St Mary-le-Strand

église britannique

St Mary-le-Strand
St Mary-le-Strand.
St Mary-le-Strand.
Présentation
Culte Anglican
Type Église
Début de la construction 1714
Fin des travaux 1723
Style dominant Classique
Protection Grade I
Site web www.stmarylestrand.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Région Grand Londres
Ville Londres
Coordonnées 51° 30′ 44″ nord, 0° 07′ 01″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Londres
(Voir situation sur carte : Londres)
St Mary-le-Strand

St Mary-le-Strand, est une église située à l'extrémité est du Strand dans la Cité de Westminster à Londres. C'est l'église officielle du Women's Royal Naval Service.

HistoireModifier

Cette église est la deuxième à avoir été appelée Sainte-Marie le Strand, la première ayant été située à un peu plus au sud. La date de sa fondation est incertaine, mais elle a été mentionnée dans un jugement de 1222, sous le nom d'Église des Innocents, ou Sainte-Marie et des Innocents. Elle a été démolie en 1549 par Edward Seymour (1er duc de Somerset) pour faire place à Somerset House. Une nouvelle église a été promise aux paroissiens, mais celle-ci n'a jamais été construite, ce qui les forçait à se déplacer à l'église voisine de St Clement Danes.

La nouvelle St. Mary Le Strand était le premier des cinquante nouvelles églises commanditées en 1711 à Londres. La construction a débuté en février 1714 sous la direction de l'architecte James Gibbs; c'était son premier grand projet à la suite de son retour d'Italie. Le clocher a été achevé en Septembre 1717, l'église a été consacrée le 1er janvier 1723.

  • Charles Édouard Stuart y aurait renoncé à sa foi catholique romaine dans cette église anglicane au cours d'une visite secrète à Londres en 1750.
  • Les parents de Charles Dickens, John Dickens et Elizabeth Barrow, s'y sont mariés en 1809.

L'église a échappé de justesse la destruction à deux reprises au cours du XXe siècle.

  • Au début du siècle, le London County Council a proposé de démolir l'église afin d'élargir le Strand, une campagne impliquant l'artiste Walter Crane a réussi à l'éviter, bien que le cimetière ait été rasé et les tombes déménagées au cimetière de Brookwood.
  • Le Blitz de Londres de la Seconde Guerre mondiale a causé des gros dommages au voisinage, mais à nouveau l'église évita la destruction, même si elle a été touchée par l'explosion d'une bombe à proximité.

Le 24 février 1958, l'église, avec ses voisines St Clement Danes et St Martin-in-the-Fields, est devenue monument classé de grade I [1].

DescriptionModifier

James Gibbs a proposé que l'église devrait avoir une structure dans le style italien avec un petit campanile sur l'extrémité occidentale et sans une flèche. Au lieu, il y aurait une colonne de 76 m de haut, surmontée par une statue de la reine Anne, à l'ouest de l'église. Une grande quantité de pierre a été acheté et apporté au site, mais le plan a été abandonné après la mort de la reine en 1714. Au lieu, l'architecte a été commandé de ré-utiliser le pierre à édifier une flèche, qui a changé le plan de l'église fondamentalement.

Néanmoins, l'église - le premier bâtiment public par Gibbs - lui a gagné la gloire considérable. L'intérieur est richement décoré avec un plafond de plâtre en blanc et or, inspiré par le travail de Luigi Fontana dans la Basilique des Saints-Apôtres et de Pietro da Cortona dans l'église Santi Luca e Martina, les deux en Rome. La porche a été inspiré par l'église Sainte-Marie de la Paix, aussi par Cortona. Les murs ont été inspirés par Michel-Ange et la flèche montre l'influence de Sir Christopher Wren[2].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Church of St Mary le Strand », English Heritage (consulté le 20 juillet 2016).
  2. (en) Ben Weinreb et Christopher Hibbert, The London Encyclopaedia, Macmillan, , p. 763

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :