Ouvrir le menu principal

Stéphanie Renouvin

journaliste française

BiographieModifier

FormationModifier

De 1986 à 1994, Stéphanie Renouvin suit des études au conservatoire de Nice[1]. Après une hypokhâgne et une khâgne au lycée Masséna de Nice, puis une licence d'histoire à la Sorbonne, elle est diplômée du Centre de formation des journalistes (promotion 2001)[1].

Parallèlement à ses études, elle est la chanteuse du groupe musical électro-rock Curl, « découverte du Printemps de Bourges » en [2]. Le groupe sort un album, Ultime station[3].

Journaliste chez Canal (2001-2007)Modifier

En 2001, elle commence sa carrière de journaliste de télévision au sein de la chaîne d'information en continu LCI[4], en tant que rédactrice commentatrice[3].

En , elle rejoint la chaîne d'information en continu I>Télé, filiale du groupe Canal+[3]. Dès , elle coprésente avec Bruce Toussaint le journal de la mi-journée sur Canal+ et I>Télé[4], qu'elle présente même en solo au cours de l'été 2002[5]. Leur journal est reconduit pour la saison 2002/2003, puis supprimé de la grille de Canal+[5]. Au cours de la saison 2003/2004, Stéphanie Renouvin présente les journaux du week-end sur Canal+ et assure une chronique musicale hebdomadaire dans Merci pour l'info, l'émission d'access prime-time de Canal+ présentée par Emmanuel Chain[4].

De septembre 2004 à juin 2006, elle coprésente La Matinale sur Canal+ brièvement avec Thierry Gilardi puis avec Bruce Toussaint dès [6]. L'émission est également diffusée sur I>Télé pendant la saison 2004/2005[7]. En , alors que Stéphanie Renouvin part en congé maternité et souhaite abandonner la matinale, Élé Asu la remplace[6].

En , de retour de congé maternité, elle retrouve l'antenne[4]. Jusqu'à l'été 2007, elle présente le journal télévisé de la mi-journée dans l'émission En aparté de Pascale Clark, tous les midis sur Canal +[4]. À partir de , elle présente tous les midis, en alternance avec Émilie Besse, le journal dans L'édition spéciale de Samuel Étienne, du lundi au vendredi, sur Canal+[4]. Elle anime également StarMag du lundi au vendredi à 19 h 30 en clair sur TPS Star[8].

Fin , à l'occasion d'un plan de départ organisé par la direction, Stéphanie Renouvin quitte la chaîne et le groupe Canal+[9].

Echecs sur scène et sur France 4 (2009-2011)Modifier

Se sentant avant tout chanteuse, Stéphanie Renouvin forme alors le groupe musical BounS avec l'auteur, compositeur et pianiste Olivier Bovis[10],[11]. En mars 2009, elle se produit au théâtre Marigny[2].

En novembre 2010, Stéphanie Renouvin revient à la télévision, sur France 4, pour animer Certains l'aiment show, une émission entre magazine et divertissement[12],[13] : selon EDEN, qui produit son émission, elle veut ainsi « mêler ses deux passions, l'info et la création artistique »[3]. En mars 2011, après deux numéros de 90 minutes avec quatre chroniqueurs et des reportages[14], l'émission est raccourcie à 60 minutes avec deux chroniques et devient hebdomadaire pour être diffusée le vendredi en deuxième partie de soirée[15],[16]. Le programme est arrêté dès le mois d'avril 2011, les audiences étant jugées insuffisantes[17].

En février 2011, Stéphanie Renouvin co-anime avec Cyril Hanouna les Victoires de la musique sur France 4[18].

De D8 au groupe RTL (depuis 2013)Modifier

À la rentrée 2013, Stéphanie Renouvin présente D8 le JT et remplace en semaine Adrienne de Malleray. Elle devient également chroniqueuse dans Le Grand 8 sur D8[19].

Du 25 août 2014 au 1er juillet 2016 , Stéphanie coanime Le Grand Morning sur RTL2 entre 6 h et 9 h en compagnie de Christophe Nicolas, en remplacement de Louise Ekland[20].

