St Nicholas Abbey

Cheval de course

St Nicholas Abbey
Image illustrative de l’article St Nicholas Abbey
St Nicholas Abbey à York en 2012

Race pur-sang
Père Montjeu
Mère Leaping Water
Père de mère Sure Blade
Sexe M
Robe Bai
Naissance 13 avril 2007
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort (à 6 ans)
Pays d'entraînement Drapeau de l'Irlande Irlande
Éleveur Barton Bloodstock
& Villiers Syndicate
Propriétaire Coolmore
Entraîneur Aidan O'Brien
Jockey Johnny Murtagh
Ryan Moore
Joseph O'Brien
Rating Timeform 128
FIAH 124
Nombre de courses 21
Nombre de victoires 9 (9 places)
Gains en courses £ 4 954 590
Distinction 2 ans européen de l'année (2009)
Principales victoires Racing Post Trophy
Coronation Cup (x3)
Breeders' Cup Turf
Dubaï Sheema Classic

St Nicholas Abbey (2007-2014), est un cheval de course pur-sang irlandais. Appartenant à l'écurie Coolmore et entraîné par Aidan O'Brien, il compte six victoires de groupe 1 dont un triplé dans la Coronation Cup.

Carrière de course modifier

Élevé en Irlande par des associés de Coolmore, St Nicholas Abbey est acquis yearling par le consortium irlandais pour 200 000 Guinées. Il réalise d'impressionnant débuts en piste à l'été 2009, qui lui valent d'être favori des Beresford Stakes en septembre. Nouvelle victoire autoritaire. Qui lui vaut aussitôt d'être bombardé favori du Derby d'Epsom neuf mois plus tard, sa tenue ne faisant guère de doute, en bon fils de Montjeu qu'il est. Reste, avant de penser au printemps suivant, à bien finir la saison, et cela passe par un succès dans le Racing Post Trophy. C'est chose faite, et encore une fois avec la manière. St Nicholas Abbey est élu 2 ans européen de l'année, on lui attribue un rating exceptionnel pour un 2 ans de 124, il est 3/1 dans le Derby et on le compare au crack Sea The Stars, tout va bien[1].

 
St Nicholas Abbey dans la Coronation Cup 2012

Mais l'année suivante, rien ne se passera pas du tout comme prévu. Tout se présentait pour le mieux : étincelant lors d'un entraînement public en mars au Curragh[2], St Nicholas Abbey est le grandissime favori des 2000 Guinées. Mais dans le classique de Newmarket, le poulain semble vite à bout de souffle, comme pris de vitesse, et termine sixième tandis que le Français Makfi s'impose à la surprise générale. La douche est très froide. Même si Aidan O'Brien, son entraîneur, relativise la défaite. Le poulain ne courra pas le Derby. Annoncé à l'automne, il ne réapparaît pas. "Pas assez prêt" selon O'Brien, soucieux de la réputation de son protégé en vue de sa future carrière d'étalon[3].

Il faudra attendre onze mois pour revoir St Nicholas Abbey sur un hippodrome. Et ce n'est pas vraiment rassurant : il termine troisième à distance d'un groupe 3 disputé au Curragh. Mais un mois plus tard il remet les pendules à l'heure en gagnant très facilement un autre groupe 3, en prélude à un succès dans la Coronation Cup aux dépens de la championne de Khalid Abdullah Midday. Il semble devoir rattraper le temps perdu, mais il est de nouveau bien battu dans les King George & Queen Elizabeth Stakes par Nathaniel et Workforce, auteur du doublé Derby / Prix de l'Arc de Triomphe l'année précédente. Aussi, lorsqu'il se présente dans le Prix de l'Arc de Triomphe, il n'est qu'un simple outsider après une préparatoire moyenne dans le Prix Foy. Il obtient toutefois une honorable cinquième place à distance de Danedream, puis redore son blason outre-Atlantique en s'adjugeant facilement la Breeders' Cup Turf.

