St Mark's Basilica

St Mark's Basilica est un cheval de course pur-sang, spécialisé dans les courses de plat. Appartenant au consortium Coolmore, il est entraîné en Irlande par Aidan O'Brien.

St Mark's Basilica
Race Pur sang
Père Siyouni
Mère Cabaret
Père de mère Galileo
Sexe Mâle
Robe Bai
Naissance 18 mars 2018
Pays de naissance Drapeau de la France France
Pays d'entraînement Drapeau de l'Irlande Irlande
Éleveur Robert Scarborough
Propriétaire S. Magnier, D. Smith & M. Tabor
Entraîneur Aidan O'Brien
Jockey Ryan Moore
Ioritz Mendizabal
Rating FIAH 127
Nombre de courses 9
Nombre de victoires 6 (2 places)
Gains en courses 2 484 744 
Principales victoires Dewhurst Stakes
Poule d'Essai des Poulains
Prix du Jockey Club
Eclipse Stakes
Irish Champion Stakes

Carrière de courseModifier

 
Casaque de Derrick Smith (Coolmore)

Élevé par l'Australien Robert Scarborough, acquis par Coolmore pour 1 300 000 Guinées aux ventes de yearlings Tattersalls en , St Mark's Basilica débute sous les couleurs Magnier/Smith/Tabor au mois de juillet de son année de deux ans sur l'hippodrome de Curragh. Il y termine deuxième, et pourtant son entourage décide de le présenter deux semaines plus tard au niveau Groupe 1 dans les Phoenix Stakes, preuve de l'estime qu'il lui porte. Le poulain termine à la cinquième place, puis redescend de quelques étages pour remporter, toujours au Curragh son maiden[1] le . Courant rapproché, St Mark's Basilica regrimpe à nouveau les étages et termine troisième des National Stakes dès le . En un mois et demi, il a déjà couru quatre fois.

Engagé dans le Prix Jean-Luc Lagardère lors du week-end du Prix de l'Arc de Triomphe à Longchamp, St Mark's Basilica doit renoncer au dernier moment : tous les chevaux de Coolmore ont été nourris avec des aliments de la marque Gain contaminés au Zilpaterol, une substance prohibée, ce qui contraint tous les représentants de Coolmore à déclarer forfait pour éviter le risque d'un contrôle positif[2]. Changement de plan, et direction l'Angleterre : St Mark Basilica se console en s'offrant les Dewhurst Stakes en octobre, son premier succès au niveau des groupes, qui lui vaut le meilleur rating FIAH des 2 ans européens, 120, mais pas le titre de meilleur 2 ans de l'année en Europe, qui revient à son compagnon d'écurie Van Gogh.

Après le repos hivernal, St Mark's Basilca est programmé pour un printemps classique français, Aidan O'Brien visant un doublé Poule d'Essai des Poulains / Prix du Jockey Club, une course qu'il n'a jamais remporté bien qu'il y ait présenté quelque 40 poulains en une vingtaine d'années. La pandémie de Covid-19 rendant compliqués les déplacements de jockeys d'un pays à l'autre, le poulain est confié au Français Ioritz Mendizabal dans la Poule d'Essai, et s’acquitte parfaitement de sa tâche, l’emportant sur une belle accélération[3]. Cette victoire fait de lui le favori logique du Prix du Jockey Club, malgré le rallongement de distance. Sur les 2100 mètres de l'hippodrome de Chantilly, à nouveau monté par Ioritz Mendizabal, St Mark's Basilica s'y impose, une nouvelle fois brillamment, et permet de garnir le palmarès d'Aidan O'Brien d'un premier derby français[4],[5],[6]. Malgré la belle impression visuelle, les handicapeurs lui attribuent un rating assez moyen de 120.

Pourtant, sa démonstration dans les Eclipse Stakes un mois plus tard lui donne une autre stature. Opposé à trois adversaires seulement, il doit surtout affronter son prédécesseur au palmarès du Jockey Club, Mishriff, l'un des favoris du prochain Prix de l'Arc de Triomphe. Il n'en fait qu'une bouchée, montrant qu'il peut prétendre au titre de meilleur cheval européen, ce qu'accrédite son rating de 127. St Mark's Basilca fait décidément le vide autour de lui : lors de sa sortie suivante, dans les Irish Champion Stakes, il n'a à nouveau que trois adversaires. Mais encore une fois, deux d'entre eux ne sont pas des faire-valoir : Tarnawa est triple lauréate de groupe 1 (dont une Breeders' Cup Turf) et le lauréat des Guinées Poetic Flare, qui se teste sur plus long, passe pour l'un des meilleurs 3 ans sur le mile. La course est spectaculaire, d'autant que St Mark's Basilica penche énormément en fin de parcours, emmenant avec lui Tarnawa et déclenchant une longue enquête des commissaires. Mais le champion de Coolmore garde le bénéfice de son succès sur la piste, demeurant invaincu en 2021, avec à la clé un cinquième groupe 1 consécutif.