À la rentrée 2016, elle anime Pop-Rock Story sur RTL 2 le dimanche de 19 h à 20 h[21].

Elle rejoint aussi la chaîne W9 pour présenter deux nouveaux magazines de reportages : État de choc[22] et Véto de choc. Elle reprend aussi la collection de documentaires Au cœur de l’étrange.

Vie privéeModifier

Stéphanie Renouvin se marie en juillet 2008 avec Julien Hervé, un des auteurs des Guignols[23]. Ils ont un fils, né en [1], et un deuxième enfant[14].

Fille de kinésithérapeutes, elle a une sœur Ève-Anna Renouvin[24]. Stéphanie Renouvin est la petite-fille par alliance de Sean Connery[2]. En effet, sa grand-mère, l'artiste-peintre française Micheline Roquebrune, s'est mariée en 1975 avec l'acteur écossais[25]. Elle est également la petite-fille de l'historien Pierre Renouvin[26].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (fr) « Les stars : Stéphanie Renouvin », sur Gala.fr (consulté le 21 mars 2011)
  2. a b et c (fr) Lorraine Rossignol, « Stéphanie Renouvin : du bon spectacle avant tout », Le Monde Télévisions, , p. 10
  3. a b c et d (fr) « Certains l'aiment show », sur edentv.fr (consulté le 21 mars 2011)
  4. a b c d e et f (fr) « Stéphanie Renouvin », sur purepeople.com (consulté le 21 mars 2011)
  5. a et b (fr) « La bio absolument pas autorisée de Stéphanie (2ème partie) : 2002-2003 », sur renou22.canalblog.com (blog consacré à Stéphanie Renouvin),
  6. a et b (fr) Anne-Sophie Hojlo, « La Matinale : le réveil matin des fidèles de Canal + », sur toutelatele.com,
  7. « 24 heures chez i>Télé », Télé Satellite & Numérique,‎ , p. 12-17
  8. « Stéphanie Renouvin présentera Starmag sur TPS Star », sur actuzap-tele.fr,
  9. « Stéphanie Renouvin quitte le Groupe Canal Plus », sur JeanMarcMorandini.com,
  10. Julien Lalande, « Stéphanie Renouvin se met à la chanson (vidéo) », sur Ozap.com,
  11. « BounS », sur MySpace
  12. Virginie Sellier, « Stéphanie Renouvin : "Je n'avais pas prévu de revenir à la télé !" », sur Télé-Loisirs.fr,
  13. « Stéphanie Renouvin arrive sur France 4 », sur jeanmarcmorandini.com,
  14. a et b (fr) Magali Vogel, « Tiens, revoilà Stéphanie Renouvin ! », sur France-Soir,
  15. « Raymond Domenech parle enfin de l'Afrique du Sud... à sa façon », sur purepeople.com,
  16. « Certains l'aiment show : nouvelle formule pour le talk de Stéphanie Renouvin sur France 4 », sur premiere.fr,
  17. N.L.-G., « France 4 arrête Certains l'aiment show, l'émission de Stéphanie Renouvin », sur tele-2-semaines.fr,
  18. M. M., « Stéphanie Renouvin présentera les Victoires de la musique », sur programme-tv.net, .
  19. Natalie Lhoste-Gautron, « Le Grand 8 : Laurence Ferrari recrute de nouveaux chroniqueurs » sur Télé 2 semaines, 14 août 2013
  20. « RTL2 : Stéphanie Renouvin rejoint la matinale », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 14 août 2013)
  21. Stéphanie Raïo, « La Pop Rock Story de Stéphanie Renouvin » sur TV Magazine / Le Figaro, 1er septembre 2016
  22. Pierre Dezeraud, « "État de choc" : Stéphanie Renouvin à la tête du nouveau magazine de W9 » sur PureMédias, 7 novembre 2016
  23. « Carnet », Le Point,‎ (lire en ligne).
  24. « La bio absolument pas autorisée de Stéphanie (1ère partie) », sur renou22.canalblog.com (blog consacré à Stéphanie Renouvin), .
  25. (en) « Connery: Bond and beyond », sur bbc.co.uk, .
  26. « [précision nécessaire] », Nice-Matin,‎ .