Maintenu à l'entraînement à 5 ans, St Nicholas Abbey ne remporte qu'une seule course en 2012, la Coronation Cup. Mais il se montre régulier dans les grandes joutes internationales pour les chevaux d'âge, à commencer par le Dubaï Sheema Classic où le trublion français Cirrus des Aigles lui prend une encolure à la bagarre. Régulier, il collectionne les accessits d'honneur. Troisième des King George de Danedream, il a le privilège, comme tant d'autres de ses contemporains, d'observer de loin le postérieur du crackissime Frankel dans les International Stakes. Il est aussi troisième dans les Irish Champion Stakes de Snow Fairy, troisième encore dans la Breeders' Cup Turf, où il manque le doublé. Auparavant, il avait connu sa seule véritable contre-performance dans le Prix de l'Arc de Triomphe, assistant de loin au duel Solémia / Orfevre.

Lorsqu'il revient en 2013, à 6 ans, St Nicholas Abbey semble meilleur que jamais. Il s'offre le scalp de la championne japonaise Gentildonna dans le Dubaï Sheema Classic, puis réalise un exploit unique en remportant une nouvelle Coronation Cup, ce qui fait de lui le seul cheval dont le nom est inscrit trois fois au palmarès de cette épreuve[4]. L'année 2013 est peut-être, enfin, son année. Mais une grave blessure au paturon, contractée en juillet, en décide autrement : St Nicholas Abbey subit une lourde intervention chirurgicale compliquée par une crise de coliques. Sa vie est doublement en danger, et c'est seulement au bout d'une longue convalescence qu'il est sauvé[5],[6]. Mais la Camarde rôde et le cheval ne pourra pas profiter de sa retraite ni des joies d'une carrière d'étalon. Une nouvelle crise de coliques, mal souvent mortel pour les chevaux, a raison de sa vaillance en janvier 2014 et il doit être euthanasié après avoir été opéré en vain[7].

Résumé de carrière modifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2009, 2 ans
16 août Curragh   Irlande Maiden 1 600 m J.P. Murtagh 1er / 11 4 Saajidah
27 septembre Curragh   Irlande Beresford Stakes Gr. 2 1 600 m J.P. Murtagh 1er / 9 3/4 Layali Al Andalus
24 octobre Doncaster   Royaume-Uni Racing Post Trophy Gr. 1 1 600 m J.P. Murtagh 1er / 11 3 ¾ Elusive Pimpernel
2010, 3 ans
1er mai Newmarket   Royaume-Uni 2000 Guineas Gr. 1 1 600 m J.P. Murtagh 6e / 19 3 ½ Makfi
2011, 4 ans
3 avril Curragh   Irlande Alleged Stakes Gr. 3 2 000 m S. Heffernan 3e / 6 6 ½ Unacompanied
6 mai Chester   Royaume-Uni Ormonde Stakes Gr. 3 2 700 m R. Moore 1er / 5 9 Allied Powers
3 juin Epsom   Royaume-Uni Coronation Cup Gr. 1 2 400 m R. Moore 1er / 5 1 Midday
23 juillet Ascot   Royaume-Uni King George & Queen Elizabeth St. Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 3e / 5 4 Nathaniel
11 septembre Longchamp   France Prix Foy Gr. 2 2 400 m C. Soumillon 3e / 4 2 ½ Sarafina
2 octobre Longchamp   France Prix de l'Arc de Triomphe Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 5e / 16 6 Danedream
5 novembre Churchill Downs   États-Unis Breeders' Cup Turf Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 1er / 9 2 ¼ Sea Moon
2012, 5 ans
31 mars Meydan   Dubaï Dubaï Sheema Classic Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 2e / 10 enc. Cirrus des Aigles
7 mai Curragh   Irlande Mooresbridge Stakes Gr. 3 2 000 m J. O'Brien 2e / 7 1 Windsor Palace
2 juin Epsom   Royaume-Uni Coronation Cup Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 1er / 6 4 ½ Red Cadeaux
21 juillet Ascot   Royaume-Uni King George & Queen Elizabeth St. Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 3e / 10 1 ½ Danedream
22 août York   Royaume-Uni International Stakes Gr. 1 2 080 m J. O'Brien 3e / 9 7 Frankel
8 septembre Leopardstown   Irlande Irish Champion Stakes Gr. 1 2 000 m J. O'Brien 3e / 6 2 Snow Fairy
7 octobre Longchamp   France Prix de l'Arc de Triomphe Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 11e / 18 15 ½ Solémia
3 novembre Santa Anita   États-Unis Breeders' Cup Turf Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 3e / 12 1 ¼ Little Mike
2013, 6 ans
30 mars Meydan   Dubaï Dubaï Sheema Classic Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 1er / 11 2 ¼ Gentildonna
1er juin Epsom   Royaume-Uni Coronation Cup Gr. 1 2 400 m J. O'Brien 1er / 5 3 ¾ Dunaden