C'est tout. Le 27 septembre, Coolmore annonce que son champion se retire de la scène pour se consacrer à la reproduction, son oblique dans les Irish Champion Stakes pouvant être révélatrice d'une blessure. C'est donc pour le préserver et éviter de prendre le risque d'une blessure plus grave que le cheval est envoyé au haras[7]. À cette occasion, Aidan O'Brien déclare que St Mark's Basilica est "un cheval merveilleux. Peut-être le meilleur que nous ayons jamais eu à Ballydoyle (le centre d'entraînement de l'écurie Coolmore)"[8].

PalmarèsModifier

Au harasModifier

St Mark's Basilica est très attendu au haras, Coolmore, par la voix de David O'Loughlin, avançant même qu'il s'agit de "l'espoir le plus excitant pour le haras depuis son grand-père Galileo"[7].

OriginesModifier

St Mark's Basilica est le cinquième lauréat classique de Siyouni, l'un des étalons les plus en vue en Europe, et d'une fille de Galileo, un croisement déjà à l'origine du champion Sottsass, lauréat du Prix de l'Arc de Triomphe et du Prix du Jockey Club.

La mère de St Mark's Basilica, Cabaret, fut elle aussi acquise yearling par Coolmore, mais pour 300 000 Guinées, et entraînée par Aidan O'Brien. Elle été bien née, sœur notamment de Ho Choi (par Pivotal), lauréat du Queen's Silver Jubilee Cup, un groupe 1 à Hong Kong, et de Drumfire (Danehill Dancer), qui allait s'illustrer en remportant un groupe 3, les Solario Stakes. Cabaret elle aussi s'imposa dans un groupe 3, les Silver Flash Stakes, une course irlandaise destinée aux 2 ans, puis participa sans succès au Prix Marcel Boussac. L'année suivante, elle courut trois fois pour autant d'échecs, et fut orientée vers l'élevage. Elle passa en vente en , alors qu'elle avait 4 ans, pleine de Danehill Dancer, et fut adjugée à Robert Scarborough pour 600 000 Guinées. Un achat qui allait s'avérer judicieux puisque Cabaret allait donner naissance à deux vainqueurs classiques : St Mark's Basilica et son aîné Magna Grecia (Invincible Spirit), lauréat du Futurity Trophy et des 2000 Guinées.

Origines de St Mark's Basilica
Père
Siyouni
Pivotal Polar Falcon Nureyev
Marie d'Argonne
Fearless Revival Cozzene
Stufida
Sichilla Danehill Danzig
Razyana
Slipstream Queen Conquistador Cielo
Country Queen
Mère
Cabaret
Galileo Sadler's Wells Northern Dancer
Fairy Bridge
Urban Sea Miswaki
Allegretta
Witch of Fife Lear Fan Roberto
Wac
Fife Lomond
Fiddle-Faddle (famille 6-e)

Notes et référencesModifier

  1. Course ouverte à des chevaux n'ayant jamais gagné
  2. « Contamination », sur www.jourdegalop.com (consulté le )
  3. « Longchamp : St Mark's Basilica avec Mendizabal chez les poulains », sur France sire (consulté le )
  4. « Victoire du poulain irlandais St Mark's Basilica dans le Prix du Jockey-Club », sur LExpress.fr, (consulté le )
  5. Le Point magazine, « Victoire du poulain irlandais St Mark's Basilica dans le Prix du Jockey-Club », sur Le Point, (consulté le )
  6. Par Le Parisien Le 6 juin 2021 à 16h59, « Hippisme : St Mark’s Basilica remporte le Jockey Club, Ioritz Mendizabal signe un doublé », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. a et b « 'Possibly the best we have ever had in Ballydoyle' - St Mark's Basilica retired », sur www.racingpost.com (consulté le )
  8. « Coolmore annonce la fin de carrière de St Mark’s Basilica », sur www.jourdegalop.com (consulté le )