Superficie 14 653 ha = 146,53 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Saxe-Anhalt
Voir sur la carte topographique de la Saxe-Anhalt
City locator 14.svg
Staßfurt
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Staßfurt
Liens
Site web www.stassfurt.de

Staßfurt ou en graphie simplifiée française Stassfurt est une ville d'Allemagne, appartenant au Land de Saxe-Anhalt, sur le bord de la Bode, affluent de la Saale. Cette ville de l'arrondissement du Salzland qui compte plus de 22 000 habitants est historiquement célèbre par les importantes mines de sel et de potasse, qui proviennent d'un ancien dépôt marin.

Entre le massif du Harz et le fleuve Elbe, Staßfurt est un prototype de ville industrielle pérennisée par le régime est-allemand. Le retour à l'économie ouverte a été rude, entrainant le déclin accéléré des unités industrielles préservées et vétustes.

HistoireModifier

Appartenances historiques

  Principauté archiépiscopale de Magdebourg 1180-1680
  Royaume de Prusse (Duché de Magdebourg) 1680–1807
  Royaume de Westphalie 1807–1813
  Royaume de Prusse (Province de Saxe) 1815–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  République démocratique allemande 1949–1990
  Allemagne 1990–présent

Une ville des états prussiensModifier

En 1868, la ville de la province prussienne de Saxe est connue des géologues et des chimistes pour ses salines remarquables. Staßfurt est à 13 kilomètres de Kalbe, sur le Bode et compte 2200 habitants.

Les importantes mines de sel, et surtout de potasse, donnent naissance à une industrie chimique. Les gisements de sels de potasse entrent en concurrence à la Belle Époque impériale avec la sylvinite du bassin potassique mulhousien.

En 1920, la ville encore active qui dépasse 17 000 habitants accueille des unités de productions chimiques et métallurgiques.

Neu-StaßfurtModifier

Staßfurt a été un kommando du camp de Buchenwald à la fin de la Seconde Guerre mondiale sous l’appellation de Neu-Stassfurt.

Une ville industrielle conservatoire de RDAModifier

En 1970, ce centre d'extraction de la potasse et du sel, conservant de multiples industries chimiques, alimentaires, radio-électriques et mécaniques compte 25695 habitants. Deux tiers de la potasse est exporté, un tiers est transformé en engrais à usage national.

La ville semble avoir dépassé 26 000 habitants dans les années qui suivent.

Géologie et minéralogieModifier

Les couches à la fois calcaires, salines et gypseuses de Staßfurt témoignent d'une transgression marine sur ces terrains à l'époque permienne. Les dépôts terrestres antérieurs et postérieurs sont des grès rouges permiens. Le vaste gisement potassique auquel la ville donne son nom est un reliquat de bassin appelé autrefois pénéen, c'est-à-dire qui ne contient que apparemment peu de restes organiques et de fossiles. Les couches de gypse et de sels alcalins (sels composés à base de sels ioniques de Na+ et au sommet surtout de chlorures de K+ et Mg2+, avec à l'étage supérieur des masses de carnallite légère, de kaïnite, de kieserite, et moins fréquemment de sylvine, de glasérite, de schönite, de polyhalite...) sont recouvertes de calcaires argileux et dolomitiques.

La stassfurtite est une boracite compacte et fibreuse, typique des gisements de Staßfurt. Outre les engrais potassiques et magnésiens et des saumures salines, le site chimique produisait aussi du borate de magnésie et du borax, mais aussi du chlore et du brome par électrolyse.

L'analyse des nombreux sels de Stassfurt a permis au chimiste Jacobus Henricus Van 't Hoff de mieux modéliser et comprendre les solutions salines.

JumelageModifier

 
Jumelages et partenariats de Staßfurt. 
Jumelages et partenariats de Staßfurt. 
VillePaysPériode
 Lehrte[1] Allemagnedepuis

PersonnalitésModifier

Hildegard Schrader, championne olympique de natation en 1928, est native de Staßfurt.

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Partnerstädte », Lehrte (consulté le )