Origines modifier

St Nicholas Abbey est l'un des meilleurs fils du grand champion et grand étalon Montjeu, vainqueur entre autres du Prix de l'Arc de Triomphe en 1999. Montjeu apporte beaucoup de tenue à ses produits et une aptitude à la distance, que vient équilibrer la famille maternelle de St Nicholas Abbey. Sa mère Leaping Water n'a pas couru, et elle est fille d'un étalon décevant au haras, Sure Blade, bon vainqueur à 2 ans (Champagne Stakes, Coventry Stakes), avant de briller sur le mile l'année suivante (St. James's Palace Stakes, Queen Elizabeth II Stakes). Surtout, Leaping Water est issue de l'étoile filante Flamenco Wave, excellente elle aussi à 2 ans, puisqu'elle s'offrit les Moyglare Stud Stakes, mais inexistante l'année suivante. Flamenco Wave devint par la suite une exceptionnelle poulinière, puisqu'elle a donné :

Il s'agit de la famille de la matrone Lea Lark, une poulinière américaine née en 1945 dont descendent une multitude de bons chevaux, de Tobougg à Miswaki, en passant par Almutawakel, Southern Halo, A Shin Hikari ou encore White Muzzle.

Pedigree modifier

Origines de St Nicholas Abbey (IRE), mâle bai né en 2007[8]
Père
Montjeu
1996
Sadler's Wells
1981
Northern Dancer Nearctic
Natalma
Fairy Bridge Bold Reason
Special
Floripedes
1985 
Top Ville High Top
Sega Ville
Toute Cy Tennyson
Adele Toumignon
Mère
Leaping Water
1990
Sure Blade
1983 
Kris Sharpen Up
Doubly Sure
Double Lock Home Guard
St. Padina
Flamenco Wave
1986
Desert Wine Damascus
Anne Campbell
Armada Way Sadair
Hurry Call (famille 16-g)[9]

Références modifier

  1. « St Nicholas Abbey makes first class delivery in Racing Post Trophy », sur www.telegraph.co.uk (consulté le )
  2. (en) « Aidan O'Brien's big Classic hope St Nicholas Abbey in Curragh workout », sur the Guardian, (consulté le )
  3. (en) « Case of St Nicholas Abbey haunts merchants of hype », sur The Independent, (consulté le )
  4. « Coronation Cup : triplé historique pour St. Nicholas Abbey », sur Eurosport, (consulté le )
  5. « St Nicholas Abbey: A horse in hospital » (consulté le )
  6. « The effort to save St Nicholas Abbey | RTÉ Racing » (consulté le )
  7. (en) « St Nicholas Abbey euthanized during colic surgery », sur www.drf.com (consulté le )
  8. « St Nicholas Abbey », sur Equineline, (consulté le )
  9. « Polly Agnes – Family 16-g », Bloodlines.net (consulté le )